AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Lun 27 Avr - 4:47

This was supposed to be an ordinary day ...
Pas de travail pour moi aujourd’hui! On était en plein début de fin de semaine et je voulais profiter au maximum des deux belles journées pour faire le tour de la grande pomme. Oui, j’habitais ici depuis un moment, mais jamais mes parents adoptifs ne m’avaient laissé me promener dans la ville, de peur que je ne me fasse kidnapper. Je crois que s’ils sauraient vraiment la facette cachée de ma personnalité, ils n’auraient jamais eus peur. Je rigolais seule, dans mon appartement, alors que je préparais une petite valise. Oui, une seule petite valise, mesdames et messieurs! Je n’avais pas beaucoup de choses à apporter, surtout puisqu’il s’agissait seulement d’une fin de semaine. Cela ne me prit qu’une heure avant que tout soit prêt pour mon départ. Ce fut l’âme d’une gamine de 16 ans qui fermait la porte à clé, car j’étais impatiente de faire le tour des boutiques et des attraits touristiques.

Le voyage ne fut que d’une trentaine de minutes, mais celles-ci me parurent extrêmement longues. Mon anxiété ne se calma que lorsque mes yeux se posèrent sur les premiers magasins en vue. J’aurais crié si l’autobus n’avait pas été aussi plein. Enfin, on était arrivé à Manhattan. Le chauffeur s’arrêta et nous demanda de débarquer avant qu’il fasse de même et qu’il ouvre le compartiment à bagages, les retirant une à une. Mais qu’est-ce qu’il faisait! Il fallait encore que je me rende au motel non loin d’ici afin de déposer ma valise. Je voulais visiter, moi! Je n’avais pas une semaine pour le faire, mais bien une fin de semaine! Après ce qu’il me semblait une éternité, j’entrevis enfin mes effets personnels, et je me lançais sur eux. Un simple merci fut mon dernier mot avant de me perdre dans la grande pomme, comme une vraie touriste. Trois rues plus loin, je retrouvais mon motel et après avoir passé par la réception, entrait en coup de vent dans ma chambre, simplement pour y laisser ma valise et prendre l’essentiel. J’y reviendrais en soirée, question de m’habiller un peu plus convenablement.

Quatres heures. Quatres heures en train de faire les boutiques. Un homme se serait déjà plaint. Cependant, puisque j’étais seule, je pouvais largement satisfaire mon manque de magasinage sans que personne ne rumine derrière moi. Alors que je rentrais dans un énième magasin, je sentis la faim me faire tressaillir. Il fallait que je mange quelque chose. Je m’arrêtais dans un resto pas trop loin, et savourait réellement de la nourriture qui n’était pas les pâtes de la journée antérieur ni de l’asiatique. Juste du pur américanisme. Mon dieu, il faudra que je fasse plus de jogging lorsque je retournerais au Bronx. Je n’étais toutefois pas ici pour faire attention aux calories, mais bien pour savourer la vie dans une ville énergique.

Une fois rassasiée, je me remis en route pour visiter, cette fois-ci, les attraits touristiques, comme le musée de cire, et bien sûr, la statue de la liberté. Il ne me manquait plus qu’un chandail I <3 New York et je crois que je ferais parti des milliers de touristiques qui vagabondaient un peu partout dans la ville. Non, je n’étais pas de ce genre. Bien que l’adolescente en moi fût finalement comblée, il y avait toujours cette partie d’ombre. Je n’arrivais jamais à voir tout le positif, même dans cette journée si merveilleuse qui passait à vue d’œil. Voulais-je réellement quitter? Non. Je n’avais cependant le moral (et les jambes) à plat. Je désirais me détendre plus que tout au monde. Le meilleur endroit pour cela, et la raison de ma présence ici, était Central Park. Je pris donc un bus pour me rendre jusqu’à ce parc, mais décida de débarquer à quelques pas de là, question d’apprécier encore la ferveur qui ne quittait jamais les rues de New-York. Au début, mon regard se baladait sur les différentes vitrines de magasins et sur les taxis. Puis, sans que je ne sache comment, je vis, du coin de l’œil, une voiture noire … la même que celle que j’avais vu non loin de mon appartement, il y a quelques semaines. Je n’étais pas dupe; cela devait être les mêmes personnes au volant, quoique je ne puisse pas les voir. Je ne changeais aucunement la cadence, préférant qu’on croie que je n’avais pas remarqué. Mais mon cœur battait à tout rompre. Je me sentais extrêmement nerveuse et je savais que la solution était de retourner à la chambre du motel. J’étais cependant venu ici pour prendre des vacances, et ce ne sont pas des suspicions qui me feront quitter de sitôt.

Je me rendis donc jusqu’à Central Park. Enfin! Quel magnifique paysage! J’aurais voulu m’extasier devant cette beauté, croyez-moi. Toutefois, lorsque j’entendis les portes de la voiture ouvrir, c’est là que je perdis tout contrôle et, comme une gazelle s’échappant du fauve, je courus sans demander mon reste. Le parc était vaste. Très vaste. Il y avait plein de monde. Je pourrais probablement les perdre. Oui, probablement. Après une bonne dizaine de minutes de course, je bifurquais légèrement, m’égarant dans la partie un peu plus forestière. Je me cachais ensuite derrière un arbre. Je pris une grande inspiration. Peut-être avais-je semé les inconnus de l’auto mystère. Je regardais subtilement aux alentours. Personne. Puis, mon regard se dirigeait droit devant moi. Quoi? Le zoo de Central Park? Parfait. Si jamais je sentais le besoin de partir plus loin, voilà l’endroit parfait. Il ne restait plus qu’à attendre question de voir si je les avais réellement semés ou pas.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Jeu 30 Avr - 23:26



▬ █ ▬Ft → Cassandra Hack & Natasha Romanoff •

- Pff, ennui...

J
'avais beau être présentement en train de m'entraîner, cela ne m'empêchait absolument en rien de m'ennuyer. Mais attention, pas l'ennui basique qui pouvait passer avec la lecture d'un bouquin ou le visionnage d'un film. Non, l'Ennui avec un grand "E" qui ne me donnait envie de me jeter du haut de la Tour pour y échapper. Et encore, même ça me semblait incroyablement difficile à réaliser car en plus de m'ennuyer, j'étais en plus pris d'une incroyable flemme. Même bander mon arc pour tirer de simples flèches me semblait insurmontable. Mais l'entraînement régulier étant une chose très importante pour un agent du SHIELD - encore plus pour un Avenger - je me forçais pour ne pas...eh bien pour ne pas perdre la faible motivation qui me poussait à m'entraîner un tant soit peu plutôt que d'imiter le cafard flytoxé par terre.

Allongé par terre sur un simple tapis de musculation, plusieurs flèches étalées pêle-mêle à côté de moi, j'avais tout de même la satisfaction toute personnelle de voir que même la tête à l'envers, j'arrivais à tirer toutes mes flèches sans qu'aucune ne manque le centre. Jusqu'à ce que le drame arrive: chaque centimètre du centre de la cible étant occupé par une de mes flèches au point qu'il était impossible d'en tirer une seule dernière - et je me refusais à gâcher le reste de la cible - j'allais donc devoir me lever, retirer toutes mes flèches avant de recommencer. Je pouvais AU MOINS faire ça non ?Sans doutes...mais non au final. Ok, j'étais mal si j'arrivais pas à me motiver pour bouger. Mais fort heureusement - et j'étais purement ironique bien évidemment - je pût compter sur la sonnerie de mon portable pour m'y forcer. Et ne sachant pas où pouvait être Natasha - qui était plus que capable de me botter le cul même en ayant un bandeau sur les yeux et les mains attachées dans le dos si j'étais suffisamment inconscient ou suicidaire pour l'ignorer - je me forçais à bouger pour me relever afin d'aller saisir mon Starkphone.

Celui-ci étant l'une des nombreuses créations de Stark, inutile de préciser combien ce téléphone pouvait être une pure merveille à la pointe de la technologie. Facile et rapide à employer, intraçable (sauf de son propriétaire sans doutes) et à forfait illimité, que demandez de mieux ? Rester planqué dans la salle d'entraînement ?me souffla mon esprit mais ma conscience me hurla d'agir pour ma prochaine mission. Et tandis que je me préparais en conséquences pour exécuter ma mission - en vêtements civils donc - je ne pouvais pas m'empêcher de penser: à combien je pouvais apprécier de partir en mission ou même d'en revenir, à combien je pouvais être incapable de me passer de l'adrénaline que m'offrait chaque mission à exécuter au mieux. Les seuls points négatifs de chaque mission ?A part devoir aller en mission dans un pays où il était purement et simplement impossible de trouver le moindre petit burger que la multitude de restaurants disséminés dans la ville pouvait proposer...?A part le passage (presque toujours) obligé à l'infirmerie du SHIELD avant sa dissolution...?Pas tant que ça comparé à la satisfaction toute personnelle d'avoir mené une mission à bien.

Toujours est-il qu'il était temps d'entrer en action et d'empêcher les agents encore "actifs" - à comprendre encore loyaux à ce qui restait du SHIELD - de potentiellement rater la mission. Non pas que je doutais en leurs capacités mais j'étais adepte du "on est jamais mieux servi que par soi-même". Et avec Natasha, car je savais qu'elle avait aussi été affectée à cette mission, ça allait marcher. Pour une fois que nous avions une mission à deux plutôt qu'avec les autres Avengers. Il ne fallait pas croire, ne plus avoir à se reposer sur l'autre en cas de problèmes était un véritable soulagement mais les missions à deux avait quelque chose de...particulier.

Bref. Rejoindre Central Park ne me prit pas spécialement de temps. Pourquoi Central Park ?Car entre temps, la cible s'y était déplacée tout simplement. Sans trop me presser, je flânais tranquillement vers le zoo, cherchant la jeune femme au centre de ma mission tout en réfléchissant à l'instant et la manière de l'aborder. D'une part sans la brusquer et d'autre part sans déclencher le moindre trouble. En douceur quoi car quitte à l'avouer...j'avais oublié de m'armer au cas où cela s'avérerait nécessaire. Question efficacité, je repasserais c'était certain.

HJ △ ...

© 2981 12289 0


Dernière édition par Clint F. Barton le Mer 27 Mai - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Ven 8 Mai - 8:19

Tranquillement en train de lire un rapport sur les apparitions du Winter Soldier en Russie, l'agent Romanoff est assise à son bureau dans son appartement de Brooklyn. Sans rien faire de plus que la simple lecture qui l'a passionne, elle est entouré par le vide et le silence qui l'apaise le plus profondément du monde. Elle est concentrée et plongée dans cette paperasse. Il aurait été vu à Moscou, puis à Saint-Pétersbourg, et là où il passe, la mort semble le suivre. Subitement, son portable se met à vibrer et l'écran s'éclaire en affichant un logo de nouveau mail en arrivée. L'en-tête affiche le logo du SHIELD, il vaut mieux ne pas faire attendre ces gens-là. Elle attrape donc l'appareil et en deux clics elle ouvre le message et le lit dans sa tête. Cela traite d'une nouvelle arrivante en ville qui est recensée sur la liste des dangers potentiels. Comme d'habitude, on attribue la surveillance de ces individus spéciaux à des agents du SHIELD, mais récemment, les agents Barton et Romanoff ne s'occupaient plus de ce genre de petit poisson. Surement ont-ils prit du galon avec les récents événements qui ont secoués le monde. Toujours est-il que Natasha n'est jamais contre un peu d'exercice et un peu de pratique. Elle trouve que ces derniers temps elle est restées trop longtemps sur la touche et retourner sur le terrain peut lui être bénéfique.

La rousse attrape alors son équipement « civile », elle range un de ses revolvers dans son holster sous sa veste de cuir beige, elle place un couteau à sa botte et elle check ses poignets électriques cachés sous ses manches. Désormais assurée d'être fin prête, elle passe le pas de sa porte et referme derrière elle. Elle entend les multiples sécurités de sa porte s'enclencher automatiquement, courtoisie de M. Stark.

Sur la fonction GPS/Tracker de son portable, on lui indique le dernier emplacement connu la fameuse Cassandra Hack. « Central Park hin ? Public, ouvert, plein de gens... Elle a du se rendre compte que quelqu'un la suit et elle plutôt bien réagit. Enfin, à sa place j'aurais fais pareil. » Elle monte dans son véhicule et fonce vers l'emplacement donné sans ce soucier des limitations maximales. Sa Chevrolet Charger fonce à travers la ville et grâce à la technologie Stark, elle ne déclenche aucun des radars de vitesse à son passage. Pratique !
Une fois garée et postée à l'entrée du parc, Tasha se dirige à présent vers le point rouge clignotant indiqué sur son téléphone, symbole rougeoyant de sa future rencontre avec la dénommée Slash. Lorsqu'elle aperçoit enfin sa cible de ses yeux, elle préfère ne pas y aller par quatre chemins et décide de s'approcher de la jeune fille simplement. Les mains dans les poches de sa veste, Nat' s'avance en regardant aux alentours de façon plutôt naturelle. Arrivée au niveau de la jolie brune l'agent du SHIELD prend l'initiative : « Bonjour miss Hack. Je me présente, Natasha Romanoff. Est-ce que vous accepteriez de me suivre pour répondre à quelques questions ? ».
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Jeu 14 Mai - 4:49

This was supposed to be an ordinary day ...
Cela faisait plus de quinze minutes que je jouais les ninjas derrière un arbre. Si ces gens étaient agents secrets, ils devaient vraiment avoir eu une semaine vraiment occupée. Franchement, me faire poireauter là, comme une idiote! Niveau efficacité, ils repasseront. Cela pouvait être aussi parce que j’ai couru comme une folle tout fraîchement sorti de l’asile de fou. Les touristes qui se baladaient ont probablement eut peur. Bof, et puis quoi, ils ont sûrement déjà vu pire, du genre, je sais pas moi, des aliens dans le ciel, des robots qui volent et des gros hommes verts. Qu’est-ce qu’une pauvre folle faisant sa course de la journée pouvait leur faire comme effet? Rien. Sur cette pensée, je me relevais un peu puisque mes jambes commençaient à être engourdies et essayait de trouver les deux inconnus. Toujours rien aux alentours. Un peu fâchée d’avoir couru comme une poule sans tête pour rien, je m’assieds par terre, et croisais mes bras, comme un enfant qui boude. Ouais, j’ai 25 ans et je boude contre un arbre. Un problème avec ça? J’eus alors le temps de repenser un peu ma vie, mon cheminement qui m’a probablement amené jusqu’à la situation présente. Comment avais-je pu croire, même pendant un seul moment, que personne ne me retrouverait. J’avais tué ma mère. Soit, c’était pour des raisons de pure vengeance, mais la vieille avait nettement été plus criminelle que moi. Si, croyez-moi, il y a un degré de criminalité, ça se mesure. Dans le cas de ma mère, après avoir tué beaucoup d’enfants sans une once de remords, je crois que son degré était des plus élevés. J’ai donc fait d’une pierre deux coups, puisque j’ai eus ma vengeance et j’ai sauvé bien des vies en la tuant. En plus de ma mère, il y avait les autres, les criminels en tout genre, que j’avais soit tué ou encore rendu à la police. Ils l’avaient mérité aussi. Et puis quoi, je faisais le nettoyage des rues pendant que les héros font le reste, c’est pas magnifique, ça? Ils reçoivent la gloire, et moi la crasse qui reste. Alors pourquoi est-ce qu’on me suivait ainsi, depuis quelques semaines déjà? Cela pouvait ne pas être ces mêmes agents, ici, à Central Park, mais la voiture ne mentait pas. C’était la même, j’en suis sûre.

Et puis qu’est-ce que j’allais faire du reste de ma journée? Il se faisait de plus en plus tard, et j’étais supposée retourner à l’hôtel question de me préparer à aller manger au Hard Rock Café, c’est-à-dire, la place la plus touristique qu’il soit. De m’éterniser dans ce parc ne rendait que ma sortie des plus dures. Il fallait donc que je trouve un moyen pour sortir d’ici et, au minimum, de ne pas me faire repérer. Comment? Aucune idée. Le bon vieux ‘gut instinct’ était le meilleur choix pour moi, car j’étais toujours guidée par mes pulsions. Décidée à me sortir du pétrin dans lequel je m’étais mis, je me relevais de ma position assise, mais restait le dos collé à l’arbre. Pour la énième fois aujourd’hui, je regardais à ma droite, mais n’eut pas le temps, cette fois-ci de regarder à ma gauche, donc derrière moi. J’entendis alors quelqu’un qui se mit à parler, ce qui me fit perdre toute posture ferme. Bonjour miss Hack. Je me présente, Natasha Romanoff. Est-ce que vous accepteriez de me suivre pour répondre à quelques questions ? Waaah! Ses gens étaient vraiment super bien entraînés! Je ne l’ai même pas entendu s’approcher. Si je n’étais pas aussi préoccupée par ma fuite, j’aurais probablement demandé comment ils font. Cependant, je n’étais guère enchantée de sa présence. « Super, hein, vous connaissez mon nom de famille, et moi, j’vous connais même pas le visage » dis-je en reculant encore un peu. Il fallait que je continue de lui faire la conversation en même temps que je préparais mon couloir de sortie express. « Écoutez, si ce n’était pas du fait que je joue les touristes ce week-end, je serais prête à vous suivre, mais … ah et puis vous savez quoi, papoter n’a jamais été mon fort. » Ce furent mes derniers mots avant que je sorte mon revolver de derrière moi, dans mon dos. Je ne voulais qu’une chose, sortir d’ici. Mais, oh disgrâce, j’avais oublié qu’ils étaient deux agents…

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Sam 30 Mai - 23:48



▬ ▬ ▬Ft → Cassandra Hack & Natasha Romanoff •

Natasha Romanoff ou comment aborder l'objectif de manière naturelle et décontractée, sans brusquerie aucune. Une attitude qui se trouvait tout autant destinée à mettre Mademoiselle Hack en confiance qu'à éviter une esclandre en public. D'un point de vue tout personnel, je ne considérais pas la jeune hackeuse comme une grande menace mais faire preuve de négligence ou de trop grande assurance était parfaitement à exclure. Mais aussi calme et engageante que soit ma meilleure amie, notre "cible" ne semblait pas disposée à la suivre. Chose qui se confirma quand je vis la jeune femme discrètement s'emparer d'une arme et la dissimuler dans son dos.

Enfin discrètement...Du point de vue de Natasha, son geste pouvait être passé de manière totalement inaperçue mais pour moi qui arrivait dans son dos, cela ne l'était pas. Est-ce que je m'inquiétais pour Natasha ?Pas le moins du monde, sûr et certain que ma coéquipière était parfaitement capable de la désarmer avant même qu'un coup de feu puisse être tiré. La seule chose que je pouvais plus ou moins craindre, c'était la sécurité des civils présents autour de nous et inconscients de la présence situation.

- Sans vouloir vous vexer Mademoiselle Hack, je vous le déconseille. Je suis certain que vous n'avez pas envie de blesser l'un des civils ici présents, nous pouvons parfaitement discuter comme des adultes matures et responsables.

B
on surtout que pour être tout à fait franc, si cette mission pouvait se dérouler dans le plus grand calme ainsi que sans le moindre coup échangé, je n'allais pas du tout m'en plaindre. Mais cela, bien entendu, dépendait de Mademoiselle Hack: soit cette dernière acceptait de nous suivre sans résister pour répondre aux questions de Natasha, soit nous allions être forcés d'employer la manière forte si cela s'avérait nécessaire. Bon ok, j'avais aussi la flemme de me battre mais ça, j'allais le garder pour moi. Mais dans le but d'assurer un minimum de sécurité aux civils se trouvant aux alentours en évitant un malencontreux coup de feu sauvage, je désarmais la jeune hackeuse sans brusquerie et déchargeais l'arme avant de la faire disparaître dans ma veste, non sans avoir jeté un coup d'oeil aux alentours. Personne ne semblait avoir remarqué l'arme, ou même s'intérêsser à l'étrange trio que nous formions tous les trois.

- Comme tu l'as très justement sous-entendu Natasha, nous serions bien plus à l'aise pour discuter dans un endroit un peu plus...discret. Si cela peut vous rassurer, je ne penses pas que nos ordres soient de vous abattre dans un coin, loin du regard de la population civile de cette ville.

C
ertes, ce que je venais de dire pouvait sembler tout sauf rassurant aux yeux de Mademoiselle Hack mais il n'en restait pas moins que j'avais raison puisque les ordres reçus étaient plus que clairs: Tasha et moi devions juste l'intercepter et l'interroger, et ce en évitant de confronter tout civil présent au moindre danger, même le plus infime. Et pour le moment, tout semblait se dérouler pour le mieux.

HJ △ ...

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Lun 8 Juin - 8:20

Elle sort une arme. Mon Dieu, une arme à feu en plein Central Park ? Est-elle prête à en découdre à ce point là ? Souhaite-t-elle tant que cela que l'on s'en prenne à elle par la violence ? Il n'est pourtant pas prévu qu'elle soit appréhendée dans la violence et les effusions de sang. La vérité est qu'elle semble être un atout intéressant et que le Directeur Fury, ou ex-Directeur, souhaite la voir rejoindre les rangs de la super équipe qui se forme actuellement pour partir en expédition et retrouver le sceptre de Loki, le Dieu de la Fourberie et du Malin. Et pourtant, la demoiselle semble avoir un souci avec l'autorité ou au moins les forces de l'ordre. Sans être de la Police ni de l'Armée, avec Clint, ils forment un duo qui peut prêter à confusion. Des agents spéciaux ? Des fédéraux ? Cassandra est-elle recherchée ? Doit-elle être appréhendée par le gouvernement ? Pour le moment la seule préoccupation de Natasha est de mener à bien sa mission et de la ramener à la Tour des Avengers où va se tenir une réunion très importante.

La russe va pour réagir face à ce flingue pointé sur elle, mais Clint, son ami de toujours, intervient le premier et désarme la demoiselle en ne lui laissant que peu de chance d'esquiver quoi que ce soit. Notre amie a eu le même schéma en tête, ce qui prouve de leur grande similarité tactique, et elle décide de prendre la parole à son tour. La Veuve lève légèrement les mains en signe de paix et dit tout en s'approchant doucement de la demoiselle au regard ténébreux : « Cassandra, vous ne voulez pas faire ça ici... Pensez aux gens autour... Je suis sûre que vous ne voulez pas plus attirer l'attention sur vous que nous... Allez, soyez raisonnable et suivez nous. » L'ex-agent espère que la demoiselle va se montrer raisonnable. Mais au cas ou, elle se tient prête, réflexes poussés à leur maximum, à répondre à d'autres menaces directes.

La chose positive dans la recherche et l'information est qu'on peut vite cerner les gens que l'on retrouve en face de soi. Tasha sait pertinemment que cette interpellation n'en restera pas là, mais elle sait aussi que Cassandra n'est pas équipée de dons ou de pouvoirs spéciaux -du moins pas connus à ce jour- et elle imagine que le talent de Clint associé au sien sera largement suffisant pour venir à bout de sa terrible détermination.

La rousse fait quelques pas de côté pour venir se poster derrière elle et la tenir ainsi en tenaille avec l'archer de l'autre côté.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   Jeu 9 Juil - 3:04

This was supposed to be an ordinary day ...
Non seulement regrettais-je le fait d’avoir couru comme une folle dans le parc, mais maintenant, je me reprochais mes heures de magasinage. La cerise sur le gâteau est sans contredit ma situation actuelle, l’arme à la main, prête à tout pour déguerpir d’ici. Je n’avais cependant pas le choix ; il me fallait trouver un moyen de m’échapper à cette … Natasha, car elle semblait en savoir plus sur moi que moi sur elle. J’en avais des frissons dans le dos. Ou peut-être mon tressaillement n’était pas dû à la femme devant moi mais à l’agent derrière qui se mit à me parler. Sans vouloir vous vexer Mademoiselle Hack, je vous le déconseille. Je suis certain que vous n'avez pas envie de blesser l'un des civils ici présents, nous pouvons parfaitement discuter comme des adultes matures et responsables.Mais ils avaient tous suivi un entraînement chez les ninjas ou quoi? Moi aussi, je veux apprendre comment me déplacer sans me faire entendre. Je jouais les dures pendant que je me battais, mais à mon grand désarroi, ça m’arrivait souvent d’être remarqué bien trop vite par l’ennemi. C’est à ce moment-là que je trouvais une réplique nulle avant de me jeter dans le combat. Voilà, l’adulte responsable à qui il parlait! Je ne m’étais jamais considérée mature non plus. Après tout, qui est-ce qui, à mon âge, passe ses journées de congés à regarder l’intégrale de Buffy et jouer à Minecraft? Sûrement pas un adulte mature et responsable. M’enfin, il avait un point; je ne voulais surtout pas blesser les civils. Ce fut pendant ce moment de confusion, alors que, sans que je ne m’en rende compte, je baisse mon arme, que l’homme s’en empara pour ensuite la déchargée et la ranger dans sa veste. Eh oh! Ça m’avait pris des mois avant d’avoir assez d’argent pour me payer ce revolver. On ne chôme pas, à la bibliothèque, et pour avoir l’ensemble d’armes que j’avais à la maison, je dus faire bien des sacrifices et des économies. J’espère qu’il va me le rendre à la fin de cette conversation! Encore fallait-il que je me décide de rester. Comme tu l'as très justement sous-entendu Natasha, nous serions bien plus à l'aise pour discuter dans un endroit un peu plus...discret. Si cela peut vous rassurer, je ne penses pas que nos ordres soient de vous abattre dans un coin, loin du regard de la population civile de cette ville. Un endroit plus discrèt? On pourrait toujours se rendre dans un recoin moins peuplé de Central Park. Non mais attend, il ne vient pas de dire les mots ‘abattre dans un coin’? Pfff, il ne savait pas parlé aux femmes, celui-là! Ni aux personnes souffrant de problèmes d’interactions sociales. Peut-être qu’il en souffrait aussi, dis donc. Je gardais toutefois ces commentaires pour moi, surveillant l’homme du coin de l’œil. Mon regard ne se déplaça vers Natasha que lorsqu’elle parla. Je la vis alors s’avancer vers moi, les mains visiblement à distance de son corps, comme pour m’indiquer qu’elle n’était pas armée. Cassandra, vous ne voulez pas faire ça ici... Pensez aux gens autour... Je suis sûre que vous ne voulez pas plus attirer l'attention sur vous que nous... Allez, soyez raisonnable et suivez nous. Si elle croyait qu’avec ses mots, elle me convaincrait de simplement les suivre sans poser de question, elle se trompait. Je ne savais même pas encore ce qu’ils me voulaient. Après tout, ils auraient très bien pu être des fédéraux souhaitant mettre un terme à mes escapades nocturnes sans que le grand public n’en soit avisé. Il faut dire qu’en voyant Natasha se placer non loin de moi, faisant en sorte que j’aie un agent de chaque côté, cela me mettait les nerfs à vif. À un certain moment, j’étais tellement angoissé que je ne pus me retenir plus longtemps. Je vis volte-face pour me retrouver devant eux, et, avec les yeux d’une femme n’ayant dormi que très peu d’heures, je m’exprimais.

- « Avant d’aller plus loin, j’veux savoir la raison de votre présence ici. Vous êtes des fédéraux, pas vrai? Bande d’idiots qui ne savent même pas reconnaître quelqu’un qui essaie de faire une différence dans les rues pleines de pervers et de criminels. Soit y en passant, des criminels que VOUS laissez partir. Hein? C’est qui qui fait le sale boulot à votre place? HEIN? »

Bon, j’avais peut-être exagéré niveau ton, mais si je n’explosais pas sous forme de mots, j’allais probablement me résoudre au combat et pour l’instant, j’essayais de rassembler mon énergie.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: ✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]   

Revenir en haut Aller en bas
 
✘ this was supposed to be an ordinary day ... [feat. Clint & Natasha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anything But Ordinary ... Or Not {Sovahnn}
» Dépotoir a images
» Jamie { you're not supposed to look back, you're supposed to keep going
» Devyn Gale - Trying to be ordinary
» I was supposed to have a nice body for summer... but I love food.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: