AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma   Sam 2 Mai - 21:22

Shake it out
 
Regrets collect, like old friends, here to relive your darkest moments. I can see no way, I can see no way. And all of the ghouls come out to play, and every demon wants his pound of flesh. But I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. it's always darkest before the dawn. And I've been a fool and I've been blind. I can never leave the past behind. I can see no way, I can see no way. I'm always dragging that horse around, and our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm going to bury that horse in the ground. So I like to keep my issues drawn. It's always darkest before dawn.
Ça avait été une soirée comme toutes les autres. Ou tout du moins, ça aurait pu l'être. La jeune Schneider n'avait pas vraiment prévu que la soirée se passe ainsi, tout ce qu'elle voulait c'était boire un bon verre de bière dans un bar non loin de chez elle. À deux pas de son petit appartement, vraiment. Elle n'avait même pas à marcher cinq minutes, ce qui était en somme très pratique si elle décidait de prendre plus d'un verre de bière au final. Juste de quoi se détendre un peu, une petite soirée bien tranquille. Elle était, d'ailleurs, de plutôt bonne humeur ce qui voulait dire qu'elle allait se montrer relativement agréable ; pas de remarques ironiques ou sarcastiques, pas de rejets violents lorsqu'on lui adresserait la parole. Elle n'était pas si éloignée que cela de la jeune qu'elle avait été auparavant, bien avant que son père ne la trouve, peu de temps après qu'elle ait quitté l'orphelinat qui l'avait hébergé pendant plus d'une dizaine d'années. Elle ressemblait à la Wilma d'avant. Une grimace étira ses traits alors qu'elle enfilait ses bottines avant de sortir ; cette Wilma était faible, terriblement faible. Elle ne pouvait se laisser aller de la sorte, elle risquait de décevoir son père, de manquer son objectif. Et elle ne pouvait se le permettre, vraiment pas. Pas après tout ce qu'elle avait dut endurer pour en arriver là. Elle avait beaucoup trop souffert pour se sentir mal maintenant, elle en avait trop bavé, il était hors de question qu'elle ressente le moindre regret à ce sujet. Jamais de la vie, non de non. La jeune fille secoua distraitement la tête, chassant ces moroses pensées de son esprit instable et fragile. Elle attrapa sa veste, l'enfilant d'un geste sec, avant de sortir de son appartement, prenant bien soin à verrouiller la porte derrière elle et fourrant ses clefs dans la poche arrière de son pantalon. La brune dévala les escaliers quatre à quatre, pressée de se détendre avec un bon verre de bière en main. L'air était frais en cette soirée, mais Wilma avait pris la peine d'enfiler une veste en cuir assez épaisse avant de partir, ce qui la protégeait donc des températures peu clémentes. Puis ce n'était pas comme si la demoiselle devait marcher bien longtemps pour arriver à destination. Elle entra dans le bar, marchant comme si elle était la propriétaire de l'établissement, et commanda rapidement sa boisson, s'asseyant à une petite table isolée.

C'était là que tout avait commencé à capoter. Wilma avait à peine bu une gorgée de la bouteille qui lui avait été apportée qu'un homme – brun, aux yeux noisettes – l'avait approché. Ne désirant pas de compagnie ce soir, elle avait commencé à l'ignorer mais l'insistance de ce dernier s'était révélée être faite de béton armé. Il avait tant insisté qu'elle s'était sentie obligée de lui répondre, tentant de lui faire comprendre qu'elle n'était pas intéressée. Mais il insistait, encore et toujours. L'ironie et le sarcasme de la belle n'avait aucun effet sur le brun, qui ne comprenait absolument que la demoiselle ne voulait rien à faire avec lui. Elle voulait juste boire sa bière tranquillement, sans que qui que ce soit ne vienne l'importuner. Elle passa une main sur son front, soupirant bruyamment, puis but une longue – très longue – gorgée de sa boisson. Rapidement, bien trop rapidement, elle eut finit sa première bouteille et en commanda une seconde. Puis une troisième, une quatrième et une cinquième. La brune n'était pas réputée pour sa tolérance à l'alcool, aussi n'était-il pas étonnant de voir qu'elle avait du mal à tenir droite sur son tabouret. Elle avait la tête bien lourde, elle avait le tournis. Elle ne savait plus trop où était sa droite et où était sa gauche. Néanmoins elle était bien certaine qu'une main non voulue se trouvait dans le bas de son dos, près d'un endroit qu'elle ne voulait pas qu'il approche. Ce fut en cet instant qu'elle vit rouge. Elle brisa l'une des bouteilles vides contre la table, se tournant vers l'homme avec le regard furieux. Elle se mit à jurer en allemand, le forçant à éloigner sa main de son dos. S'emparant du verre cassé – un morceau tranchant qui lui entailla la main lorsqu'elle s'en saisit sans trop faire attention – la jeune femme le planta dans l'épaule du brun, non loin de sa nuque. Le sang gicla quasiment instantanément, éclaboussant le visage pâle de la jeune fille. Elle ne perdit pas une seule seconde, assenant un second coup au jeune homme au niveau de la nuque, le sang giclant à nouveau. Le corps de l'homme ne tarda pas à s'effondrer sur le sol et les cris des gens ayant assisté à la scène commencèrent à hurler face à ce triste spectacle. La jeune fille soupira, puis grimaça avant de quitter son siège, titubant légèrement.

Schneider se dirigea vers le fond du bar, passant à travers les parois de ce dernier – grâce à ce drôle de don qui était à présent le sien – pour se retrouver à l'arrière du bâtiment, dans un cul-de-sac poisseux. Elle passa une main dans sa longue chevelure brune, mordillant l'intérieur de sa joue alors qu'elle se dirigeait vers une rue mieux éclairée, plus peuplée. Elle ne ressentait aucun regret suite à sa réaction plutôt extrême, selon elle l'homme n'avait eu que ce qu'il méritait. Il n'avait qu'à la laisser tranquille lorsque Wilma lui avait affirmé qu'elle n'était pas intéressée. Et alors qu'elle allait sortir du cul-de-sac, un bruit – discret, comme du froissement de tissus – la fit tilter, la forçant à arrêter sa marche. Lentement, l'allemande tourna les talons pour voir ce qui pouvait bien être la source de ce bruit, aussi léger soit-il. Mais il n'y avait personne semblait-il. La brunette plissa les yeux, examinant l'extrémité de la ruelle avec un air suspicieux.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma   Ven 8 Mai - 15:24

« Encore une soirée à passer seule... Je pourrais peut-être appeler Steve ? Ou peut-être que Clint voudrait aller prendre un verre quelque part ? Si seulement je savais où et comment joindre Jessica... Bref. Je vais aller faire un tour, ça me changera les esprits. » Dit-elle pour elle-même en attrapant sa veste et en fermant la porte de son appartement derrière elle. Elle vit dans un de ces nouveaux bâtiment construit après les événements impliquant les Chitauris et Loki. Elle a pu bénéficier d'un tarif intéressant, non pas par sa condition de héroïne, mais grâce à une connaissance de Tony qui a pu lui négocier un petit prix. C'est pas sa pension d'ancienne du KGB qui va la faire vivre et encore moins son salaire d'agent du S.H.I.E.L.D. qui est aujourd'hui à reconstruire. Lorsqu'elle y pense, une pointe de nostalgie lui vient. L'héliporteur, les locaux hightechs des bases éparpillées de l'organisation, les ordres improbables et irréalisables de Fury... Tout ça va lourdement lui manquer à l'avenir. Arrivée au rez-de-chaussée, elle sort du bâtiment de béton et le vent en cette fin de journée vient lui soulever sa crinière rougeoyante. Elle se replace une mèche derrière l'oreille et elle s'élance en marchant vers sa voiture garée non loin de là. Tasha roule pour aller où ? Elle-même ne le sait pas, mais elle se dit que plus loin elle ira et moins elle pensera à tout cela.

Manhattan. Elle arrive au cœur de la grosse pomme. Une comédie musicale ? Une ciné ? Une pièce de théâtre ? Elle a le choix et pourtant rien ne lui dit vraiment. Elle passe devant des batisses sans noms, des magasins, des restaurants, des bars. * Tiens ! Pourquoi pas aller boire un verre chez Joe ? * Pense-t-elle soudain. Alors notre beauté fatale vire à droite, puis enquille vers la 15eme pour retrouver son pub fétiche. Avec un peu de chance, elle retrouvera quelques connaissances sur place.

Mais la soirée n'allait pas se déroulée comme prévue. Cela aurait été trop beau avouez-le. Elle se gare en face et elle coupe le moteur quand des gens se ruent hors du bar et s'échappent en tous sens en criant à s'en faire exploser les cordes vocales. Il ne faut pas longtemps pour comprendre ce qu'il vient de se passer lorsqu'on regarde l'intérieur de l'établissement tâché d’hémoglobine. Alors que Joe toujours derrière son comptoir lui fait signe que la personne responsable vient de sortir vers l'arrière boutique, Tasha fonce ni une ni deux en attrapant son Glock 26 sous sa veste. Habituée de ce genre de situation, la belle tente de ne pas se faire remarquer et reste tapie dans l'ombre à l’abri des éventuels regards. Dans la ruelle il n'y a personne sauf une jeune fille. A première vue, elle ne peut être la meurtrière qui vient d'assassiner de sang froid un homme devant témoin... et pourtant, vu l'état de ses vêtements il n'y a pas photo, elle est couverte de sang. Nat' trébuche sur un détritus. Et mince... Elle sait qu'elle va se faire repérer. Alors pour ne pas passer pour une idiote en restant inutilement cachée, elle sort au grand jour, pointe son arme sur la gamine et dit : « Bonsoir. Je pense qu'on devrait pas y aller par quatre chemins : rends toi gentiment et je promets de ne pas te faire de mal. » Elle ne prend pas la peine de se présenter et savoir qui est son opposante n'est pas sa priorité pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma   Jeu 14 Mai - 13:29

Shake it out
 
Regrets collect, like old friends, here to relive your darkest moments. I can see no way, I can see no way. And all of the ghouls come out to play, and every demon wants his pound of flesh. But I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. it's always darkest before the dawn. And I've been a fool and I've been blind. I can never leave the past behind. I can see no way, I can see no way. I'm always dragging that horse around, and our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm going to bury that horse in the ground. So I like to keep my issues drawn. It's always darkest before dawn.
Le cœur battant à tout rompre contre ses côtes, Schneider observait l'extrémité de la ruelle, s'attendant presque au pire. Il y avait quelque chose – ou quelqu'un – non loin de là qui se cachait dans l'ombre, qui devait l'observer et elle n'appréciait pas cela. Elle n'était pas un animal que l'on pouvait observer comme bon vous semblait. Elle n'était pas prisonnière du regard d'un autre. Un air mauvais étira ses traits pâles et tachetés de sang, alors qu'elle passait une main nerveuse dans sa chevelure brune et emmêlée. Il y avait quelque chose qui ne lui plaisait pas dans cette situation, il y avait quelque chose qui clochait dans tout cela. Le bruit sec qu'elle avait entendu plus tôt en était la preuve. Mais pour le moment la jeune fille ne pouvait pas être certaine de grand-chose, elle ne savait pas si c'était un chat trop maladroit qui avait dû faire tomber un déchet quelconque ou s'il s'agissait réellement d'une menace. Cependant cette question ne tarda pas à s'éclaircir lorsqu'une femme se dégagea de l'ombre. Silhouette fine mais musclée, démarche assurée et fatale. Voilà qui n'annonçait rien de bon pour la demoiselle. Elle pouvait voir que la jeune femme n'était pas là pour parler thé et couture. L'air mauvais de la brune s'approfondit alors qu'elle observait l'approche de la rouquine. « Bonsoir. Je pense qu'on devrait pas y aller par quatre chemins ; rends-toi gentiment et je te promets de ne pas te faire de mal. » Wilma éclata de rire, bien malgré elle. Elle n'avait pu s'en empêcher. Les mots de la femme ne l'avait pas inquiéter le moins du monde, elle avait confiance dans ses capacités et savait qu'en cas de réels problèmes elle pouvait se reposer sur elles. Non. Mais le ton trop sérieux que la femme avait utilisé lui tapait sur les nerfs, elle avait besoin d'évacuer cette tension qui l'habitait. Et quel meilleur moyen que le rire pour cela ? Alors Wilma riait, à gorge déployée, à s'en faire mal au ventre. Elle ne doutait pas que la femme aux allures fatales devait la prendre pour une folle. Et, après tout, elle n'aurait pas tort, bien au contraire même.  Wilma était folle, instable. Elle le savait et elle le vivait relativement bien.

Un air un peu dingue au fond de son regard, Schneider observa la nouvelle arrivante. Elle secoua la tête, étouffant rapidement ses derniers éclats de rire. Elle détourna ensuite le regard, croisant ses bras sous sa poitrine. « Y aller par quatre chemins ? À quel propos ? » Allez, Wilma … Vas-y, joue aux idiotes, enfonce-toi un peu plus dans cette situation délicate dans laquelle tu auras tant de mal à te défaire. La demoiselle fit un pas en avant, comme totalement inconsciente des tâches de sang qui pouvaient se trouver sur ses vêtements et sur sa peau. Oh. Il était vrai qu'elle s'était laissée aller à des pulsions plutôt violentes auparavant, il était vrai qu'elle n'y avait pas été avec le dos de la cuiller. Un coup violent au niveau de la nuque avec du verre brisé. Oui, ça avait fait des tâches. Puis ça avait dû effrayer les autres badaux qui avaient voulu se détendre ce soir et avaient finis par être témoins d'une bien triste scène. Oh … Peut-être que la rousse était là pour ça ! Le regard de l'allemande s'éclaira alors qu'elle marmonnait quelques injures dans sa langue maternelle. « Oh, laisse-moi deviner! s'exclama-t-elle brusquement, comme si de rien n'était. Tu es là pour le schwein de tout à l'heure ? » Un large sourire malsain étira les lèvres de Schneider, qui tapota nerveusement dans ses mains. « Il l'a mérité, tu sais. Il n'a pas compris que je ne voulais pas de sa compagnie, pourtant je parlais anglais, j'en suis certaine. Alors je lui ai fait comprendre autrement … Je pense qu'il a compris, maintenant. » Wilma ricana, ponctuant ainsi la fin de sa phrase.
crackle bones


traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma   Ven 15 Mai - 13:20


* Mais quelle cinglée ! Rire de la sorte alors que je pointe mon arme droit sur elle... Soit elle est complètement dingue -ce qui en a tout l'air- soit elle beaucoup confiance en elle. * La Veuve pense en son for intérieur. La jeune femme en face n'éprouve aucun remord pour ce qu'elle vient de faire. Elle vient ni plus ni moins de tuer un homme innocent devant plusieurs témoins. Lui éclatant la nuque d'un coup de pied lesté par un tesson de verre... Quelle violence, quelle barbarie. Elle en a vu du dégât, elle en a vu des monstres... Mais être témoin d'un tel acte proféré par une si jeune femme... Comme quoi, le monde est rempli de monstres. Plus on l'explore et plus on se rend compte de la folie dans laquelle nous évoluons chaque jour. Elle-même aurait pu devenir comme cela si elle n'avait pas changé de voix par le passé. Car à bien y regarder, elle n'est qu'une main armée répondant aux ordres de n'importe qui lui paierait un bon gros chèque. Mais aujourd'hui c'est différent. Natasha s'est émancipée, elle ne vit que par elle-même et ne répond plus de rien à personne. Bon... Elle a été engagée auprès du SHIELD pendant plusieurs années... Mais au moins elle a cette sensation d'avoir agit pour le bien du monde. On l'a paye sobrement mais au moins elle rentre chez elle convaincue d'avoir aidé à rendre le monde moins pourri, et la vie moins dur pour les petites gens. Revenons-en à nos moutons. La demoiselle présente est en revanche une lame effilée prête à trancher la gorge de n'importe qui n'importe où comme elle vient de le démontrer. Elle ne doit sans doute appartenir à aucune organisation. Elle ne doit être qu'une simple free-lance qui propose ses services aux plus offrants et qui n'obéit finalement à personne. Nat' se revoit tellement en elle il y a bien des années de cela. La rousse lui dit alors : « Je suis là ni plus ni moins pour t'arrêter et te livrer aux autorités compétentes. Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ? Hm ? Tuer un innocent devant tant de gens ? Peu m'importe ce qu'il t'a fait. Tuer de façon gratuite est un crime et de devra payer de celui-ci et répondre à qui de droit. » Peu enclin à se la jouer policière, la Veuve fait quelques pas en avant et lui fait signe de sa main gauche de se mettre contre le sol. Elle tient toujours en joug de sa main droite la fillette. Plus elle s'en approche et plus elle se rend compte de la jeunesse de celle-ci. * Bon sang... Ce n'est qu'une gosse encore. Comment peut-on laisser une enfant devenir comme ça ? * Se dit-elle.

Tasha analyse son environnement pour être de ne tomber sur aucune surprise lors de l'interpellation. Un compagnon caché ? Une arme qui pourrait se retourner contre elle. M'enfin si la jeune fille a pu éliminer le gros lard dans le pub à coup de pieds, elle n'a sans doute aucunement besoin d'armes pour faire du mal à autrui. Ne connaissant ni d'Eve ni d'Adam son opposante, elle devra prendre toutes les précautions nécessaires lors de son approche.
Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's hard to dance with the devil on your back ✝ Natasha&Wilma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: