AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 squatteuse # ben & cin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: squatteuse # ben & cin   Mer 3 Juin - 0:41

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Une semaine s'était écoulée depuis que Cindy avait rencontré Scarlet Spider. Le jeune homme n'avait pas quitté ses pensées depuis et elle s'était longuement demandé comment le retrouver. De la même façon qu'il l'avait suggéré, elle avait suivit ce lien étrange qui le liait. Il semblait agir comme un radar et en quelques jours elle avait finit par trouver un appartement qui l'attirait plus que d'autre. De toute évidence c'était ici qu'il vivait. Leur dernière rencontre lui avait permit d'observer que son sens semblait plus aiguisée que celui du jeune homme et elle avait prit un malin plaisir à rester suffisamment éloigner des perceptions du garçon jusqu'à être certaine de l'appartement. Ça avait été relativement compliqué, une ou deux fois il avait dut sentir sa présence mais peu importait. Elle était maintenant sûr.  

La jeune fille passa un sweat à capuche noir au dessus d'un débardeur violet, un foulard rouge et un slim, une paire de converse. Ce n'était pas la plus jolie tenue possible, mais il fallait au moins ça pour pouvoir se balancer discrètement du haut des toits sans costume. Rapidement elle griffonna un mot à Ezekiel Je sors, sans portable. Je t'enverrais un mail quand je rentre.. Elle ouvrit la fenêtre, glissa son foulard sur son visage et rabattit sa capuche. En moins de trente secondes le vent fouettait son visage et ses toiles l’entraînait toujours plus en avant dans New York. Samedi matin, un peu avant midi. La plus part de civil se promenait tranquillement et le soleil avait agréablement pointé son nez. Les premiers immeubles de Chinatown se dressèrent devant elle et Cindy se posa dans une ruelle tranquille et se mêla à la foule. Il y avait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas promener ici. Les restaurants avaient tous changer pour la pus grande partie... Néanmoins elle fut soulager de constater que son favoris était toujours là.

« - Six ravioli au porc, deux soupe de nouille à emporté et deux bubble tea froid au litchi. » Course en poche, retour dans les building. Il y avait un petit trajet pour passer du Bronx à Brooklyn, et finalement une bonne heure de trajet lui fut nécessaire pour rejoindre l'appartement qu'elle avait identifier comme celui de Scar. Elle attendit un instant que la rue soit vide pour se faufiler jusqu'à sa fenêtre. Que ferait les voleurs et autre intrus sans les escaliers de secours ? Adroitement elle se laissa tomber sur celui-ci et observa la fenêtre. C'était une sécurité assez grossière, elle ne devrait pas avoir trop de difficulté à la forcée. Évidemment cela pouvait sembler un peu intrusif et cavalier mais... Cindy n'avait que trop l'habitude de suivre ses impulsions. Après s'être escrimé quelques instant sur la fenêtre, elle l'entrouvrit et se faufila dans l'appartement. Évidemment, cela risquait de ne pas plaire à l'habitant des lieux mais elle ne faisait rien de méchant. Juste apporter à manger.

Avançant dans l'appartement, elle essaya d'en trouver le propriétaire, se laissant guider par ce lien commun. Elle se doutait bien que son intrusion ne passerait pas forcément avec un bonjour, ça va ? Mais après tout pourquoi pas. Finalement elle ne tarda pas à tomber sur une silhouette. Levant les mains en l'air, elle accrocha un petit sourire gêné à ses lèvres. « - Je trouvais pas le digicode pour entrer... Je suis passer par la fenêtre! » Elle désigna du doigt le salon. « - Tu as faim ? J'ai de la soupe de nouille et des raviolis... Deux bubble tea aussi... Tu  aimes la nourriture chinoise? » Elle déposa au sol les deux sac, sortant de sa poche sa clefs usb. « - Et là dessus j'ai les six épisode de star-wars, donc j'espère que tu as de quoi regarder ! Un an de vie... t'as masse de chose cool à découvrir si tu veux mon avis ! » Oui, finalement elle était plutôt à l'aise avec le concept du squatte.  

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Mer 3 Juin - 10:48



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Cela devenait une obsession. Je la ressentais et je n'arrivais pas à la localiser. Bien que ma fonction de Scarlet-Spider m'ait prit du temps ces derniers jours... Je n'ai pas eu l'occasion de la rechercher. Sans compter mon travail de serveur qui me prenait pas mal de temps, cela ne m'empêchait pas de la ressentir ces derniers temps. J'avais bien entendu l'intention de me mettre à sa recherche car au final, je refusais que notre rencontre soit notre premier et dernier contact. Je souhaitais par-dessus tout qu'il y en ait d'autres.

Allongé sur mon lit, mon imagination envisagea un monde ignoré de tous.  Qui s’étendait autour de moi et que je n’avais jamais remarqué. Les yeux fermés, mon esprit fomenta un endroit différent de la métropole. Voilà que je cherchais un moyen de m'appaiser, un moyen d'oublier les visages des criminels qui ployaient sous la force de mes poings. Une forêt, oui, j'étais assis contre un de ces énormes chênes.  Des toiles d’araignées tendues entre les brindilles brillaient grâce à la luminosité qui émanait du soleil. Des insectes bourdonnaient autour de l’arbre et des oiseaux voletaient en gazouillant parmi ses feuilles.

Et la vie de l’été se détachait sur le fond immuable du chant des cigales. Pour ces créatures, le chêne était un monde complet où ils trouvaient de quoi se nourrir et s’abriter. Je sombrai alors dans une sorte de rêve éveillé, bercé le soir frais et de ses bruits innombrables. Quand je fermais les yeux, je voyais encore le dessin des feuilles noires sur un fond rouge. D'un coup, une sensation me sortit de mon sommeil. Elle m'avait trouvé apparement et elle était dans l'appartement. Moi qui voulais lui montrer à quoi je ressemblais moi -même...

On dirait qu'elle aura l'occasion de s'en apercevoir par elle-même. Poussant un petit soupire suite à l'effort superficiel qui fut de me redresser pour sortir de mon lit. J'enfilais mon Hard Core Gamer par dessus un simple t-shirt bleu. Marchant un petit peu dans l'appartement. Quand je l'ai croisé, les mains dans les poches pour ma part, j'ai esquissé un petit sourire. Elle avait le don de se justifier pour tout et n'importe quoi.

S'introduire chez moi de la sorte lui semblait dés lors normal ? Cela me plaisait, s'en était même amusant. Sortant mes mains de mes poches j'avançais légèrement, entrant dans le salon qu'elle pointait du doigt.  Marchant à reculons pour l'avoir en face de moi je me suis finalement prononcé:

« Et non, je n'ai jamais eu l'occasion de manger chinois. Alors tu as le privilège de me faire découvrir ce que tu nous a ramené ! »

J'avais encore beaucoup de chose à découvrir apparemment. Et je n'allais pas non plus cracher sur l'opportunité de découvrir de nouvelles choses à ses côtés. Ce qui me forçait à penser que je ne connaissais toujours pas son prénom et je ne savais s'il fallait que je le lui demande. Si elle a trouvé mon appartement, connaissait-elle mon nom et mon prénom ? Elle le prononcera si besoin et je lui demanderai le sien sauf si elle s'exprime d'elle même. Lui montrant alors la télé d'un signe de la tête, je me suis jeté sur le canapé en occupant peu de place pour qu'elle puisse s'installer et poser ce qu'elle portait sur la table basse en face de nous.

« Donc tu vas refaire ma culture aujourd'hui ? Pourquoi pas. Je vais pas te chasser de chez moi après le mal que tu as dû te donner pour trouver mon appart. Je vais peut-être te renommer "Stalkeuse-Silk", ça sonne bizarre mais ça correspond bien à la situation ! »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Jeu 4 Juin - 9:30

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

« - Jamais manger chinois ?! Tu sais que même un an de vie c'est limite comme excuse là ! » Son ton, faussement choqué était plus humoristique autre chose, d'un geste elle abaissa le foulard rouge qui lui cachait encore le visage et rabattit sa capuche... D'un autre côté elle aurait put venir déguiser en homme de pierre que Scar l'aurait sûrement reconnu sans avoir besoin de la regarder. « - Chaud là dessous... » En un bond le jeune homme fut sur le canapé et lui désigna la télé. Bon, ça ne devrait pas être compliqué de brancher la clef usb là dessus. Elle déposa les deux sac de nourriture sur la table. Le premier contenant soupe et raviolis, le second les deux thés froid. Elle était occupée à faire fonctionner la télévision du jeune homme quand ce dernier lui proposa un nouveau surnom qui lui arracha un petit rire. « - Ca sonne bien je trouve, au contraire : Stalkeuse-Silk ! » D'un petit geste elle inséra la clef usb. « - Habiller comme ça, tu peux m’appeler Cindy. »

Elle se releva et se retourna. « - Et toi ? J'ai bien été regarder les boites aux lettres, mais comme tu n'as pas eut la bonne idée de glisser un petit alias, Scarlet Spider, à côté de ton nom, j'ai pas réussit à te trouver. Tu penses bien que j'aurais déposer une lettre t'informant de ma venue sinon. » Son ton, enjouée et moqueur, révélait sa bonne humeur. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas eut une journée normale... Autant que puisse être normale une journée avec ce garçon qu'elle connaissait à peine et qui pourtant lui évoquait tant. Elle se posa sur le canapé avec nonchalance et commença à sortir son butin du sac. « - J'ai brancher la clef usb... Je t'aurais bien proposer de regarder les films par ordre de sortie... mais on va essayer de respecter l'ordre de l'histoire... Ce serait sûrement plus simple j'imagine. » Elle déposa les deux soupe, sortit les baguette et les cuillère en plastique qui accompagnait le tout. « - Lance la menace fantôme. C'est le premier. »

Le traiteur avait eut la bonne idée de glisser les plats dans des boites d'aluminium et ils étaient encore chaud. « - Bon maintenant, jeune padawan, j'imagine que tu ne sais pas manger avec des baguettes non plus? » Ça promettait d'être amusant. Ses parents l'avait toujours fait manger avec des baguette, elle était donc plutôt à l'aise avec ça. « - C'est pas très compliqué en fait... Il faut juste une bonne dextérité et un peu d'habitude. » Elle ouvrit une sauce rouge et la déposa devant les raviolis. « - Et je t'aiderais, au pire. » Elle avait toujours trouver très amusant d'initier les gens qu'elle appréciait au repas avec les baguettes, surtout parce que beaucoup avait beaucoup de mal à en comprendre le fonctionnement et finissait immanquablement par abandonner ou se rabattre par dépit sur des fourchettes. Elle sépara les deux ustensile et les glissa dans sa main pour lui montrer comment les tenir. « - Rien de compliquer. » Et pour appuyer ses dires elle piqua un ravioli dans la boite.

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Jeu 4 Juin - 21:49



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Eh oui, je n'ai jamais mangé chinois. Que Dieu me vienne en aide. Mais c'était l'occasion à vrai dire. Et elle avait beau dire ça pour rigoler... Il est vrai que je n'ai pas eu le temps de me plonger dans les classiques tant j'ai mis du temps à me faire à l'idée que je n'étais qu'un clone. J'ai élu domicile à San Fransisco, j'ai essayé de tuer Peter. J'ai sauvé des vies et j'ai découvert une vocation à travers ces "faux" souvenirs.

Quoi qu'il en soit je me suis chargé tout simplement de placer les différents mets de façon à ce que nous ayons la même quantité. C'est vrai que Stalkeuse-Silk était quelque chose qui lui correspondait bien vu la situation mais c'était loin de là quelque chose que j'irai lui reprocher. Après tout nous désirions tous les deux se revoir, alors quitte à organiser une seconde rencontre... Il fallait marquer le coup ! En plus nous nous étions démasqués, on se livrait nos véritables identités.

C'est comme ça que je le concevais dans la mesure où elle me confia à l'instinct même son identité civile. Je lui faisais confiance sur ses propos. Cindy donc. Un beau prénom facile à retenir. De toute façon c'était la seule Cindy que je connaissais donc il allait être très compliqué de la confondre avec une autre.

« Benjamin. J'ai toujours préféré Ben ! »

Je lui faisais confiance pour garder le silence, enfin pour qu'elle garde ça pour elle. Je ne tenais pas vraiment à ce que Scarlet-Spider soit connu de tous. J'avais déjà assez de problèmes sous cette identité de justicier. J'essayais de comprendre le principe des dates de sorties ou de la chronologie des films et cela me semblait un peu compliqué. Mais j'ai bien apprit une chose en un an d'existence, c'est qu'il faut juger une fois que l'on a regardé ou découvert quelque chose.

Difficile de se fier à une jaquette ou à un titre quand finalement ce dernier a un potentiel créatif à ne pas sous-estimer. Et puis si elle juge cela comme étant culte... On va bien voir. Donc si j'en crois sa logique, une partie des films correspond aux derniers de la saga. Et cette partie serait la première diffusée, et la plus récente serait donc un préquel ? Voilà, j'avais le cerveau qui chauffait. Prenant donc la télécommande et je lançais le film en question, le temps qu'il se lance.

Cindy marqua un point en me faisant avouer le fait que j'ignorais comment manger mes baguettes. Je regardais comment elle détachait ses baguettes et heureusement que j'ai fait attention. Deux secondes plus tard et j'oubliais de les séparer et je piquais directement dans un ravioli en pensant que cela allait être simple finalement. Alors je fis de même, singeant son mouvement et sa gestuelle je tentais de me servir des baguettes.

« Ouais, la dextérité je pense l'avoir. L'habitude c'est une autre histoire... »

Annonçais-je en rigolant. Il fallait bien rire de soit. Alors je tentais de reproduire les mouvements de la jeune femme, y arrivant plutôt bien. Une des baguettes mal placée finissait toujours par tomber. Pestant de plus en plus, ma patience aurait pu exploser et j'aurai manger la tête la première par excès de rage. Mais je me contenais, ricanant quand je ratais je finissais par adopter un rythme plutôt stable.  Regardant le film qui semblait se concentrer sur le futur... Alors pourquoi ils nous disent que ça s'est passé il a fort longtemps dans ... Je vais pas chercher à enculer les mouches. Nom de...

« Wah 5 minutes de film et ça explose déjà ! C'est cool ! Héhé, mais les chefs des méchants ce serait pas une image caricaturale des Russes ? »

Parlant doucement pour profiter du film, il m'arrivait de glisser des petites vannes subtiles.


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Ven 5 Juin - 14:54

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Ben... Bon et bien ce serait un surnom de plus. « - Je me disait aussi que Jamin ça faisait un mauvais surnom. » Elle laissait le jeune homme lancer le film et se mit elle même à grignoter son ravioli. Souriant en voyant Ben commencer à rager contre les siens. Ça avait un côté adorable, surtout quand il se mit à piquer de la pointe de la baguette. Souriant elle attrapa une ravioli « - Ouvre la bouche! » C'était terriblement cliché pour certain, mais après tout chacun sa culture. Chez elle s'était pus une marque d'affection. « - Tu t'en sors pas si mal ! » Là au moins elle ne mentait pas, elle avait vu des gens littéralement exploser devant cette méthode de repas... Elle avait déjà finit ses trois ravioli et ouvrit l'une des deux soupes de nouilles. Une odeur de bouillon de viande, de plante aromatique et de nouille emplit la pièce.

« - Mon père faisait les meilleures soupes de nouilles du monde, mais celle de ce traiteur sont pas mal non plus. » Elle prit un cuillère et savoura un instant le goût. Elle avait toujours adorée les soupe de nouilles. Le film se lançait avec cette même intro qui lui déclenchait toujours un frisson. Malgré elle, Cindy se mit à fredonner la musique. Pendant un temps ce fut même sa sonnerie de téléphone. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas simplement assise devant un film... et elle ne doutait pas que cela plaira à Ben. « - Tu verras, c'est encore plus galère que les raviolis  » Elle était excessivement joyeuse, déposant les baguette, elle ôta son sweat et resta en débardeur. Il faisait chaud, trop pour elle et la soupe n'arrangeait rien. Ben lui commençait à se prendre au film et semblait apprécier. « - Ouaip, mais y a pas que les explosions qui sont cool, dans ce film ! » Il y avait tellement de truc plus fun qu'une explosion dans ce film, tellement de truc plus amusant. Ne serait-ce que R2, Cindy avait toujours adoré le petit robots.

La phrase sur les russes, en revanche, lui valu un moment de réflexion. « - J'ai jamais vraiment réfléchit sur un message politique dans Star Wars. » D'une manière générale c'était pas un film qu'elle regardait pour un message quelconque elle le regardait parce qu'elle l'aimait point. Reprenant une cuillère de soupe elle se concentra sur l'écran, souriant de temps à une remarque de Ben. Au moins le films semblait l'amuser... mais elle risquait de perdre toute sa concentration dessus, bien qu'elle connaissait déjà chaque scène par cœur. Ceci étant plus lié à sa mémoire photographique qu'à une quelconque sur-vision des films. Finalement, étouffant un petit rire à une nouvelle phrase, elle déposa un rapide baiser sur les lèvres du jeune homme « - Si tu continues de parler, je vais devoir recourir à des méthodes peu conventionnelle pour t'arrêter. Nous avons les moyens de vous faire taire, Mr. Bond. » Avait-il seulement vu James Bond ? Zut... Sa vanne risquait de tomber à plat. Tant pis, elle se décala un petit peu dans le canapé et finit par se lover sous le bras du jeune homme, appuyant sa tête sur son torse. Si elle avait été un chat, elle n'aurait pas manquer de ronronner.  

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Sam 6 Juin - 11:43



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Jamin ? Ca faisait tout sauf classe. Et je ne dis pas que "Ben" est censé transpirer le charisme surtout quand mon visage ne colle pas tout à fait au prénom. Mais je l'avais choisi pour hommage et non par plaisir. Et on s'y habituait vite. Au bout du compte elle semblait m'encourager à me faire manger, comme si je n'étais qu'un nourrisson. C'était loin d'être désagréable et je me fichais bien du ressenti d'autres personnes s'ils étaient spectateurs de la scène. Mais il n'y avait personne, juste elle et moi, entre araignées. Ponctué à son action, voilà qu'elle me complimenta sur la façon dont je m'en sortais. Un hochement de tête suivi d'un petit sourire et voilà qu'un message de remerciement lui fut transmit. Je n'allais pas parler la bouche pleine, la gestuelle en disait déjà long sur mon intention de la remercier.

Finissant alors les raviolis, je déposais la boite tandis que je pris ce qui était censé suivre: les soupes de nouille. J'allais bien voir ce que cela allait donner. Quoi qu'il en soit, je sentis cette odeur qui s'imprégna de mes narines. Humant ce parfum presque envoûtant, je me sentais transporté par les souvenirs de Peter. Je ne discernais pas totalement l'endroit où je me trouvais, mais j'étais guidé par les parfums d'aliments portés par le vent. Traversant des rizières où les lys rouges de l'automne étaient déjà en fleurs. Et puis revenant à moi, elle me conta les exploits de son paternel dans le domaine culinaire. De qui pouvais-je vanter les exploits de mon côté ?

Je ne sais pas trop, sûrement May si elle savait que j'étais le clone de son neveu. Au fond, je savais que j'allais encore plus galérer et le fait qu'elle me le fasse confirmer, ça ne me confortait pas dans l'idée que je puisse déguster tranquillement le plat. Mais on allait bien s'amuser, j'étais fixé là-dessus au moins. Je tentais de me concentrer sur le film, évitant de parler trop fort sinon le son venant du film allait être parasité.  Tentant d'attraper les nouilles qui glissaient entre les baguettes, je me suis demandé si je ne souffrais pas de dyslexie. Ironiquement, bien entendu. Mais cela en devenait lourd ! Je voulais manger ! Et puis au bout de plusieurs essais j'ai réussi, sortant ma blague sur les russes, elle annonça n'avoir jamais réfléchit sur une dimension politique venant de Star Wars.

Je ne pouvais pas l'affirmer, c'était la première fois que je le voyais. Adoptant la maitrise avec les nouilles je les mangeais tranquillement, déposant alors la soupe sur la table basse, je continuerai après. Et puis voilà qu'elle échangea un rapide baiser, geste qui mine de rien, ne me laissait pas indifférent. Mais là elle sortie une référence qui se synchronisa aussitôt avec les souvenirs de Peter. James Bond, bien sûr que je connaissais du coup ! BOn à titre d'expérience personnelle, je ne les ai pas tous vu. Mais vu que Peter en a déjà vu, ça m'a permit d'en visionner quelques uns.

« Excusez-moi, Scarlet-Spider va s'abstenir ! Mais dans ce cas je ne vais pas me faire prier pour te renvoyer l'avertissement ma chère. »

Tout en restant dans un contexte puisse t-il détendre d'avantage l'atmosphère. Un bras l'entoura doucement, ma main exerçant le même  mouvement? Caressant ses cheveux jusqu'à lui chatouiller doucement la nuque du bout des doigts. Me concentrant aussitôt sur le film, je n'en perdais pas une miette. C'est vrai qu'il y avait des dimensions bien exploitées et j'étais curieux de découvrir le petit "truc" qui rend cette saga de six films aussi culte. Il est vrai que le parfum de la nourriture avait quelque chose d'agréable, la pièce en était remplie sans que cela soit poussé à l'écœurement. Me positionnement correctement, voilà que je pris la parole à voix basse;

« Je sens que je vais adorer cette saga. Sur le net ils parlent tous d'une nouvelle trilogie en fin d'année, j'ai de quoi rattraper mon retard. Et toi tu peux les regarder par nostalgie et en superbe compagnie en plus ! »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Sam 6 Juin - 23:10

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

C'était terriblement agréable. Être blottit dans des bras, manger chinois, écouter Ben raconter des bêtises. Pendant un bref instant elle aurait presque oublier ses pouvoirs et ses cinq années loin de tout. Qui sait ? Si ça trouve elle aurait put aller faire un tour chez ses parents ? Leur dire qu'elle était rentrer ? Reprendre sa vie là où elle l'avait arrêter. Cindy n'avait jamais réaliser à quel point cette normalité lui avait manqué. Vivre dans l'urgence, la peur ou l’entraînement lui avait totalement fait oublier le reste du monde. Pourtant... elle avait une vie avant, une vie qu'elle avait totalement oublié et laissé de côté. Comment allaient ses parents ? Que faisaient-ils maintenant ? S'inquiétaient-ils pour elle ? Doucement elle appuya un peu plus sa tête contre Ben, cherchant un réconfort dans son étreinte. Lui, au moins, elle ne le perdrait pas. C'était impossible. Ce lien ne pouvait pas être rompu. Elle se détourna du film pour l'observer. La forme de son visage, ses yeux bleus. Elle le connaissait à peine mais elle se savait lié à lui jusqu'au bout. C'était rassurant, dans tout ce chaos elle avait finit par trouver quelques choses de stable.

Le bras de l'araignée l'entoura un peu plus et Cindy ferma les yeux, satisfaite de cette proximité. Elle n'en demandait pas plus et si à cet instant il lui avait demander de venir vivre ici avec lui, de laisser tomber Eze et tout ce que ça impliquait elle aurait accepter sur le champs. Elle passa un bras autours de sa taille et replia ses jambes sur le canapé. S'installant plus confortablement. A son oreille parvenait les battement du cœur du jeune homme. Le film avait l'air de l'intéressé, tant mieux. Pendant un instant elle essaya de se figurer à quoi pouvait ressembler la vie de Ben. Il était un clone, charger de tuer son original, il n'avait probablement rien qui puisse lui faire penser à une famille. Et dire qu'elle se trouvait seule... Doucement elle laissa échapper un murmure : « - Je veux rester avec toi Ben. »  Elle ne serait peut être pas une famille, mais elle ne voulait pas le laisser seul, pas lui. Un jour peut être lui demanderait-elle comment il vivait sa situation plus en détail ? Pour l'instant elle avait encore peur de l’embarrasser. Certains sujet peuvent être difficile à aborder.  

La main de Ben glissa dans ses cheveux, tirant doucement Cindy de ses pensées. Elle mordit légèrement sa lèvre, ses cheveux avait toujours été une zone particulièrement sensible... Ce qui n'arrangea rien quand les doigts du jeune homme glissèrent dans sa nuque, lui arrachant un frisson. Avait-il une seule idée de ce que ce genre de frôlement pouvait provoquer ? Apparemment non puisqu'il continuait à parler du film... Terminant sur une petite phrase qui lui arracha un sourire amusée « - Que de modestie... » Tout en disant cela elle s'était doucement relevé. Finalement le film n'était peut être pas ce qu'il y avait de plus intéressant. « - Tu sais que ce n'était pas l'idée du siècle de jouer avec mes cheveux et ma nuque si tu voulais rester concentré? » Elle se releva pour surplomber un peu son compagnon et caressant doucement son visage déposa un baiser plus tendre et désireux que le premier. Elle était loin d'avoir l'innocence d'une année de vie et ne pouvait pas nier que oui, elle trouvait que la compagnie était plus qu'agréable.

Elle mit fin au baiser pour venir s'asseoir sur lui. « - Je n'ai pas vraiment envie d'encourager ton côté humble, mais c'est vrais que la compagnie est plutôt sympathique... » Elle avait passer ses mains derrière la nuque du jeune homme, lui adressant un sourire malicieux. « - Tu sais il y a un énorme avantage aux films Ben... » Elle marqua une pause le temps de déposer un baiser rapide dans le cou du jeune homme et de venir souffler à son oreille « - On peut les mettre en pause. » C'était à peine un message subliminale, mais après tout peut être ne comprendrait-il pas finalement ? A son tour elle se mit à jouer avec ses cheveux, plongeant son regard brillant dans les yeux de l'autre araignée. Non, elle n'avait vraiment pas changer sur ce point là, quand elle désirait réellement quelques chose elle finissait toujours par le prendre.  

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Dim 7 Juin - 12:40



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.



Quand ces six mots me parvinrent, je sentis une sensation étrange. Dans mon unique année d'existence, on m'avait déjà complimenté. Peter m'a déjà rassuré, Anya aussi... Mais ce genre de phrase, on ne me l'avait jamais adressé. La sensation que me fit ces mots firent briller mes yeux. Je regardais le film mais cette fois-ci je n'y faisais pas grandement attention même si je comprenais où le scripte et scénario tentait de nous emmener, nous spectateurs du samedi. Je savais qu'aux yeux de quelques personnes j'étais important, mais elle, je ne sais pas pourquoi ses paroles firent frissonner mon être.

En fait si, il y avait bien une raison au pourquoi du comment. De mon année de vie, personne n'a dit explicitement vouloir être avec moi. Vouloir rester avec moi. Il fallait croire que ce lien avait le don de nous conforter tous les deux dans une relations où rien ne pourrait nous briser. De ce que j'espère en tout cas, je ne connaissais personne dans mes amis ou ennemis pouvant s'avérer être une entrave entre elle et moi. Soulignant ma modestie, il est vrai que j'ai souvent été comme ça. Me mettant en valeur sans avoir peur des représailles, mais ça avait le don de m'amuser et apparemment d'amuser les autres.

Et puis ça apportait une touche d'originalité, mais je n'étais pas non plus imbu de moi-même. Je savais  qu'il y avait des limites mais mes phrases sentaient l'ironie à plein nez et ce sur des kilomètres. Je respirais profondément, me libérant d'un coup d'un poids sur le cœur. J'avais la certitude que l'on allait passait un agréable moment ensemble et je croisais les doigts pour que son Ezekiel ne vienne pas "parasiter" ce moment à deux. Voilà que sa remarque sur mon côté... tactile finit par la faire réagir. J'étais assez confus, enfin uniquement dans la mesure où j'ignorais qu'il s'agissait de sa zone sensible. J'avais tout de même libéré un sourire sympathique, annonçant alors:

« Faut que tu t'en prennes à mes doigts, ils sont les seuls et uniques responsables. Mais si ça se trouve, ils continueront j'en sais rien ! »

Toujours ce côté taquin. J'étais comme un adolescent des fois, je ne prenais rien au sérieux.  Je n'eus le temps d'emboiter sur d'autres paroles que ses lèvres rencontrèrent à nouveau les miennes. C'est un rythme non loin d'être endiablé que voilà, cependant on aurait pu dire que le prolongeais en conservant de sa fougue originelle tout en y ponctuant une touche de sensualité qui faisait toute la différence.

Les yeux fermés je profitais de ce contact dont je ne me lassais certainement pas. Et puis voilà qu'elle marqua une pause, voulant certainement faire un retour au film. Alors j'écoutais attentivement ce fameux avantage au niveau des films, le fait qu'on puisse les mettre sur pause. Pendant un instant son baiser dans le cou me laissa croire qu'il s'agissait d'avances. Mais je n'étais pas assez expérimenté pour le deviner. Putain fais pas le con Benjamin, réfléchis et dit quelque chose d'intelligent. Après tout, qu'est ce que j'avais à perdre hein ?

« Faut euh, appuyer sur le bouton carré de la télécommande... Mais qu'est ce que tu as en tête qui pourrait faire ma culture ? Oh je sais ! Euh... non. En fait je sais pas. Parce qu'en fait, si tu veux rester ici tu peux... Mais ton Ezekiel va peut-être pas l'accepter et, euh... »

Mon amour propre, mon honneur. Je me suis souillé tout seul. Ca met des criminels en prison, ça affronte des êtres surnaturels et c'est pas foutu de répondre correctement. Abruti.



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Dim 7 Juin - 15:48

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Les doigts, la belle excuse. Néanmoins, se prêtant volontiers au jeu elle attrapa sa main et y mêla ses propres doigts. « - Voilà, comme ça je ne risque plus de les perdre de vue ! » Même si ce n'était pas si désagréable de les sentir dans ses cheveux. Elle observait le jeune homme, s'était une chose étrange décidément, être aussi proche d'un inconnu. Pourtant ce lien s'était créer avec une tel facilité, un tel naturel qu'elle avait presque le sentiment qu'il avait toujours été là. En sommeil quelques part. Drôle d'ironie quand on pensait que Ben se considérait comme un être imprévu par le destin. A croire que, si ce dernier existait, rien ne lui échappait finalement. « - Toi qui parlait de destin, tu crois aux concept d'âme sœur ? » Elle avait une voix douce, se demandant si il n'y avait pas une partie de ça dans cette drôle d'attirance. Qui sait ? Le monde était finalement bien assez étrange, on pouvait bien y ajouter un de prédestination.

Néanmoins la conversation perdit subitement de son sérieux alors que Ben réagissait à ses avances. Se redressant légèrement, Cin ne put retenir un petit rire amusée. Faire sa culture ? Ezekiel ? Ce qu'elle avait en tête ? Tout ceci pouvait prêter à une interprétation amusante. « - On peut dire que tu as du talent toi, réussir à caser le nom d'un quinquagénaire paternaliste quand une fille te grimpe dessus... Au moins c'est pas banale!» Doucement elle délia leur mains pour effleurer le visage de du jeune homme. « - Ben ? Ne panique pas, on est pas entrain de jouer ta vie là. » Quoique... certaine conversation surprise dans le gymnase entre garçon lui laissait parfois penser le contraire. Un bref instant elle se dit que c'était très certainement la première fois qu'il se trouvait dans une telle situation et qu'il n'avait jamais eut de camarade de lycée stupide pour balancer de théorie fumeuse et idiote. D'un coup elle hésitait. Après tout il n'avait pas exactement eut le temps de faire beaucoup d'expérience. Une nouvelle fois elle captura ses lèvres, appuyant doucement une main sur le torse du jeune homme.

Elle se redressa et, sans quitter ses genoux, se retourna pour mettre le film en pause, coupant ainsi la parole à Jar Jar Binks, le gungan n'aidant pas particulièrement à l'empêcher de rire de la situation. Elle resta un moment à observer le jeune homme. Jusqu'où pouvait-elle aller pour lui faire comprendre son idée ? D'ailleurs avait-il au moins une seule idée de ce qu'elle avait en tête. Finalement elle prit ses mains et les déposa sur sa taille, l'invitant d'un geste doux à remonter son t-shirt. Alors qu'elle se penchant pour venir chercher une nouvelle fois ses lèvres, un pendentif s'échappa de son t-shirt, d'un geste rapide elle l'y glissa à nouveau, gardant son attention sur le jeune homme. D'aussi loin qu'elle se souviennent, fouillant dans ses maigres expérience, elle n'avait jamais autant désirée une personne. C'était presque plus un besoin qu'une envie. « - On peut aussi en rester là tu sais ? Ça me va très bien de me blottir dans tes bras devant un film. » Elle éloigna légèrement son visage pour plonger son regard noisette dans les yeux bleu de Ben. Une petite voix en elle chuchotait que le jeune homme était bien capable de s'embrouiller à nouveau. Qu'importe ça la faisait rire et c'était assez adorable finalement.

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Dim 7 Juin - 17:37



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Mes doigts entre les siens, il n'y avait plus aucune chance pour que ces derniers fassent les petits fourbes. Et c'est à cause de se geste que je commence à me sentir un peu con dans le moindre de mes propos. Et je sais que Peter a eu une petite amie mais c'était loin d'être une référence dans la mesure où je n'oserai pas fouiller ce genre de souvenirs. Qu'est ce que j'ai à perdre ? J'ai déjà poignardé mon honneur et mon amour propre de sang-froid alors au point où j'en suis. Je lui souriais, nos mains entremêlées comme le lien qui perdurait entre nous.

C'est vrai que je ressentais une violente attirance à laquelle je ne pouvais me soustraire. Mais par manque profond d'expérience, c'était assez compliqué. Quand je me suis enlisé dans les souvenirs de l'originel, mon visage s'est rapidement décomposé. J'aurai pu pousser un cri, j'aurai pu devenir aussi blanc qu'une feuille de papier... Mes capacités oratoires seraient devenues aussi riches que celles de p'tit vert dans Star Wars là, j'ai oublié son nom. Et ma confusion rivaliserait avec Jarjar. Déglutissant sèchement, c'est un sujet aussi sérieux que la situation.

Non plus sérieux, et je crois que je peux répondre à cette question. Quelques hésitations se manifestèrent dans l'intonation de mes paroles. A vrai dire, je croyais au destin. Mais devais-je y apporter une véritable importance ? C'est à dire que j'ignorais qu'il pouvait exister ce genre de lien qui allait en totale contradiction avec les préceptes de la destinée. Alors franchement, est-ce que je croyais au concept de l'âme soeur ?

« En fait je pense surtout que ce concept d'âme n'existe que de par l'importance que l'on s'accorde l'un envers l'autre. »

Si elle nous visait, elle et moi, dans sa question elle avait bien raison. Et je trouvais que ma réponse correspondait assez bien. Enfin, dans la mesure où nous nous accordions une importance qui dépassait l'entendement. On se connaissait à peine et c'était grâce à notre lien que l'on s'est forgés aussitôt une complicité. Alors certes c'est que le début et je sais autant de chose sur elle qu'elle n'en sait sur moi. Je veux dire, elle ne sait pas où je travaille, je ne sais pas si elle bosse ou fait des études mais vu son Ezekiel, je ne m'aventurerai pas trop sur la liberté qu'il lui accorde.

Après je ne dis pas qu'il doit l'étouffer, mais voilà. Et ma connerie au niveau de l'expression orale, elle en avait limite rigolée et je me suis sentis embarrassé... Je croyais sentir une sensation chaude et désagréable dans mon corps. C'est sa main aussi rassurante soit-elle qui vint contre mon visage. M'apostrophant alors pour me rassurer, il est vrai que j'en faisais peut-être des tonnes. Mais même en ayant conscience que je n'y connaissais rien et que lui dire m'apaiserait, j'arrivais pas à parler correctement.

Et puis je pense qu'elle avait deviné que ce domaine était loin d'être celui dans lequel j'avais le plus vécu. A vrai dire, j'ai pris plus de coup dans la gueule que de filles à mes pieds. Je ne l'ai jamais vraiment souhaité ni même pensé de toute manière. Mes mains sur sa taille, je me retenais vraiment de faire une connerie. Surtout qu'entre ses paroles et ce geste, y a Jarjar qui a encore ouvert sa gueule. Et loin d'être une référence j'ai pensé à sa gueule de con. Mais j'ai vite abandoné l'idée.

« Euh ben... Jarjar nous en voudrait de ne plus le regarder ? C'est qu'en fait je... ben je sais vraiment pas m'y prendre Cindy... J'suis aussi rigide qu'un lampadaire ! Et c'est pas faute d'essayer, mais je serai pas un acrobate professionnel dans ce domaine quoi... C'est quoi le plus grave, que je connaisse pas Star Wars ou que j'ai autant d'assurance d'un tétraplégique ? »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Dim 7 Juin - 18:54

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Jolie esquive pour les âmes sœur. Cin lui accorda un petit sourire, pourquoi pas ? Un jour elle chercherait une explication logique à ce lien, mais pour l'instant. Pauvre Ben, elle avait l'impression de l'avoir mit face a un problème encore plus complexe que l'arrêt d'une douzaine de braqueur sur-armé. Je fais quoi moi maintenant ? Elle n'avait pas envie de l’embarrasser plus que ça... et plus la situation semblait aller plus loin, plus le garçon semblait gagner en embarra. Une fois de plus elle tenta de le rassurer : « - Ben... Ce... » Zut... Elle ne trouvait pas quoi dire et craignait d'empirer la situation. Ce n'était pas grave après tout, sa première fois à elle avait été particulièrement nulle et elle avait eut le droit quelques tentative bien ridicule avant. L'asiatique resta un moment pensive cherchant comment lui dire que ce n'était pas grave... mais chaque mots lui paraissaient inappropriée...

Et pendant ce temps Ben tentait de se débrouiller avec ses propres mots. La jeune fille l'écoutait, il lui tendait une bonne perche. Là elle pouvait lui dire que ce n'était pas grave, que tout le monde était nul au début, qu'elle même avait quoi, deux expériences de plus que lui ? Quand soudain... Un... tétra... Elle explosa de rire tout simplement, elle aura voulu rester sérieuse. Sortir cette jolie phrase qu'elle avait en tête mais... Non s'était impossible. Toujours assise sur Ben elle se tenait le côte et tentait de reprendre son souffle. Comment il faisait pour trouver de telle phrase ? Surtout à ce moment. Tachant de reprendre son souffle elle essaya de lâcher un ou deux mots : « - C'est pas de la moquerie.... c'est juste que » un rire vint couper sa phrase « - Un... un... un tétra... tétraplé... » nouveau rire « - Tétraplégique. » Doucement elle reprit son souffle et essuya une larme qui perlait à son œil. Reprenant peu à peu son souffle.

« - Je suis désolée. Vraiment. » Ce fut la première chose que Cindy put répondre après plusieurs minutes à essayer de s'empêcher de repartir sur un fou rire. Elle regarda l'image fixe de Jar Jar, le film était en pause. « - Je ne voulais pas me moquer de toi, déjà. » Premier point. Maintenant, réussir à son tour à dire un truc intelligent. « - C'est pas important tu sais... Enfin si, ça l'ait, c'est quand même assez cool comme truc mais... » A son tour de s'embrouiller. Elle passa une main dans ses cheveux, cherchant l'inspiration sur un détail du canapé. Il fallait croire que ce détail était inspirant car elle reprit bien vite la parole. « - Ce que je veux dire c'est que, ce n'est pas grave Ben. Sérieusement, personne ne sait jamais s'y prendre au début. » Distraitement elle jouait avec les mains du jeune homme, engageant un duel de force pour le forcer à replier son bras... Peine perdu, il était plus fort qu'elle de toute façon. « - J'vais faire un truc que les mecs sont censé pas aimé, mais bon, je vais te parler de mon ex et de notre première tentative... Qui fut un magnifique échec. » Elle avait toujours tut cette histoire, mais si ça pouvait le rassurer.

Elle soupira un instant, hésitant à lui demander de ne pas se moquer... mais après tout. « - Bon... j'étais encore au lycée, je t'aurais bien dit que c'était le capitaine de l'équipe de foot et tout, mais en fait c'était juste un mec sympa avec qui je sortais alors. J'avais seize ans, c'était quelques mois avant que je me fasse mordre. » Oui, et c'était pas le meilleur moment de sa vie d'ailleurs. Elle appuya machinalement sur la main de Ben avant d'y glisser sa main. « - Bref, je t'épargne les détails, j'étais en sous-vêtement lui aussi... Subitement j'ai vu son poisson rouge et tout ce que j'ai trouver à dire c'est : je peux pas... ton poisson nous regarde. En fait j'étais juste morte de peur pour la suite. » Elle eut un petit rire gêné à ce souvenir, le poisson lui avait d'un coup parut être le truc le plus gênant au monde et elle avait été incapable d'aller plus lus loin. « - Enfin, deux semaines plus tard on a réessayé, on a réussit, mais c'était pas extraordinaire. De toute façon, personne n'a de mode d'emplois, donc c'est toujours très moyens les débuts... Et je suis pas beaucoup plus expérimenté que toi. » Bref... En tout cas pour cette fois c'était plutôt mort. Mais au moins elle avait bien rit. « - Sinon pour répondre à ta question, Star Wars évidemment. Pour le reste on aura le temps, tout le temps qu'on veux ne t'en fais pas. » Elle déposa un baiser sur ses lèvres et revint se blottir dans ses bras, relançant le film. Elle se releva néanmoins et chuchota à son oreille « - De toute façon, ça ne pourra plus jamais être un autre que toi. »


© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Dim 7 Juin - 23:30



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Je me suis sentis définitivement con. C'est à croire que j'avais le don pour toujours m'enfoncer le plus profond dans les abysses de la connerie. Quand elle rigolait, j'avoue que je l'avais cherché. J'ai enlacé le ridicule, et pour peu que je ne lui roule pas une pelle, j'avais cherché cette petite moquerie. Enfin, je formulais de ces phrases faut dire.. Je ne me mettais pas vraiment en valeur. Et pourtant c'était dans ma nature de faire preuve d'une modestie assez déconcertante. Mais quand il s'agissait de vanter ses propres mérites... sexuels, hum, bah je n'étais plus vraiment là.

Enfin si j'étais là, mais pas trop, une métaphore bordel de merde ! Me raclant la gorge, je me demandais combien de temps un humain pouvait survivre en riant sans cesse. C'est pas pour rien je pense qu'on a inventé le principe de "mourir de rire". Non cette pensée m'a fait esquissé un petit sourire et puis j'ai tenté de prendre un peu de recul avec la situation. C'est vrai que je n'avais pas géré et qu'il valait mieux que je soit un peu plus relatif. Après tout, je ne devais pas être le seul sans expérience. Mais j'étais sûr être le seul de mon entourage a avoir eu ce genre de réaction.

Dans ces moments là je préférais me faire tout petit et ne pas trop ramener ma science dans la mesure où je ne pouvais pas m'exprimer fièrement de ce que j'ai fait. Je restais alors attentif, toujours légèrement souriant envers Cindy pour qu'elle me conte son histoire de première fois. Autant dire que j'aurai dû prendre des notes, mais si elle me racontait le fait que ce n'était pas un exploit elle aussi de son côté alors peut-être que je me dirais que je ne suis pas si désespéré que ça. Enfin je ne vais pas la pointer du doigt pour avoir été du genre à engager le pas. Bref. Je crois que le coup du poisson rouge, j'allais m'en servir comme moyen pour la faire chier quand elle rigolera de ma confusion !

Mais il est vrai que cela a dû être relativement embarassant pour elle. Mais je retiens. Il était important de garder les meilleures armes de son côté. Alors voilà qu'elle finalisa le sujet sur des paroles bien sages, des paroles qui me donnaient un peu plus de confiance en moi. M'appropriant doucement ses lèvres en la ramenant vers moi, c'était déjà quelque chose dont j'avais le plus d'assurance. Et puis décollant doucement mes lèvres, je repris le ton humoristique qui habitait habituellement mes paroles.

« Bah tu vois là, Jarjar nous regardait. Mais regardes ! Tu as mis pause sur sa tronche de merlan-frit et c'est plus déstabilisant qu'autre chose ! »

Annonçais-je à voix-haute en rigolant. C'est vrai qu'il y avait de quoi bander mou en regardant Jarjar. Et si nous l'avions fait et que j'aurai regardé en direction de la télé. Erk... Laisse tomber Ben, ça vaut pas le coup de se torturer l'esprit avec ces conneries. En fait, voilà que je calais mon front contre le sien en lui adressant un agréable sourire.

« On a tout le temps tu as raison. J'éviterai de dire n'importe quoi, c'est à peine si j'ai une réputation de gamin innocent maintenant ! Argh, cette étiquette va me coller jusqu'à la fin de ma vie. »



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Lun 8 Juin - 14:29

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

La situation se détendait doucement, au moins Ben semblait commencer à relativiser... Tant mieux...  Elle n'avait aucune envie de le vexer ou de le faire se sentir nul. Un peu gênée elle raconte sa première tentative, riant malgré elle de sa peur d'un poisson rouge. Ben avait la délicatesse de ne pas partir d'un fou rire. D'un geste il la fit revenir contre lui pour nouveau baisé, elle l'enlaça et se colla volontiers contre son corps... Tant pis, il faudra qu'elle gère quelques temps avec ses propres désir. Ce n'était pas la fin du monde après tout. Un petit sourire naquit sur ses lèvres et elle jeta un regard sur l'écran. « - Pas faux... » Jar Jar n'était de toute façon pas une aide pour se focaliser sur quoique ce soit.  

Doucement elle descendit des genoux du jeune homme pour reprendre sa position initiale. Elle ferma les yeux. Riant doucement « - Rassure-toi, je préfère un ''gamin innocent'' à un mec trop sûr de lui et obsédée. » Attrapant la télécommande elle relança le film. Le laissant se poursuivre. Elle passa son bras autours de la taille de Ben, se rapprochant un peu plus de lui. Cette fois elle tâcha de rester concentré sur le film et ne bougea pas une seule fois à part pour demander où elle pourrait trouver les toilettes avant de revenir à sa place. Elle semblait avoir trouver un endroit agréable où se poser. A la fin du film elle se releva pour s'étirer. Elle passait trop de temps immobile devant un écran chez Eze pour apprécier ça. Heureusement il y avait ses sorties nocturnes et l’entraînement pour rester éveillée... Mais d'un côté rester blottit dans les bras de Ben était plutôt une bonne chose et trop agréable pour qu'elle s'en plaigne.

« - Alors, tu en penses quoi ? On se met la suite ou bien on va prendre l'air? » En fait l'absence de dessert commençait à se faire ressentir et la gourmandise de la jeune fille reprenait peu à peu le dessus. Elle attrapa le bubble tea et en prit une gorgée, elle avait toujours adorée le petite bille de tapioca... Mais le côté gluant pouvait souvent repousser ceux qui n'était pas à habituer à ce genre de texture. « - Je ne t'ai pas demandé... Tu fais quoi de ta vie en général ? Je veux dire, j'imagine que tu ne passe pas ton temps à te promener en costume. » Chacun avait sa vie. Elle même avait ses occupation à côté... Même si souvent sa vie réelle ne différai pas beaucoup de sa vie secrète. « - Quoique... Je t'avoue que, pour ma part les deux se mélange beaucoup...  » Elle soupira, malgré tout elle ne désespérait pas d'avoir un jour deux vies clairement différente. Surtout une véritable vie privée. « - Officiellement, je suis l'assistante d'un homme d'affaire officieusement je passe surtout beaucoup de temps à chercher des infos sur les autres araignées... » Elle passa une mains dans ses cheveux « - Enfin... pour passer le temps j'ai de ''passionnantes'' études en comptabilité à distance... »

Elle déposa un baiser sur le front du jeune homme. « - Je ne sais pas si je dois te considéré comme mon petit ami... un inconnu... un ami... Tu me laisse assez perplexe sur ce point tu sais ? » Nul doute, en tout cas qu'elle n'accepterait pas qu'une autre fille se mette à lui tourner autours. Elle était déjà décidé à être assez possessive là dessus. « - Ce qui est sûr c'est que je compte bien te garder auprès de moi. » Elle ajouta cette phrase avec un petit sourire. Elle s'installa à côté de lui à nouveau et chercha son téléphone dans sa poche... Zut. « - J'aurais voulu prendre une photo mais... j'ai laissé mon téléphone à la maison pour que Eze me laisse tranquille aujourd'hui... » C'était bien sa chance... Elle fronça les sourcils. Pour une fois que son téléphone aurait put lui être utile à autre chose que rassurer son tuteur. Par réflexe elle se mit à mordillée son pendentif. « - Je te proposerais bien d'aller le chercher, mais c'est un peu extrême... Par contre si tu as un téléphone je peux prendre la photo avec... et tu me l’envoi. Comme ça tu auras mon numéro et moi je recevrais autre chose que des sms inquiet et paniqué! »

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Sam 13 Juin - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Mer 10 Juin - 20:25



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Fallait que je me décroche de ce moment gênant. On avait ri, mais je sentais que la conversation pouvait vriller vers un sujet sur lequel je pouvais marcher sans risquer de me casser lamentablement la gueule. Un petit rire ponctua sa préférence, et il est vrai que j'étais loin d'être obsédé. Et si j'ai donné l'impression de l'être pendant ma première année de vie... Et bien c'est que ça craint. Me raclant la gorge, je me suis souvenu de toutes les choses à côté desquelles je suis passé. Il est vrai que la vie venait tout juste de s'ouvrir à moi, mais j'avais vingt années de retard. Mais j'ose espérer qu'avec les moyens d'aujourd'hui, il est facilement possible de palier ce retard en une semaine...

Allez savoir en fait. J'avais beaucoup de choses à découvrir. Il y a quelques trucs que j'ai découvert comme les comics, les romans... Et on m'a parlé d'un truc ou j'ai cru en entendre parler... Les man..ga un truc dans le genre. Mais que l'Amérique n'était que numéro deux en occident pour ce qui était de ce genre de produit. Enfin ce n'était pas le plus... Important je pense. Mais je me contenterai de juger lorsque je verrai. Et puis quelque chose me revint en tête, bien qu'elle l'ait dit il ya quelques secondes... "Gamin innocent" ? Eh ! J'ai vingt-et-un-ans... Officieusement, ok, je ferme ma bouche. En fait je crois que je n'aimais pas trop cette condition de jeune homme de un an. C'était vachement réducteur !

Mais je saurai le prendre avec le sourire. Quant à sa question qui me sortit immédiatement de mon petit complexe, j'avais déjà une réponse toute faite. Mais faudrait-il encore que cette piplette me laisse en placer une ! Qualité ou défaut ? Moi j'adore sa voix, et comme je ne peux me passer de moments comme ceux-là avec elle, on va dire que c'est une qualité qui me manquerait si elle ne m'adressait plus autant la parole.

Un vide intersidérale comme... l'espace dans Star Wars par exemple. Je sais, mes phrases étaient aussi complexe qu'un texte philosophique écrit par un Gungan. Eh mais c'est que mon esprit forgeait d'excellentes références à Star Wars ! Je songerai à les utiliser en tant que Scarlet-Spider, me trimballer un carnet de note n'est pas à exclure comme idée. Bon en soit, il était facile de résumer ma vie de tous les jours:

« Alors, officiellement je suis serveur dans un restaurant depuis peu. Officieusement, je casse les clavicules des criminels. Je sais, c'est pas l'activité la plus classe que j'ai trouvé, mais au moins t'es sûre qu'ils ne recommenceront pas en te voyant. »

Ca avait le mérite d'être clair au moins. Je n'allais pas non plus mentir. J'avais la réputation d'y aller un peu trop fort avec les criminels. Peter m'a déjà dit que je n'avais pas à aller aussi loin dans mes coups... Mais je voulais leur faire comprendre qu'en ville, on a pas tous la même clémence. C'est d'ailleurs pour ça que certains ne craignent pas Spider-Man. Au-delà de bien se battre, il faut les marquer. Leur faire comprendre qu'on est pas des enfants de coeur. Je ne connais pas grand chose de ce monde.

Mais j'en connaissais beaucoup grâce aux souvenirs qui m'ont été implanté. Et à travers les actions de Peter en Spider-Man je discernais une justice que je partageais... Mais au niveau de mes manières j'envisageais de créer un impact dans le milieu. Beaucoup ont compris que le crime ne pouvait être éradiqué... Qu'il fallait le contrôler. Mais je veux une autre alternative, je peux fracturer la criminalité. L'empêcher de s'envenimer. Faire preuve d'une violence moins flagrante contre la violence en elle même.

« .Oh tu sais... je ne sais pas trop quoi penser. Mais je sais que j'aimerai qu'on.. comment dire, j'ai pas envie que ça reste comme ça. Je veux que ça soit mieux, et j'suis sûr que ça peut ... aboutir à quelque chose. Je pense. »

J'espère surtout. Quoi qu'il en soit, voilà qu'elle eut une idée assez sympathique. Ma première initiative fut  de me redresser légèrement pour saisir le portable qui zonait au fond de ma poche de jean arrière. Et voilà que je dégainais le mode appareil photo. Ramenant l'araignée contre moi, je tirais une grimace en gonflant les joues, à plusieurs reprises je reprenais des photos avec une tête de gentil garçon, puis ça repartait en sucette. Et puis c'est partie en couille, le niveau d'au-dessus. J'avais assez de force pour la porter et je me suis débrouillé pour grimper au mur. Dos à celui-ci je gardais et maintenais Cin contre moi-même si elle pouvait garder un équilibre. Continuant à prendre une ou deux photos, cela avait le don de m'amuser.

« L'avantage de ne pas avoir Facebook. Ce genre de dossier reste dans mon portable, et dans la mémoire ! »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Benjamin P. Reilly le Sam 13 Juin - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Jeu 11 Juin - 14:52

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

« - Quel restaurant ? Je pourrais venir y prendre mes pauses déjeuners. » Quoi ? Tout était mieux que déjeuner à la maison avec Ezekiel de toute façon... Et puis elle avait bien envie de continuer a voir le jeune homme dans d'autre circonstances que d'éventuelles rencontre nocturnes entre deux immeubles. Elle ne put retenir un petit rire quand il parla de casser des clavicule. « - J'ai une préférence pour les rotules et les yeux... » Bref... Elle ne brillait pas par son fairplay, mais Eze s'était assuré qu'elle apprendrait à survivre et non pas à épargner, de plus elle n'avait pas apprit des art martiaux de contrôle mais bel et bien des art offensif pouvant être mortel une fois bien placé. Cindy avait plutôt bien retenue les leçon et n'hésitait jamais à employer des méthodes qu'on pourrait juger discutable mais qui avaient toujours fait leur preuve jusqu'à présent. D'une manière générale, elle non plus n'était pas d'une nature à y aller avec des pincettes. Si il fallait casser quelques os au passage, elle le ferait... et pourquoi être encore plus radicale si des cas extrêmes se présentait.

Finalement la discussion dévia sur … ce qu'ils étaient. Au moins Ben était autant dans le flou qu'elle, ce qui avait le mérite d'être rassurant. Oui, si il avait put lui donner une réponse concrète, concise et détaillé de leur relation elle aurait certainement classer le jeune homme dans la catégorie : étrangeté inqualifiable... et probablement flippante... En l’occurrence il était aussi avancé qu'elle et c'était bien. Très bien même. Aucune raison de pousser la question plus loin. Elle se contenta juste de répondre à voix basse, un petit sourire au lèvre « - Moi aussi, ça me plairait que ça ne reste pas ainsi. » Elle s'était remise à jouer avec les mains du jeune homme, appuyant dessus et y glissant de temps à autre ses propres doigts. Le jeu ne dura pas longtemps car Benjamin sembla bien emballé par les photographies. Ce qui ne devait être qu'une simple photo se solda bientôt en un shooting où se mêlait rire et grimace. Finalement, entre deux fou-rire, collé à un mur. Ce qui n'avait pas empêcher Cin d'avoir un petit crie de surprise. Après tout elle avait parfaitement confiance en sa capacité à rester coller à un mur, mais celle du jeune homme ? Apparemment il était tout aussi à l'aise qu'elle... Tant mieux. « - Ce genre de photo sur facebook c'est la fin de l'anonymat! »

Elle déposa un rapide baiser sur la joue du jeune homme... Puis prise d'une soudaine lubie, déposa une main sur son bras. « - Chat! » Souplement, rapidement elle échappa à ses bras et bondit sur un autre mur. Un sourire moqueur aux lèvres. D'accord, c'était de la triche, elle ne l'avait pas prévenu. Et elle ne savait même pas si il connaissait les règles de ce jeu... mais ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas chahuter et user de ses pouvoirs dans ce domaine la tentait beaucoup... Vraiment beaucoup. Il restait à voir ce que les voisins songerait du brouhaha qui ne manquerait pas de suivre. « - Si je ne me trompe pas, je doute que tu ais put jouer à ce jeu ! » Elle se laissait retomber sur le sol, toujours prête à bondir hors de portée du jeune homme. « - Techniquement c'est à toi de m'attraper. Ton appart' est un peu petit alors ou on fait un boucan pas possible, ou tu adoptes la technique du sweat et du foulard et on voit si tu arrives à m'atteindre sur un terrain de jeu aussi grand que ton quartier. » Disant ça elle fit jaillir du bout de ses doigts plusieurs toiles qui vinrent s'entourer autours de son corps, camouflant son visage. Cindy n'avait jamais eut besoin de technologie pour tisser des toiles, ces dernière semblait êtes produite à l'infinie par son corps. Elle recula jusqu'à la fenêtre, attendant la réaction du jeune homme... Après tout peut être que de tel don supposait qu'on ne les utilisait que pour sauver des vies mais... N'était-il pas tentant parfois de simplement s'amuser ?

© Chieuze



Dernière édition par Cindy Moon le Lun 15 Juin - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Sam 13 Juin - 18:23



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.


« Je bosse au Mabuchi Ryõri. Et pour ma défense, je n'ai goûté que la cuisine japonaise ! Et non chinoise. Et si je devais juger quelle cuisine je préfère... Je pourrais pas ! Les deux sont excellentes finalement ! »

Mei se sentirait flatté si je venais à m'exprimer aussi gaiement au travail. Il était vrai que la cuisine Chinoise je n'ai jamais pris le temps d'en manger, et la technique des baguettes n'a jamais été inné. Quand Cindy m'a montré les ustensiles... Voilà que je me suis dis que j'aurai dû les utiliser. J'ai utilisé les couverts, mais on va dire que j'étais en pleine découverte. Maintenant je sais que je n'aurai plus le droit à l'erreur et je ferai en sorte de respecter ne serait-ce la culture culinaire. Il était amusant de savoir qu'au-delà de ça, elle avait autant l'habitude que moi d'en faire baver aux criminels. C'était un mal pour un bien, pour une fois que je pouvais m'appliquer cette expression remaniée. Mais il est vrai qu'il serait très compliqué de me faire dériver de cette voie plus douce.

Ce pourquoi je ne jugeais pas être un excellent justicier. J'oeuvrais pour les préceptes qu'à acquis Peter car ils me correspondaient autant qu'à lui... Mais si je ne voulais plus être un clone, je devais trouver ma propre façon de faire. Je voulais agir d'une manière plus efficace. Certains criminels ne pourront plus quitter leur lit à cause de mon coude qui a rencontré leur clavicule. Que mon poing à casser les côtes qui ont perforé leur poumon... Que mon pied à fracturer leur tibia par le biais d'un chassé. Aucunes de mes actions n'étaient imprégnées par la clémence et la pitié. Quoi qu'il en soit, peut-être qu'elle sera plus clémente en me voyant à l'oeuvre.

J'avais déjà ma petite réputation chez les criminels, et il suffisait de me présenter à eux pour qu'ils aient, pour la plus part, une idée du sort qui les attend.Et je leur laisse le choix, marche ou crève, ils choisissent souvent l'option la plus douloureuse dans la mesure où ils espèrent vraiment avoir une chance. Mais loin de me sur-estimer, je sais contre qui je n'ai pas de grandes chances, et je sais quand il sera difficile de prendre l'avantage. Ce pourquoi je m'engage rarement dans des affaires où la chose qui soldera mon action sera ma mort. Je fais donc attention et je reste bien entouré.

Au bout d'un instant, j'avoue ne pas avoir compris le principe de "Chat !"... Je me suis sentis un peu con mais au moins je savais que j'avais encore beaucoup de choses à apprendre. Je me sentirai moins con si elle m'expliquait en fait. Se libérant d'elle même, elle trouva refuge sur un autre mur. Elle semblait plus agile que moi, et elle a finit par m'expliquer le pourquoi du comment. C'était donc un jeu dans lequel je devais l'attraper. Je dois aussi prononcer Chat ? Je tenterai. Star Wars pouvait attendre, et à l'occasion de l'utilisation de son costume de toile, je lui adressais un petit sourire en coin.  Descendant je la regardais:

« Ne bouges pas. »

Allant jusque dans ma chambre, j'ouvris le placard dans lequel était gardé mon premier costume. En fait cette arme regroupait mes équipements de Scarlet-Spider plus les différents costumes. Le Scarlet-Spider Original, l'Amazing Spider-Man celui que Cindy a vu en premier, et le New Scarlet Spider... La tenue à sortir que dans les occasions où Peter a besoin d'un Spider-Man... Ou si je suis face à une situation dans laquelle je dois avoir recours à l'évolution... J'ai choisi l'Original. Plus symbolique dans la mesure où il était mon premier costume. J'enfilais ma tenue en lycra dont les tissus étaient renforcés pour supporter de nombreux coups, plus mon sweat-shirt araignée. Installant mes lances-toiles plus mes bracelets comportant les fioles de fluides chimiques, ma ceinture à recharge de toiles... Je pris mon masque et l'enfilais. Revenant auprès de Cindy, devenue Silk... J'annonçais:

« Bien je te laisse sortir, par la fenêtre. J'emboiterai derrière toi, et dis toi que ta souplesse et vitesse ne te sauveras pas. Je compte bien t'avoir ! »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Mar 16 Juin - 11:51

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Mabuchi Ryõri... Le nom ne lui disait rien mais elle retrouverait très probablement... et sûrement facilement. Elle avait toujours relativement apprécier la nourriture japonaise, par certain point elle ressemblait assez à ce qu'elle mangeait chez elle autrefois. S'étirant doucement, elle vit Ben partir. Le jeune homme lui demanda d'attendre... Bien... Posée près de la fenêtre elle jeta un coup d’œil à l'extérieur, elle ne se promenait jamais trop dans Brooklyn... Néanmoins elle ne doutait pas de ses capacités à lui échapper un bon moment. L'après-midi touchait à sa fin, il devait être presque dix-huit heures, qu'importe les rues étaient toujours pleine. De là elle devrait pouvoir facilement atteindre un toit, restait à ne pas perdre trop de temps pour choisir une direction. Elle ne doutait pas un seul instant que Ben devait un redoutable sprinteur et que sa rapidité ne serait pas de trop pour le tenir à distance. Du regard elle suivit une femme qui se promenait accompagnée de deux enfants. Ils semblaient rire et s'amuser.

Le jeune homme finit par réapparaître vêtu d'une tenue d'un rouge flamboyant et d'un sweat bleu. Elle s'approcha de quelques pas, se retrouvant contre lui. « - Ça te va bien... C'est toi. » Il n'y avait pas grand chose de plus à ajouter. Ce costume n'était pas celui d'un autre et c'était agréable. Rapidement elle s'éloigna, reprenant position près de la fenêtre qu'elle ouvrit. D'un bond elle grimpa sur la rembarre de l'escalier de secours. « - Chat, c'est amusant mais on peut difficilement y mettre un enjeu... Or c'est amusant les enjeux. » Sa nature compétitive reprenait le dessus, il y avait longtemps qu'elle n'avait pas mesurer ses compétences à quelqu'un. Debout en équilibre sur la barre de métal, elle fit quelques pas avant de s'accroupir. « - Voilà donc ce que je propose. » Elle jeta un coup d’œil en contrebas, personne ne semblait l'avoir remarquer. « - Mettons que le premier ne compte pas... Le premier qui réussit à attraper l'autre trois fois gagne et peut demander ce qu'il veut... Dans la limite d'un certain raisonnable diront nous. »

Elle se tourna regardant l'immeuble en face. « - Allez, voyons ce que tu vaut à la course Scar! » D'un bond elle sauta de l'escalier et accrocha sa toile à l'immeuble voisin. Rapidement elle l'escalada, le plus vite possible, le plus rapidement qu'il soit. Arrivée au sommet elle réfléchit vers quel angle partir. Si elle tenait à réussir à le saisir elle ne devait pas que fuir... Il y avait une grosse cheminée où elle aurait put se dissimuler mais la cachette lui semblait bien trop évidente pour une quelconque embuscade. Néanmoins... Elle reprit sa course effrénée pour passer derrière et bondit dans le vide, se rattrapant au mur. Suffisamment bas pour qu'on ne puisse pas l'attraper d'un bras mais qu'un bond puisse la ramener sur le toit... Il ne restait qu'à espérer que Ben ne l'ai pas vue se cacher. Elle attendit un instant, ses sens aux aguets. Pouvait-elle le localiser ? Comme elle avait put trouver son appartement ? Elle ne doutait pas de finir par y arriver, mais peut être n'était-il pas le temps de ce concentré sur ce détail. Appuyée contre le mur, elle se tenait prête à bondir dés que la présence du jeune homme lui semblerait assez prêt... Quoique nul doute que lui aussi pourrait la trouver avec la même facilité.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Dim 21 Juin - 13:27



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

C'est moi. Ce sont des mots chargés d'un symbolisme assez étrange. Mais il n'y avait pas besoin de plus de précisions pour savoir ce qu'elle voulait dire. Il est vrai que ce costume était spécial. Mon premier, celui que j'avais fait de mes propres mains. Bien entendu il y avait le New Scarlet-Spider, mais c'était autre chose encore. Dans la mesure où je ne l'ai toujours pas porté. J'ai porté mes premiers coups avec ce costume, j'ai tissé mes premières toiles avec. Il symbolisait l'acceptation de mon être en tant que clone, et que je devais construire mon futur désormais.

Il y avait une valeur sentimentale, rien ne pouvait me l'acheter. J'ai travaillé dessus, j'ai mené des expériences sur les tissus en lycra pour les rendre encore plus résistants aux coups et plus souple. Ainsi mes mouvements ne pouvaient pas être entravés. Bien entendu, j'ai revu le lycra de chacun de mes costumes mais celui-là était plus... enfin je le préférais à vrai dire. Un enjeu à chat ? J'avais compris le principe mais il était clair que Cindy était plus rapide que moi et certainement plus souffle. Mais le tout allait se jouer sur la stratégie.  Être l'esclave quoi, j'avais pas intérêt à me foirer. Me craquant la nuque je ricanais à l'idée de ce à quoi allait ressembler le jeu en extérieur.

Elle avait bondi, tandis que j'avais gardé le silence. C'était amusant, je regardais autour de moi tandis que je reculais petit à petit. J'ai pris mon bubble-tea, remontant un peu mon masque pour goûter... C'était spécial mais loin d'être désagréable. On va dire que je me suis habitué à bien mieux dans ma vie. Mais j'estimais avoir besoin de "force". Elle devait se demander ce que je faisais, mais je n'allais pas tarder à sortir. Il me fallait juste peaufiner ma sortie, et voilà que j'eus une ravissante idée. La sortie que je faisais habituellement. Cela me semblait une excellente idée. Finissant d'une traite la "boisson" assez spéciale, je la posais sur la table basse puis je redescendis mon masque.

Réajustant mes lanceurs de toiles, et mon sweat je fléchis les jambes en prenant le plus de distance possible avec la fenêtre ouverte après avoir tissé deux toiles à chaque extrémité. La technique du lance-pierre. Un grand classique, mais toujours enlacé par la qualité.  Je tirais le plus  fort possible, me concentrant aussi sur mon Spider-Sens, aiguisé pour retrouver Cindy... On ne jouait pas au cache-cache. Déglutissant légèrement, je finis par tout lâcher. Mon corps se propulsa en dehors, s'adaptant aux escaliers de secours pour éviter de me prendre un rebord quelconque. J'avais déjà gagné en hauteur, et c'est d'un double saut périlleux avant que j'atterrisse dans cette célèbre pose accroupie de l'araignée, sur le toit voisin.

Fermant les yeux, je me concentrais sur ce lien qui était censé nous unir. Respirant profondément, j'avançais en courant, les yeux désormais ouvert. Je me suis finalement calmé sur mes pieds, préparant ma toile pour l'attraper. Je finis par croire qu'elle était là, contre le mur. Il allait falloir se la joeur tactique. Pas besoin de trouver, on était liés... Finissant par courrir je finis par faire un long saut périlleux arrière, et bingo elle était là. En pleine acrobatie ma toile avait été déployée dés que j'étais face à elle en pleine chute. Mon autre main prête à tisser une autre toile pour me rattraper.

« Hop, t'es dans ma toile ! »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Jeu 25 Juin - 21:59

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Qu'est-ce qu'il faisait ? Qu'est-ce qu'il faisait ? Qu'est-ce qu'il faisait ? La question passait en boucle dans sa tête pendant que, accrocher à son mur, Cindy attendait. Elle laissait ses sens aux aguets, prête à réagir dés que la présence de Ben se faisait sentir. Normalement il aurait dut être déjà là... Qu'est-ce qui le retenait ? Oh un chat... Un gros chat gris prenait paresseusement le soleil sur un balcon. Elle observa un moment l'animal et cette micro-seconde d’inattention lui coûta une première touche. Oh bien sûr elle avait ressentit la présence de Ben, mais elle n'avait pas identifier l'endroit d'où il venait et la toile s'était refermer sur elle lui arrachant une légère grimace. « - Ça colle ton truc... » Mentalement elle ne put s'empêcher de se surnommer Captain Obvious. Bon... Il ne valait mieux pas laisser l'avantage de la stratégie à Ben. De toute évidence le jeune homme s'en sortait bien mieux qu'elle à ce petit jeu. Elle se débarrassa de la toile et bondit sur le toit. « - Ça fait un point pour toi. » Ceci dit elle ne comptait pas le laisser en marquer d'autre.

Il avait l'avantage du lieu, nul doute qu'il connaissait mieux qu'elle son quartier, mais Cindy avait l'avantage de connaître toutes les astuces, même les plus déloyal du chat. Des années d’entraînement quasi-militaire dans la cours de recrée lui avait apprit les mille et une subtilité de ce petit jeu. L'affrontement lui permettait également de mesurer les forces de Scarlet Spider. C'était toujours intéressant de savoir ce que les autres pouvaient faire. Pouvait-elle flouer le sens du jeune homme ? Ça lui paraissait compliqué. Elle ne pouvait sûrement pas le supprimer mais peut être le perturber ou le saturer ? Pourquoi pas ? Il faudrait juste trouver le bon endroit et le semé. Ça ce n'était pas difficile. Il était rapide, mais pas autant qu'elle. Sprintant, elle bondit de toit et en toit survolant la ville. Son but ? Trouver une impasse tranquille, un endroit où ce serait plus simple de lui couper une issue. Évidemment chercher un endroit particulier dans un lieu inconnu n'était pas le plus simple. Elle promenait son regard sur les rues qui défilait sous elle. Ben était plus proche qu'elle ne le souhaitai... moins rapide peut être, mais pas lent pour autant. Elle n'avait pas affaire à un humain ordinaire non plus.


Enfin elle la vit. Une impasse sans vis-à-vis, un endroit tranquille. Imperceptiblement elle commença à ralentir sa course, feignant un essoufflement... Après tout il ne connaissait pas encore ses limites physique à elle. Elle s'engouffra dans l'impasse, inutile d'essayer de se dissimuler, elle se contenta d'attendre qu'il soit assez prêt pour envoyer une toile droit sur lui. Souplement elle bondit sur une paroi du mur, et renchaîna immédiatement avec une seconde sur sa gauche et une troisième sur la droite. Poussant sa vitesse à son maximum, elle continua d'envoyer toiles sur toiles dans le plus de direction possible. L'impasse ressemblait presque à une énorme toiles désormais ce petit jeu avait eut le mérite de couper ou compliquer la retraite au jeune homme. Profitant d'une ouverture elle se laissa alors tombé sur le dos de Scarlet «  - Un partout... Je te laisse une avance de dix seconde? » Déposant un baiser sur la joue du jeune homme elle repartie se dissimuler hors de portée dans sa toile, un sourire narquois au lèvres. Bien sûr il pouvait aussi tenter de jouer de l'avantage de l'impasse. D'ailleurs Cindy sentait son souffle plus court que d'ordinaire... Il faut dire que c'était la première fois qu'elle tissait des toiles à une telle rapidité... Vivement elle recula et grimpa sur le mur qui fermait l'impasse, récupérant un peu à peu son souffle. Ca me fait pensé que je n'ai jamais testé si j'avais une limite physique de toile... Bon... c'était pas le moment de se porter la poisse.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Ven 3 Juil - 13:54



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Je restais humble en fait. Et j'ignorais même la raison pour laquelle j'étais resté relativement calme alors que j'avais engagé le premier point. Peut-être que je m'en faisais plus pour la suite des évènements dans la mesure où son agilité et sa vitesse est plus fine que la mienne. Mais cela ne voulait pas dire que je pouvais être surpassé. Je ne me laisserai pas abattre de la sorte, même si sa toile organique peut se tirer en quantité quasi illimitée... Moi je pouvais faire adopter des formes à mes étoiles. Et je me souviendrai de cette astuce lorsque ce sera à mon tour d'agir contre elle. Je ne perdais d'ailleurs pas de temps, je remplaçais une de mes cartouches de toile en mettant l'autre sur ma ceinture auprès des autres recharges.

Quoi qu'il en soit j'étais donc en avance sur elle et j'allais devoir m'adapter à son niveau. Certainement  que j'allais perdre mais au moins je saurai ce dont elle est capable si j'arrive à lui donner du fil à retordre. Le but allait surtout être de la pousser dans des retranchements dont elle n'a pas l'habitude de s'enliser, et je me servirai de sa faiblesse au tour suivant si j'arrive à la discerner. Reculant petit à petit, je finis par me laisser tomber en arrière, dans le vide. Ma toile se libéra via mon mouvement de la main, le lanceur de toile réagit aussitôt et je me fis porter comme un poids en pleine descente, préparant une montée en puissance. Voilà que mon corps remonta aussitôt, mais je fis en sorte de dégager du quartier, du moins d'être toujours dedans mais hors de portée de Cindy.

Alors que j'exécutai une nouvelle ascension dans les airs, je tissais une toile dans une impasse. Je ressentais sa présence elle n'était pas loin. J'allais devoir scinder concentration  et observation. Ceci ne m'empêchant pas de faire des acrobaties, pour mieux avancer. Evitant cables, conduits d'aérations, cordes à linges, j'étais au moins agile pour ça. Mais voilà qu'elle se sentit prête pour jouer avec ses toiles. Si elle était comme Venom, le fait de tisser des toiles en permanence devrait jouer sur sa fatigue, et autant dire que j'allais me contenter de l'épuiser. C'est là le principe de la toile artificielle, toute aussi résistante, malheureusement pas illimitée, mais utilisée à des fins stratégiques. Elle m'avait eu. J'ai senti son poids sur mon dos, alors que j'étais à moitié collé à un mur. Un petit sourire se fit sentir lorsque son baiser fut accueillit sur ma joue.

« Ma chère Silk. Ne comptes plus sur la vitesse et l'agilité. Dix secondes c'est bien modeste pour mettre la main sur toi ! »

Je finis par la laisser partir et dix secondes s'écoulèrent. Me craquant légèrement la nuque, je finis par monter de surface en surface pour arriver jusqu'au toit. Courant sur ce dernier je me fiais une dernière fois au lien qui nous unissait. J'avais préparé ma Toile à Impact ce sont d'épaisses boules de toiles créent pour éclater et immobiliser un membre ou un corps entier dans un cocon de toile. J'allais l'handicaper, clairement. A la fin de ma course sur le toit je me suis libéré dans un saut de l'ange, ponctué d'un saut périlleux avant pour enfin tisser à nouveau ma toile. Pour la toile à impact, j'allais devoir presser les petites gâchettes sur mes lanceurs mais rien de bien folichon. Je continuais ma route, me fiant à ce qui nous liait encore une fois, avec l'intention de faire évoluer ma stratégie.

Il n'y avait là pas de toiles aussi droite que la mentalité de May Reilly, mais une pléthore de toile allait être libérée vers elle. Je me redirigeais vers elle, atterrissant sur un toit, je n'allais pas courir car aussitôt les pieds sur le sol je me suis projeté vers elle en utilisant la technique du lance-pierre. Projetant alors mes épaisses boules de toiles, elle allait sûrement esquiver si elle pensait qu'elles n'éclateraient pas. Mais en envoyant une bonne dizaine alors que je m'approchais d'elle petit à petit, j'ai lancé une boule de toile qui en toucha une autre à proximité de Cin. J'avais l'espoir qu'elle soit happée dans ces toiles qui allaient s'entremêler pour former un cocon aussi grand que Venom voir... Un peu plus. L'agilité ne suffisait pas, et si ma stratégie portait ses fruits, Cindy retiendra ça au moins.


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Mar 7 Juil - 14:30

Benjamin & Cindy

« hey... like chinese food ? »

Ah bon dix seconde modeste... Fichtre il semblait bien sûr de lui. La jeune asiatique repartie, le plus vite possible. Son souffle restait court, elle avait beaucoup plus puiser dans ses réserves qu'elle l'avait imaginer. Bien que déterminée à rester loin, ses poumons commençait à ressentir une brûlure. C'était une chance, quand on y pensait, de découvrir cette limite avec quelqu'un qui ne lui voulais pas le moindre mal. Dérapant à moitié elle prit un virage serré sur le toit pour trouver une issue profitable. Un chemin entre les gratte-ciel qui lui permettrait de revenir attraper plus facilement Ben. Elle devait pourtant reconnaître ceci, le jeune homme était rapide et dix seconde pouvait être ridiculement court. Son sens la titilla à nouveau, il n'était pas si loin. Il était même ridiculement prêt, elle le sentait au fond d'elle et un coup d’œil en arrière lui confirma qu'il gagnait du terrain. ' »Elle avait sous-estimé sa fatigue, l'effort que tant de toiles lui demanderait. Lui en revanche semblait plus entraîné, plus prompt à réagir, et surtout les toiles synthétique ne prenait pas sur son énergie. Globalement son corps tenait le coup, mais arrivée sur la bordure de l'immeuble, elle hésita à se jeter dans le vide. Et si elle avait tissé tout ce qu'elle pouvait ? Si elle s'écrasait par terre car elle était à court ? Était-ce illimité ? Elle en connaissait finalement bien peu sur ses propre capacités...

Cette instant de doute fut en tout cas suffisant pour Ben. Elle se décidait à sauter quand un choc sourd se fit sentir dans son dos, la faisant basculer sur le sol. Elle avait bien ressentit quelque chose arrivait derrière elle mais n'y avait guère prêter attention. Elle se trouvait imbriquer dans un cocon et bien incapable de s'en défaire seule. Cela ne l'empêchait pas d'essayer cependant, pestant à moitié elle tentait de se défaire de chaque filament collant qui bloquait son corps. Qu'est-ce que c'était que ce bazar ? Elle fronçait les sourcils, mais la toiles l'emprisonnait beaucoup trop fermement et efficacement. Quelque soit cette technique elle était diablement efficace. La jeune fille arrêta un moment de lutter et tenta d'analyser le problème. Le cocon état rudement bien fichu. Elle se sentait immobiliser et ne savait guère par quel bout commencer... Pire elle se demandait si elle ne risquait pas d'ôter une partie de son propre costume à tenter de s'en dépêtrer. Tant pis, elle avait peut être assez de force pour s'en sortir sans aide ? Une des ses mains prit appuie à l'intérieur de sa prison de toile pendant qu'elle tentait d'en extraire l'autre. Ca bougeait... le moins qu'elle pouvait dire c'est que ça bougeait... Doucement, lentement, elle réussit à extraire un bras... Génial... Tu fais quoi maintenant...

« - C'est pas drôle, aide-moi à sortir de là! » finit-elle par lancer au jeune homme en désespoir de cause. Il était évident que, au vu de la lenteur qui lui avait fallut pour ôter son bras des toiles, elle n'y arriverait jamais seule facilement. Elle s'était essouffler d'avantage à se débattre et quand elle fut débarrasser de reste de toiles le constat était sans équivoque, elle ne se sentait pas de continuer cette course folle dans Brooklyn. Roulant sur le dos elle resta étendu sur le toit. Respirant doucement. « - Tu as gagné... Je manque d’entraînement pour tisser des toiles... » Ezekiel étant incapable d'en tisser lui-même, elle avait dut apprendre seule sur ce domaine et c'était finalement plus focaliser sur sa capacité à se battre au corps à corps que ses toiles d'araignée. Elle s'appuya sur ses coudes et se releva rapidement, n'épargnant pas à son cerveau un léger tournis. Machinalement elle retira son pendentif de jade et le passa au cou du jeune homme. « - Tiens ta médaille! » Bon d'accord, ils avaient convenu que le vainqueur pourrait demander ce qu'il voulait et elle se doutait bien qu'elle ne pourrait pas revenir sur le termes d'un défis qu'elle avait-elle même lancer. Se débarrassant de reste de son costumes qui n'était pas partit avec le cocon, elle reprit. « - Alors, qu'est-ce que tu veux me demander ? »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   Sam 11 Juil - 16:32



❝ CINDY X BEN

   ♡ quest.

Un sentiment de fierté s'était emparé de moi. Ma stratégie semblait porter ses fruits. Et au-delà de l'amusement cela s'avérait être un véritable exercice pour ce genre d'adversaires comme les clones ratés. La plupart était très agile, il m'avait donc fallu un peu d'exercice pour en venir à bout. Mais une chose était sûre, je l'avais piégée. L'accumulation de toile était presque instantanée et si elle pensait les esquiver unes par unes... Pas cette fois. Me réceptionnant avec une roulade avant, c'est sur la pose de l'araignée accroupis que je me suis totalement stoppé. Me craquant légèrement la nuque en la bougeant doucement j'observais mon "œuvre". Un petit rire me prit quand j'ai imaginé sa confusion, je voyais aussi le cocon bouger et cela se voyait qu'elle avait du mal.

Ma toile synthétique était très résistante et pouvait traque-ter un avion selon la corpulence bien entendu de celui qui tire sur la toile. Mais sa résistance allait jusqu'à supporter le poids de ce genre de véhicule. Mais venant d'une autre surhumaine, il n'a pas été très étonnant de la voir percer le cocon de son bras, mais cela ne s'est pas fait dans la facilité. J'avais le don pour choisir les situations les plus précaires, et pour s'en sortir c'était loin d'être facile. J'en riais encore, restant accroupis puis tombant sur les fesses je me suis retenus avec mes bras, tendus en arrière. Mes jambes tendues je la regardais essayer de se débattre dans le fort de toile.

Finissant par me relever d'un saut, j'utilisais une capsule à ma ceinture contenant un liquide qui allait accélerer le processus de mes toiles synthétiques censées se dissoudre au bout d'une heure. Là, elles se sont dissouent directement, ce qui lui permattait de sortir. Rangeant la capsule, je la regardais et effectivement j'avais réussi à l'épuiser. Et en plus elle avait déclaré forfait alors qu'il me restait un point à avoir pour gagner officiellement. Mais ce n'était pas grave, j'étais aussi bon gagnant que bon perdant. Mais là j'allais profiter de cet honneur. Il me semblait bien connaitre Cindy désormais et penser qu'elle laisserait une victoire aussi facilement à quelqu'un...

Ce n'était pas quelque chose qu'elle laisserait à n'importe qui. Quoi qu'il en soit sa médaille reviint à un pendentif qu'elle plaça autour de mon cou. Rentrant ce dernier dans mon costume, je souriais derrière mon masque tandis qu'elle emboita sur une simple question. Marchant alors à reculons en lui prenant les mains, je fis mine de réfléchir. Arrivant au rebord je lui libérais ses mains pour enfin regarder derrière moi. J'eus une une idée que je n'ai pas tardé à lui transmettre avant de me laisser tomber dans le vide pour tisser mes toiles:

« Je propose déjà que l'on retourne à l'appartement. Après quoi, on finira notre repas tranquillement devant ces films que tu m'as amené, et après on verra ce que je te demanderai ! »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: squatteuse # ben & cin   

Revenir en haut Aller en bas
 
squatteuse # ben & cin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux mages et une squatteuse
» La squatteuse de salle de bain et l’aigle bougon - ft. Lyra [Livre III - terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: