AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER   Jeu 14 Mai - 19:52





Bad is coming


Wilma L. Schneider & Percy Hawkins



Les yeux de la blonde se rouvrirent pour observer le cadavre qui se tenait là. C’était ainsi, lorsqu’on faisait mal son boulot ou même lorsqu’on la trahissait, le sort qu’elle réservait à ces esclaves incapables. Un sourire malsain vint illustrer son visage. La main encore en position sur l’arme du crime, un simple petit pistolet qui avait percé le crâne de cet abruti, elle retourna son regard vers les deux autres hommes qui se tenaient en face d’elle, ceux-ci semblant apeurés par l’idée de mourir de la main de leur boss, ayant raté la mission qu’elle leur avait assignée ; et qui pourtant était si simple ! Un lourd soupire s’éclipsa des lèvres rosées de la blondinette qui finit par rejeter l’arme sur le cadavre. Ses yeux revinrent observer le visage de ses deux larbins d’un air sombre tandis que son sourire se perdit pour laisser transparaître un air effrayant, alors que la voix dure et autoritaire de Pain s’éleva dans la pièce où les vies de ces hommes ne tenaient plus qu’à un fil. Un seul. « La prochaine fois que vous revenez les mains vides, je peux vous garantir que vous allez subir pire que lui. » Ils déglutirent, jetant un coup d’œil sur le cadavre de leur compagnon, hochant la tête avant de détaler, laissant leur patronne éclater de rire face à leur réaction.

Oh ça oui, elle aimait les voir souffrir. C’était l’un de ses passe-temps favoris même. Il fallait bien qu’elle s’occupe en même temps, et qu’elle se divertisse parfois. Bien que ces derniers temps elle trouvait ce quotidien un peu monotone. Grommelant, Pain se remit à l’aise sur son siège alors qu’elle posa le coude sur l’un des accoudoirs pour venir loger sa joue contre sa main refermée sur elle-même d’un air lassé. Il ne fallut que quelques secondes avant qu’elle ne perde patience, se relevant d’un seul bond. Le gars qui se trouvait toujours à ses côtés tourna sa tête vers sa boss lorsqu’elle la vit se redresser. Laissant craquer son cou, ce fut l’interruption de l’un de ses gars qui ouvrit précipitamment la porte pour courir en direction de sa chef, faisant malgré tout attention de ne pas trop l’approcher par crainte. Essoufflé, celui-ci souffla quelques mots que Pain ne parvint à distinguer, cependant elle n’en fit rien, le laissant reprendre d’une voix plus claire. « Elle est venue ! Elle est ven … » Pain ne le laissa pas terminer sa phrase, s’étant emparée de sa batte pour le cogner aussi fort que possible, laissant le larbin s’étaler sur le sol d’un bruit sourd.

« La fille de Crâne Rouge. » Ses yeux se plissèrent tandis qu’un sourire s’étira sur son visage. Un sourire à faire froid dans le dos, un sourire qui ne donnait certainement pas envie de se frotter à cette jeune femme. Un sourire à chasser toutes les peurs d’autrui pour qu’elle devienne leur pire cauchemar. Mais un sourire qui se perdit presque aussitôt alors qu’elle hurla à l’homme positionné juste à côté du fauteuil. « Qu’est-ce que tu attends, sombre crétin ?! » Reprenant immédiatement un sourire démoniaque. Elle n’avait besoin de lui dire ce qu’il avait à faire ; il était obligé d’aller sacrifier sa vie pour Pain car tel était l’ordre reçu silencieusement. Wilma Schneider se trouvait ici en ce moment même. Elle l’avait deviné ; elle l’attendait à vrai dire. Sa venue réjouissait Pain au plus haut point. Elle allait être la première pièce du puzzle. Laissant le gars partir en courant afin de quitter la salle et rejoindre ses camarades afin d’essayer de stopper la brune bien que ce soit déjà perdu d’avance, laissant un air impassible regagner son propre visage, Pain revint vers son trône afin de reprendre le pistolet et repartit en direction des portes, tirant sur le gars qu’elle avait assommé avec sa batte quelques minutes plus tôt en prenant soin de le tuer sur le coup. Une chance pour lui ; il n’avait pas réellement souffert. S’arrêtant juste en face, tenant sa batte qu’elle avait avachie sur son épaule gauche, c’est les traits absents qu’elle attendit.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER   Sam 16 Mai - 20:38

i'm bleeding out for you
 
I'm bleeding out. So if the last thing that I do is to bring you down, I'll bleed out for you. So I peel my skin. And I count my sins. And I close my eyes. And I take it in. And I'm bleeding out. I'm bleeding out for you. When the day has come, but I've lost my way around, and the seasons stop and hide beneath the ground. When the sky turns gray and everything is screaming, I will reach inside just to find my heart is beating
Le regard vide, la tête penchée vers l'avant de façon à ce que son menton touche le début de son torse, Wilma écoutait ce qui se passait autour d'elle. Le souffle court des différents hommes autour d'elle, leurs pas lourds. Elle les devinait nerveux, elle les savait mal à l'aise et elle s'en amusait. Ils devaient faire deux fois sa taille au moins et elle, petite brunette qu'elle était, parvenait à les mettre dans un état pareil. L'envie de rire lui tordait l'estomac, lui brûlait la gorge mais elle se contenait, se mordant l'intérieur des joues, fixant les silhouettes bien bâties de ceux qui lui faisaient face. Son coeur se mit à battre un peu plus fort lorsque l'un des deux hommes – un blond vénitien aux yeux bruns – fit un pas vers elle. Ses lèvres se tordirent en un vilain rictus, laissant apercevoir ses dents bien blanches qui contrastaient avec le rouge à lèvres qu'elle avait appliqué plus tôt sur le contour de sa bouche. Elle fit mine de reculer, mais en réalité prit de l'élan pour se jeter sur l'homme. Elle ne mit pas longtemps à presser ses mains sur la gorge du blond, le poussant vers l'arrière. Son corps heurta violemment le béton alors que la demoiselle lui montait littéralement dessus pour l'empêcher de bouger. Ses jambes maintenant fermement son torse contre le sol, elle usa de son don télépathique pour le pousser à s'assoupir de la sorte ; il serait vraiment impoli de tuer les hommes de la jeune femme qu'elle était venue voir pour la première fois. Son père lui avait toujours dit que la première impression était toujours la plus importante. Il fallait donc qu'elle impressionne l'autre demoiselle, pas qu'elle fasse un véritable massacre au sein de son QG. Bientôt, ce fut le tour du second homme. Il montra un peu plus de résistance, parvenant à frapper l'allemande au niveau du flanc gauche. Cette dernière ne se laissa pas faire pour autant, le projetant un peu plus loin grâce à la création d'un champs de force, de manière tout à fait instinctive. Le corps de l'homme heurta le mur et un craquement sourd se fit entendre. Schneider grimaça, s'approchant doucement de la silhouette inanimée. Elle plia lentement les genoux, se baissant pour vérifier le pouls du jeune homme. Ouf. Il était encore en vie. À son réveil, il ne souffrirait probablement que d'une sale concussion. Il ne s'en tirait pas si mal que ça … Il n'était pas mort après tout.

La brune se redressa souplement, épousseta les pans de sa plus belle robe – elle s'était mise sur son trente et un pour l'occasion – et afficha un petit sourire satisfait.

Elle ne perdit pas d'avantage de temps, arpentant les espaces libres de l'entrepôt qui s'offraient à elle. Wilma prit le temps d'explorer cet environnement, prenant bien soin de repérer les issues de secours. Savait-on jamais, que cette rencontre tourne au vinaigre … L'allemande serait bien contente d'avoir pris le temps de prendre note des potentiels échappatoires. Car si elle tentait de faire bonne impression, la demoiselle n'était pas idiote pour autant. Elle mettrait toute sa bonne volonté dans cette première prise de contact mais cela ne voulait pas dire que ce serait le cas pour l'autre jeune femme. Alors oui, Wilma prit son temps avant de se diriger vers les grandes portes au fond de la large pièce, les poussant à s'ouvrir grâce à son don, les faisant claquer contre les murs opposés. Un large sourire enfantin éclairant son visage rond, elle s'avança d'un pas sûr et souple, son regard azuré se posant sur la silhouette élancée d'une blonde tenant une batte contre son épaule. Probablement pour se défendre. Ou attaquer. Elle n'en savait trop rien et ne s'en souciait guère, pour être tout à fait franche. Elle avait bien d'autres chats à fouetter. Néanmoins, par simple mesure de précaution, la brune s'arrêta à quelques mètres – trois tout au plus – de son homologue, toujours aussi souriante. Elle offrit à la belle un bref hochement de tête pour la saluer, avant que son regard ne parcourt l'ensemble de la pièce. Ah. Oh. Non loin de là se trouvait un cadavre, sans nul doute l’œuvre de la jeune femme qui se tenait face à elle. Une moue boudeuse chassa son sourire ; et dire qu'elle avait bien fait attention à ne pas tuer les autres hommes, faisant juste croire que ces derniers l'étaient alors qu'en réalité ils se réveilleraient d'ici quelques heures si tout se passait bien. Elle soupira, courbant légèrement le dos pour accentuer son air déçu. « Eh bien … commença-t-elle, ses yeux toujours rivés sur le corps sans vie, Si j'avais su, je n'aurais pas pris tant de précautions … Je ne me serais pas fatiguée et aurais tout simplement débarrasser le monde de l'existence des deux Idioten dehors. » Ne se souciant guère de la réaction de l'autre femme, elle redressa les épaules, souriant de nouveau. Oui, la belle brune était d'humeur bien changeante ! « GOOD MORNING VIETNAM ! s'exclama-t-elle alors joyeusement, écartant grand les bras et fixant la demoiselle en face avec un large sourire, comme si elle venait de dire une bien bonne blague. Wilma est dans la place, Kinder, n'ayez crainte ! Elle va sauver l'honneur de ce monde et de ces apprentis-böse ! » Et sans plus de cérémonie, elle éclata d'un rire sonore, fière de son entrée.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER   Mar 19 Mai - 19:37





Bad is coming


Wilma L. Schneider & Percy Hawkins



Pain pensait bien que la jeune Schmidt se défendrait contre ces gros bonhommes qu’elle avait engagés lors de sa sortie de prison, et qu’elle embauchait aujourd’hui même encore, et qu’elle révélerait alors ses pouvoirs à la blonde en cet instant précis. Certes, cette dernière n’était pas sur les lieux pour la voir réellement à l’œuvre. Mais elle la jugeait puissante, très puissante, du moins ce qu’il fallait pour intéresser grandement Percy qui ira jusqu’à lui faire une proposition certaine lors de leur première rencontre. Elle pensait que Wilma ferait une parfaite coéquipière, pour leurs sombres desseins communs. Un sourire vint s’incruster sur les lèvres de Percy tandis qu’elle sentit les portes s’ouvrir, faisant quelque peu virevolter les cheveux de Percy et remuer sa tenue extravagante au passage.

Un simple mouvement de tête que Pain toisa du regard et voici déjà que la jeune fille commençait à se balader à travers la pièce, s’arrêtant près du cadavre, n’adressant pas même un mot à Pain pour le moment. « Eh bien … Si j'avais su, je n'aurais pas pris tant de précautions … Je ne me serais pas fatiguée et aurais tout simplement débarrassé le monde de l'existence des deux Idioten dehors. » Percy roula ses yeux et se retourna vers Wilma pour la suivre du regard, restant silencieuse pour le moment, ainsi voir comment elle réagissait, sa batte toujours avachie sur son épaule. Elle attendait que la fille de Crâne Rouge se présente à elle et la considère réellement. Une chose qu’elle fit finalement, écartant les bras et éclata de rire. « GOOD MORNING VIETNAM ! Wilma est dans la place, Kinder, n'ayez crainte ! Elle va sauver l'honneur de ce monde et de ces apprentis-böse ! »

Pain eut un petit sourire en coin en voyant l’enthousiasme de Wilma. Elles étaient les mêmes, à quelques différences près bien évidemment. La blonde se mit en tête qu’elle ne devait pas craindre la jeune fille et laissa retomber sa batte sur le sol d’un bruit qui résonna dans toute la pièce. Sourire aux lèvres, elle lui offrait ce dernier tandis qu’elle s’approcha d’elle. Non sans l’air menaçante, disons qu’habituellement elle avait cet air fier et méchant de collé au visage. Puis elle s’arrêta à même pas un mètre d’elle. Certes Pain avait prévu l’arrivée certaine, un jour qui était celui-ci, de Wilma jusqu’à elle-même. Sauf qu’elle ne savait pour qu’elle raison elle avait cherché à la rejoindre en ce lieu. D’une voix quelque peu enfantine, elle murmura. « Que fais-tu ici, deary ? Ce n’est pas un endroit pour jouer, mon enfant. » Puis Pain rigola légèrement, retournant les paroles même de Wilma contre cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER   

Revenir en haut Aller en bas
 
bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bad is coming. | FT. WILMA L. SCHNEIDER
» let's go fighting. | FT. PETER J. QUILL & WILMA L. SCHNEIDER
» Obama;Change is coming to america
» Romy Schneider.
» dark days are coming ♌ SAGISIUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: