AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 Je n'ai jamais été seul malgré la solitude - Marcia&Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: Je n'ai jamais été seul malgré la solitude - Marcia&Damon   Mar 2 Juin - 21:59


Prends garde

à ce qui se cache dans l'ombre


Le temps était particulièrement nuageux et le ciel aurait semblé entièrement noir si la civilisation n'avait pas envahi son environnement de lumière. Les étoiles avaient pris refuge dans un autre coin de pays plus pur et calme. L'obscurité s'infiltrait dans les recoins les plus solitaires et moins fréquenter, ces endroits que le jeune évader de laboratoire coyait plus régulièrement. Loin de la foule et appréciant la noirceur pour sa protection et son sentiment de confort. Dans les profondeurs des places perdus et parfois que faiblement éclairé, ses ombres pouvaient se mouvoir sans la crainte d'être aperçu. Il y avait une large différence entre une prison aseptiser qui le méprisait et un nouvel endroit inconnu où il devait faire attention pour rester dans l'anonymat. Damon avait fait tout le chemin de Berlin jusqu'en Amérique, écoutant les divers accents se mélanger et regardant les paysage se succéder. Il devait survivre de vol, mais cette partie était devenu une seconde nature bien maîtriser par sa mutation. Le garçon avait tenté de fuir le plus vite possible, désorienter et utilisant la partie téléportante de ses capacités pour la première fois il y a quelques mois. Aujourd'hui encore, certains éléments de sa nouvelle vie le laissait perplexe et confus.

Accroupit devant une fenêtre brisé, le verre reflétait se qu'il pouvait avec le manque de lumière, mais le clone arrivait toutefois à distinguer sa silhouette trop grande pour son âge. Parfois, il avait croisé le chemin d'autres enfants et notait immédiatement la différence d’insouciance entre eux et lui. Cependant, il remarquait surtout à quel point ils lui semblaient stupides à crier et parfois avoir la simple activité de botter un ballon. Son observation d'un parc américain lui avait fait comprendre à quel point même sans ses capacités, son simple entrainement physique l'aurait mis supérieur à la majorité des gens communs et ce avant sa poussée de croissante surnaturel...ou alors il avait adopter l'arrogance des agents Vulmagui qui croyaient avoir trouver le succès dans le clonage et les mutations. Prenant un fragment de vitre dans sa main droite et observa son visage de plus près, ses yeux bleus restant identiques au souvenir qu'il avait de son visage plus juvénile. Le garçon ne savait pas si c'était sa nouvelle condition d'adulte ou sa vie libre, mais une fatigue lui pesait sur le dos en lui donnant l'envie de se coucher sur le sol pour dormir pendant un minimum de trois jours. Toutefois, aussi plaisant que l'idée pouvant sembler, le sol était trop sale et dangereux, la fenêtre brisé le recouvrant en étant un parfait exemple.

Damon se releva rapidement, ses jeans contraignants trop son mouvement à son gout et il détestait une fois de plus le matériel utilisé pour ses pantalons. La mode commune était quelque chose à laquelle il savait hors de tout doute qu'il ne s’habituerait jamais. Cette façon dont certaine personne mettait l'apparence avant le confort du mouvement, c'était illogique et parfois, carrément laid. Ayant rapidement passé le chemin de l'Allemagne lors de sa sortie, il ne savait toutefois pas si c'était un trait humain commun ou une stupidité particulière à l'Amérique. Au moins, son vêtement avait une couleur bleu foncé et non pas vive, ce qui était plus dans sa palette de goût. Le jeune mutant soupira et regarda dans ses environs pour essayer de repérer son logis pour la nuit tout en laissant ses ombres se manifester pour fouiller les lieux sans qu'il n'ait à se présenter personnellement. La pensée lui vint une nouvelle fois que son quotidien serait plus simple s'il trouvait un endroit pour lui servir de base et ne pas vivre en nomade. Cependant, comme à chaque fois que l'idée lui vint, il se raisonna que c'était encore impossible pour l'instant puisqu'il ne pouvait pas s'installer quelque part sans avoir d'identité valide et qu'il était encore trop incertain sur ses pouvoirs et son nouveau corps pour être fiable à quoi que ce soit.

La fatigue le traversa par vague alors que l'allemand se dirigeait avec trop de nonchalance vers la fin de la ruelle. Depuis son évasion, le garçon avait vu plusieurs ruelles et celle-ci ne se classait nullement dans ses pires, ce qui signifiait sans doute qu'il y avait un espoir pour qu'une des bâtisse soit libre de personne, mais verrouiller, ce qui ne constituait en rien un problème pour lui. C'est alors qu'il regardait le deuxième étage d'un logement qu'une sensation déplaisante s'agitait dans le fond de sa boite crânienne. Son instinct ne l'ayant jamais trompé, Damon fit demi-tour pour tenter de voir la raison de son malaise et se mit immédiatement sur ses gardes. Par précautions, il se concentra sur un coin sombre plus loin pour en faire apparaître un soldat loup, mais son attention fut rapidement détourner par l'apparition de trois personnes visiblement armée avec des fusils mis dans une position prêt à l'utilisation. Sans attendre le temps d'en savoir d'avantage, sa créature bondit sur l'un des hommes, distrayant les autres pendant un trop court laps de temps pour que Damon tente de fuir à la course ou par téléportation.

Le mutant s'approcha plutôt de ses nouvelles cibles, l'adrénaline faisant déjà son travail dans son système en repoussant la fatigue qui l'accablait auparavant. Tandis que deux des soldats s'acharnaient avec sa créature, l'autre mis en joue le garçon alors qu'il manipulait manuellement une de ses ombres pour saisir le fusil dans le besoin simple et vital de ne pas se faire tirer dessus. Un cri d'agonie lui parvint sur la droite, lui donnant la satisfaction primitive que la chair d'un des opposants avait été atteinte et était sur le chemin de se faire détruire. Toutefois, sa préoccupation première devait se maintenir sur celui qui luttait pour son fusil avec l'ombre directement commander par le clone. Son manque d'énergie ne lui permettait pas d'appeler une plus grande quantité, mais finalement, Damon s'approcha suffisamment pour diviser son attaque, conservant une emprise sur l'arme tout en envoyant maintenant la noirceur presser la gorge de son opposant. Sans aucune pitié et avec l'empressement bourdonnante émise pour les multiples entités voulant être déployé, le mutant mis son énergie à garder le contrôle sur celui qu'il étranglait, cherchant à lui casser le coup pour en finir rapidement  dans le but d'accorder son attention aux deux autres. Il n'avait pas été prêt. Il ne les connaissait pas. C'était son vrai premier combat et il était épuisé. Des balles avaient traversé le corps sombre et vaporeux de sa créature dont les crocs avaient ravager la nuque d'un des soldats. Celui étant libre de ses actions auraient été le prochain si un nouvel élément n'était pas entrer en compte.

L'avertissement mental survint rapidement, mais ni le propriétaire des pouvoirs ni sa créature ne réagirent assez rapidement pour éviter de se faire poignarder par l'aiguille qui entra dans la chair de son épaule. Le résultat fut immédiat. Damon perdit sa concentration sur son ombre qui relâcha immédiatement l'homme tombé inconscient, mais toujours trop vivant au goût du garçon. Un liquide étranger se répandit dans son système sanguin et la panique envahit instantanément le jeune clone. Sa créature s’affaissa sur le sol, se liquéfiant en agonie avant de s'évaporer tandis que son propriétaire recula le plus possible du soldat l'ayant attaquer. Tout c'était passé trop vite, il était confus et son corps voulait uniquement se défaire des quelques cordes d'énergies qui le maintenait encore debout. Les yeux bleus et perplexe du plus jeune se posèrent sur le seul qui n'était pas blessé et qui se tenait trop près de sa position avec un langage corporel très violent et le sang de son collègue qui accompagnait son uniforme. Damon tenta de faire appel à ses capacités que ce soit pour repousser la menace ou fuir malgré le danger de l'action, mais il ne reçu aucune réponse alors que son pouvoir avait toujours été comme des présences constantes.Il était maintenant vide et seul, sans avoir aucune idée de qui étaient ces personnes armée et qu'elle poison se trouvait dans son sang.
 
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: Je n'ai jamais été seul malgré la solitude - Marcia&Damon   Ven 3 Juil - 1:26


Who are you?


Damon & Marcia



« Comme on se retrouve... » Les mains contre la tête d’un des homme, il s’écroulait dans une douleur immense tendis que la lueur grise qui émanait des mains de la mutante devenait soudainement de plus en plus pâle. Seule dans une ruelle adjacente à la rue, elle avait prit un des agent de trask par surprise et surtout seul, le tuant tranquillement elle aspirait chaque information qu’il pouvait détenir. Ce groupe spécifique se déplaçait par quatre agent, ils avaient eu comme mission de simplement s’assurer de capturer tous les mutants qu’ils pourraient isolés, ils en venaient à des technique de lâche prenant les plus jeunes d’assaut. La colère montait en Marcia, ses yeux s’assombrissant de haine, tendis que l’homme crachait du sang. Son corps n’allait pas tenir longtemps, la pression était trop dur, sa tête allait bouillir. Il ne méritait même pas de mourir, elle voulait qu’il souffre le plus longtemps possible, ce serait bien plus agréable qu’il perde la tête le restant de ses jours qu’il ne meurt ici et maintenant. Alors qu’elle le lâchait enfin elle eu une vision de sa mission, des quelques mots qu’il avait entendu avant de se séparé dans l’intention de prendre un autre mutant par surprise, apparemment que celui-là devait être rapporté intacte a Trask. Ah! Comme si Marcia allait laisser glisser entre ses doigts quelque chose que cette compagnie désirait, elle devait le trouver avant qu’il ne soit trop tard, alors elle partie en direction de ce fameux mutant. Arrivée sur les lieux elle n’eut qu’à maitriser le dernier, facile, épuisé par son combat il fut ouvert tel un livre tendis que la jeune femme appuyait sa paume contre les cheveux de braise du soldat de Trask. En moins de quelques secondes il s’écroulait au sol, laissant un regard froid et sans intérêt au visage de la mutante.

« Tu va bien? » dit-elle à l’intention du jeune ténébreux, en ne lâchant pas le soldat du regard. Se penchant, elle commençait à fouiller sur lui pour trouver ce qu’elle cherchait, puis elle tombait sur la seringue…vide. « Il t’a piqué? Si c’est le cas tu seras impuissant quelques semaines, mais ils auront de la difficulté à te tracer, c’est peut-être un coup de chance pour nous… » continuait-elle non sans chercher encore un peu dans chaque poche du soldat. Puis elle tombait sur ce qu’elle voulait, son badge indiquant bel et bien ‘’Emery Smith, Trask Industries, département de défense’’ ce qui provoquait un regard de haine encore plus profond que les derniers sur le visage de la mutante.

Dommage, pour ce coup-ci Marcia avait été trop impulsive, elle avait besoin de cet agent vivant pour le questionner. Elle avait sa mémoire, mais ce n’était pas assez, mélangé avec toutes les autres il était bien trop difficile pour Marcia de trouver précisément ce qu’elle cherchait. Tant pis, trouver l’emplacement exacte des autres soldats irait à une autre fois, le jeune homme nécessitait plus d’aide que Trask ne méritait d’être détruit. L’Italienne se rappelait les quelques mots qu’elle avait entendu, qu’ils leurs faillaient le ‘’petit’’ vivant. Petit? Elle détournait son regard pour le dévisagé de haut en bas, se disant qu’ils étaient plus aveugle que cette fichu Aldine! « Écoute, en ce moment je suis sûrement ta seule amie, donc j’ai besoin que tu me dise pourquoi ils te veulent vivant… » Tentait-elle d’une voix presque douce, même si elle était encore mélangé par sa haine précédente, après tout Marcia ne pouvait pas non plus changer d’émotion tel une bipolaire. Elle le fixait, mais cette question lui revenait sans cesse, qu’avait-il de particulier? Elle ne comprenait pas, de tout les mutants que Trask pouvait se faire dans New York, pourquoi celui-là? Était-il un autre X-men? Peut-être un de ses confrériste, mutant de magneto, dont parlait parfois Ruth. S’il était seul, Marcia n’aurait-elle pas entendu parler de lui avant, puisque Pain cherchait à recruter le plus de gens avec du potentiel possible? Qui était-il pour ainsi attirer l’attention de plus de quatre agent de Trask, qui plus est, ayant eu l’ordre de le ramener non pas seulement vivant, mais en bonne posture? Tout cela était bien trop étrange, Marcia réfléchissait trop, pour le moment elle devait se concentrer sur l’important…le ‘’petit’’ devait être mis à l’abris le temps qu’elle trouve réponse à toutes ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'ai jamais été seul malgré la solitude - Marcia&Damon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faut être égoïste pour rester seul dans sa solitude - amy.
» On est jamais totalement seul ... [Petit Cerisier & Petite Sabreuse]
» Les grandes découvertes ne se font jamais seul [Fury, Neigy, Fumy, Aigly]
» Il y a longtemps que je t'aime, jamais je ne t'oublierai. [PV Étoile de Nénuphar.]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: