AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant






avatar



∆ CRÉDITS : jackass (avatar) + tumblr (gifs)
∆ CÉLÉBRITÉ : stanley martin lieber
∆ DOLLARS : 7099
∆ SCHYZO ? : everyone !
∆ ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt douze ans
∆ NOM DE CODE : stan lee
∆ STATUT CIVIL : marié à joanie lee
∆ RACE : humain
∆ JOB : gérant d'un stand de comics en plein manhattan
∆ COULEUR RP : #ffffff





Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 3 Juin - 15:26

Intrigue n°2


Benefit Travel


L’opération de la nouvelle formation des Avengers et de leur expédition en Sokovie était censée rester secrète. Malheureusement l’information semble avoir fuité, et est passée d’oreilles en oreilles, une chose qui n’échappa pas aux supers-vilains malheureusement. Profitant de l’absence de la plupart des super-héros partis  à l’autre bout de la Terre, ils vont dévoiler leurs visages afin de semer le chaos et répandre leurs sombres desseins parmi New York City. Si c’est pour agresser des petites vieilles ou bien même prendre le contrôle de l’Institut Xavier, ils vont en tout cas se lever et prendre le contrôle de la situation. Peut-être que certains civils vont se lever à leur tour pour essayer de protéger les innocents qui seraient susceptibles d’être en grave danger et surtout incapables de sauver leur propre vie. Se lever pour défendre le peuple des 400 coups des supers-vilains. Peut-être que les mutants qui se sont cachés dans l’ombre tout ce temps vont se révéler ; à savoir maintenant s’ils prendront parti des bons ou des méchants.

________________________________________________________

Merci de lire les informations. Vous pouvez faire agir les personnages qui ne sont pas pris sur le forum mais dont la présence est nécessaire à l'intrigue. Soyez originaux pour faire entrer vos personnages en action. L'intrigue débute lorsque le premier vilain commence à faire le con (ça dépend ensuite lequel d'entre vous débutera). Il est possible que Stan Lee intervienne de temps en temps dans l'intrigue, parfois pour renverser la situation, mettre des obstacles, ou faire entrer en jeu d'autres personnages ! Stan Lee sera aussi l'incarnation de tous les PNJ. (= Personnages Non Joués)
Les groupes qui peuvent intervenir sont tous les vilains, les mutants et tous les civils (donc ceux qui se sont présentés lors de la première intrigue restent à NYC pour des raisons évidentes.) puis également les supers-héros qui n'auraient pas posté lors de la première intrigue. Il suffit de trouver la bonne façon de faire entrer en jeu votre personnage. Nous insistons, ayez de l'imagination ! Et faites de votre mieux pour faire avancer l'intrigue. Il n'y a pas de but pour cette intrigue bis, hormis que la ville soit rendue en mauvais état.

N'hésitez pas à contacter le staff si vous avez la moindre question ! Nous vous souhaitons un bon jeu. ♥
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 3 Juin - 17:40


  INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.


Affalée sans la moindre grâce dans l'un des fauteuils de la salle de repos, je profitais d'une petite pause bien méritée après une dure session d'entraînement pour jouer à la console portable. Mes cheveux encore humides retombaient en boucles indisciplinées sur mes épaules mais je n'en avais cure, trop absorbée par mon combat acharné contre Blue. Rival de Red (mon personnage) et chieur né, ainsi que Maître de la Ligue Pokémon accessoirement. Quoi, j'étais au pause, j'avais bien le droit de jouer à Pokémon non ?Et pas n'importe quelle version, la rouge, l'une des toutes premières excusez-moi du peu.

Oui, même au sein du SHIELD il y avait des fans de Pokémon, ce n'était pas uniquement réservé aux enfants. Surtout que pour certains d'entre nous, comme Daniel le pro de Galaga et Mary la grande fan de Stargate devant l'Éternel pour ne pas les nommer, ce jeu était d'une importance presque capitale. Sérieusement, ils n'y avaient bien qu'eux pour lancer des paris sur celui ou celle qui arriverait à battre le Ligue des 4 en un temps record. Record qui pour le moment se montait à 35 minutes montre en mains, étant pour ma part à 21 minutes avec deux autres maîtres restants à battre. Allais-je réussir ?Bien sûr.

Ou du moins, j'étais bien partie pour si toutes les alarmes n'avaient pas subitement décidé de se mettre à hurler, me faisant par la même occasion sursauter et manquer d'avoir une crise cardiaque. D'infimes secondes du moins, mon entraînement reprenant bien vite le dessus de sortes que je sautais sur mes pieds, jetais ma console sur la petite table sans prendre la peine de sauvegarder ma partie et attrapais ma veste sur le dossier du siège avant de quitter la salle en courant. Les alarmes n'étaient pas les seules à hurler, les hauts-parleurs de la base ordonnant à toutes les unités possibles de se regrouper dans les garages où un niveau 8 hurlait la répartition des équipes se constituant d'elles-mêmes et le déployement de celles-ci à travers la ville.

La plus grande partie d'entres elles allaient pourtant être envoyées vers Manhattan, comme mon unité, dirigée vers un complexe éducatif dans la 58ème rue. Pas n'importe quel complexe, mais un qui se trouvait sous la direction directe du SHIELD et qui ne comportait donc comme élèves que des enfants d'agents, de la maternelle au lycée. La police se trouvait déjà sur les lieux, en prise avec plusieurs Fatalibots les empêchant d'avancer et de pénétrer dans l'école pour faire sortir les enfants retenus en étages; Fatalis, rien que ça. Et c'était mauvais, très mauvais. Pas uniquement pour le SHIELD, mais surtout pour tous les enfants. Tous ces derniers constituaient l'avenir, et je ne pensais pas uniquement s'ils rejoignaient les rangs du SHIELD. Peu importe, il fallait impérativement les faire sortir en vie et les mettre en sécurité.

Reprenons: six Fatalibots de visibles, un nombre sans doutes équivalent ou supérieur au sein même du complexe, si je me rappelais bien, il y avait quatre classes de 20 élèves dans chaque section pour un total de 240 élèves très certainement regroupés dans le gymnase pour pouvoir les surveiller plus facilement. Ça allait être difficile mais échouer n'était aucunement une option envisageable.


FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 3 Juin - 20:05



❝ INTRIGUE

   ♡ didn't see that coming ?

C'était ici. Finalement nous avions bien choisi notre moment pour s'en prendre à eux. Tout ce chemin depuis la Sokovie pour arriver à New York. Une ville pour qui je n'avais aucune sympathie. Je ne voulais pas m'attacher à la population qui pour l'heure allait subir de nombreuses attaques. Il n'était pas dans mes intentions de m'en prendre personnellement aux civils... Mais à Stark en priorité. Cet homme qui a fait fortune dans le commerce de l'armement. Il a vendu des armes à différentes personnes qui s'en sont servies pour occir d'autres personnes. S'il y avait des dommages collatéraux, il comprendra bien assez vite que tout se retourne contre lui. Je ne sais pas quel idéal l'habitait, et sa réputation de philanthrope...

Il n'avait aucun mérite. Comment pouvait-il avoir une morale ? Comment pouvait-il prétendre sauver l'humanité ou même la venger alors qu'il avait leur avait lui-même mit des armes entre les mains. Ses actions envers New York et le Mandarin ont servi sa rédemption ? Pour Wanda et moi, il était clair que nous ne faisions pas attention à cela. Nous avons nos raisons de ne pas aider les civils aujourd'hui, mais quiconque se mettra en travers de notre chemin... Ne pourra pas repartir sur ses deux jambes sans avoir affaire à ma jumelle ou moi. Avant d'entrer en ville, nous avions cru voir des personnes dont les intentions étaient clairement traduites par leur gestuelle. On ne leur a pas parlé, on a pas marché à leur demander de l'aide. Nous comptions sur nos capacités et on se faisait confiance...

C'était l'important. Et je savais qu'il n'allait pas être très compliqué de se rendre là où ils crèchent tous cette bande de fumiers. On avait un peu parlé, échangé nos ressentis et nos différentes phases d'approches... Et je n'ai pas le souvenir d'avoir oublier ne serait-ce qu'une fois... le fait qu'elle devait faire attention. Je n'ai cessé de le lui dire, de lui montrer que la perdre dans cette tentative d'assaut pourrait me nuir. Elle était la seule famille qui me restait, et même si on avait échappé à HYDRA... On avait le monde à combattre si ce dernier nous prenait pour cible.  Nous venions à peine d'arriver à ses pieds. Elle était facilement reconnaissable et nous simplifier la tâche n'aura pas été trop demandé apparement. Une main sur ma taille, et je me grattais l'arrière du crâne avec lui. Je libérais un léger soupire à l'idée de ne pas pouvoir profiter de la vengeance.

Mais après tout, s'il ne s'agissait que de ça nous allions prendre le temps qu'il faut pour savourer le début de notre vendetta. Que ce soit Stark ou les autres alliés, tout défenseur des Avengers se verra le droit de nous passer sur le corps. Et je me doutais bien que les forces de l'ordre ainsi que le SHIELD allaient nous mettre des bâtons dans les roues. La Iron-Légion déployée en Sokovie n'était donc pas présente à New York. On allait pouvoir faire du grabuge en Amérique comme Stark en a fait en Sokovie par le passé. C'était comme appliquer la loi du talion. Oeil pour oeil... dent pour dent. Il nous a enlevé nos parents, alors si sa famille se résumait à ce qu'il devait protéger... On allait lui arracher cela avec le plus grand plaisir. Ma main alla enlacer celle de Wanda tandis que mes yeux se levaient vers le haut de la tour Avengers marquée d'un A géant.

« T'es prête ? »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Pietro F. Maximoff le Lun 8 Juin - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 3 Juin - 20:13


   
firts attack
J’étais sortie de la soirée chez Stark le sourire aux lèvres. Un sourire bien large et radieux que je ne pouvais m’empêcher de cacher malgré le mécontentement de ma brute personnelle. Qu’espérait-il ? Me cacher à tout jamais aux yeux de tout le monde et ainsi me préserver ? On a bien vu ce que ça a donné la dernière fois, quand il s’est absenté pendant deux ans, c’était en son absence que j’ai été en contact avec l’Aether. Alors maintenant qu’il était là auprès de moi, je ne risquais plus rien, sauf de me dessécher comme une mouche si il continuait de me tenir à l’écart. Je n’avais donc pas attendu sa permission pour me faire remarquer. Si j’avais été invitée par Monsieur Stark en personne, c’était que je devais avoir ma place à cette soirée et aux raisons pour lesquelles elle a été organisée. Certes, cela s’était fait timidement de ma part mais il semblerait que mon idée n’était pas si mauvaise puisque j’avais été retenue. Moi, Jane Foster, simple humaine sans pouvoir ni capacité surhumaine, accessoirement petite amie de Thor, mais aussi et surtout physicienne et astrophysicienne, j’avais été retenue pour faire partie de l’équipe des Avengers ! J’aurais bien aimé trinquer à ça, mais comme vous le savez déjà, c’est loin d’être au goût de Thor. C’était donc victorieuse que je m’étais couchée tard cette nuit-là et pour une fois, ma victoire n’était pas due à une découverte scientifique utile à l’humanité.

La semaine qui suivit fut assez chargée, nous entrions directement dans le vif du sujet et pour la première fois, je pénétrai à l’intérieur de la base du S.H.I.E.L.D. –cette bande de voleurs. Tandis que la plupart des volontaires étaient dirigés vers des salles d’entrainement, ce qui restait compréhensible, je fus emmenée dans une salle remplie d’ordinateurs et autres appareils high-tech. Tous les cinq mètres, il y avait une espèce de planche vitrée, la plupart remplies d’équations, de schémas et de théories. J’aurais eu envie d’avoir le temps d’examiner chacun d’entre eux, mais je n’étais pas là pour ça. Je fus amenée vers un espace presque vide, ou en tout cas impeccable au niveau du rangement –MON espace. Moi qui m’étais amenée avec mes petits engins bricolés à la main, je me sentais soudait extrêmement ridicule. Et dire que mes capacités les intéressaient. Moi-même en ce moment j’en doutais ! Le S.H.I.E.L.D. semblait avoir quelque chose sur le feu et ils semblaient vouloir agir vite. Je me plongeai bien vite dans mon élément afin de les aider le plus rapidement et le plus efficacement possible.

Quelques semaines plus tard, l’opération était prête à être lancée et pour Thor, impossible que je vienne avec eux. Ce que je pouvais comprendre dans un sens, mais d’un autre, j’avais moi aussi participé à la géolocalisation de ce sceptre et j’étais poussée par l’envie de vouloir –pour une fois– passer à l’action et ne pas être que la tête pensante dans l’histoire. Comme toujours, je refusai un affrontement avec le grand musclé et tus mes désirs. J’étais cependant contente qu’il y ait enfin de l’action. Non pas que je voyais mon Thor dépérir dans le divan toute la journée, chaque jour, mais c’était tout comme… Avant de partir, l’Asgarien décida de me déposer à la tour Stark, lieu qu’il jugea le plus sécurisé en son absence. Comme si je devais m’arrêter de vivre pendant qu’il partait à la recherche d’un stupide sceptre. Mieux valait éviter de le contrarier avant qu’il ne s’en aille. Partir la tête vide de tout souci était préférable. Je lui servis donc un sourire quand il partit pour de bon et lui promis de ne pas bouger de là jusqu’à son retour. Heureusement pour moi, je n’étais pas seule. Pepper aussi restait là. À croire que les femmes n’étaient pas invitées sur le champ de bataille –exception faite de certaines– ou que nos hommes étaient bien trop craintifs pour nos vies. Je passai les premières minutes à faire connaissance avec elle. C’était la première fois que j’avais l’occasion de converser avec cette grande femme.

Quelques minutes plus tard, mon attention fut portée à travers les vitres de la tour. Il semblait se passer quelque chose en bas, dans les rues de New-York. Je regardai Pepper, inquiète, et vis la même émotion traverser son regard. Pas besoin de se détailler la situation, ce qui se passait à l’extérieur n’avait rien d’anodin. « Préviens JARVIS ! » Elle connaissait mieux la maison que moi et les inventions de Stark qui allaient avec. Prévenir J.A.R.V.I.S. était le meilleur moyen de prévenir Tony et les autres Avengers. « Non. » Je me tournai vers elle, surprise par sa réponse. « Il ne faut en aucun cas les détourner de leur objectif. Le sceptre est bien plus important que ce qu’il se passe ici. » Elle avait certainement vu pire avec la bataille d’il y a trois ans, mais moi, ce qu’il se passait là m’effrayait déjà assez. « D’accord, tu as surement raison, mais moi, je ne reste pas ici à rien faire. » Tout à fait à l’inverse de ce que j’avais promis à Thor. Que pouvais-je faire de plus en bas ? Je n’en avais strictement aucune idée. Dans l’ascenseur, je composai le numéro de Darcy. « Darcy ? Tu es où ? Par pitié, ne me dis pas que tu es à Manhattan ! » Elle m’indiqua le contraire. Shit. « Retrouve-moi près de la tour Stark. » Où exactement, encore une fois, je n’en savais rien. Pour quoi faire ? Encore moins. Plus les étages défilaient et plus mon cœur battait vite. Au final, je mourrai peut-être simplement d’un arrêt cardiaque.




(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Jeu 4 Juin - 8:49

Benefit Travel

«intrigue bis»

Il y avait de l'action en ville... A croire que tout le monde s'était passer le mot, concilier, organisé pour faire de cette journée la pire possible. Si d'ordinaire les petites frappes étaient légions, aujourd'hui il ne semblait y avoir que du lourd de sortit. Sont sérieux ?! celle qui marmonnait ainsi avec une certaine colère était une jeune asiatique suspendu à une toile et qui avait sérieusement le sentiment que cette journée ne finirait pas. L'ensemble de cinglé semblait de plus avoir prit pour cible Manhattan. Pourquoi toujours Manhattan ? Le Bronx c'est pas mal aussi... même si au final elle préférait voir les esprit s’exciter loin de son quartier d'origine... « - Cin ? Tu devrais rentrer à la maison. » La jeune fille étouffa un juron en reconnaissant la voix de son mentor... Quelle mauvaise idée que cette oreillette main libre... « - Un problème ? » « - Oui, ça à l'air d'être plutôt dangereux l'endroit où tu te dirige... Tu serais plus en sécurité... » Elle coupa court à la conversation « - Si la maison deviens plutôt dangereux à son tour je rentrerais... Là j'ai l'impression que je suis plus utile de ce côté de la ville. A toute Eze ! »

Se posant sur un toit, elle coupa le kit main libre et le glissa dans un pan de son costume. L'avantage des toiles c'est qu'elles était assez résistante pour faire un bon gilet pare-balles... L'inconvénient c'est qu'elle risquait plus de rencontrer des personne capable de lancer des éclaire ou des laser ou n'importe quoi d'autre d'anormal plutôt que de tirer avec une arme à feu... Au moins les éclaires... la soie devrait m'en protéger...En soit la journée avait pourtant bien commencée, un bon petit déjeuner, des dessins-animés et un petit sourire en repensant à la journée passer avec une certaine autre araignée... Elle avait même prévu de retourner faire un tour chez lui si rien ne l'en empêchait... Le problème ? Des empêchement il n'y avait que ça ! En moins d'une demi-heure elle avait déjà immobiliser trois petits frappes occuper à braquer des épiceries... D'ordinaire il n'était pas aussi nombreux. Et, plus elle avançait, plus elle avait le sentiment et l'impression qu'il n'y avait pas que des humains armés dans les rues. La jeune femme plongea à nouveau, se rattrapant du bout des doigts. Elle observait la rue devenue étrangement trop calme. Pourtant il y avait cette intuition, ce sentiment que les choses ne faisaient que commencer. Cette journée risquait fortement de rester dans les annales.

La jeune femme se posa doucement sur un building, son regard se promena sur le quartier qui s'étendait en dessous d'elle et la tour Stark qui lui faisait face... Où pouvait bien être les Avengers aujourd'hui ? Eze lui avait parler d'une rumeur comme quoi il se serait absenté. Tous ?! Pourquoi ? L'intérêt d'une grande équipe c'est qu'on peut aussi en laisser derrière pour s'assurer que tout allait bien ! Cindy ne doutait pas qu'il restait quelques personne à l'âme héroïque en ville mais quand même... Ça risquait de faire beaucoup d'ennemie pour peu de personne... Son regard finit par s'arrêter sur deux silhouette faisant face au repaire officiel d'Iron Man. Pourquoi eux plus que d'autre ? Parce qu'il lui semblait étrangement statique et que, contrairement à une grande masse de fan fou furieux, ils ne semblait pas entrain de prendre des photos ou de se promener affubler d'un masque en plastique. La jeune femme était trop loin pour mieux voir, peut être se trompait-elle par ailleurs... Si ça se trouve l'appareil photo lui avait échapper mais... Non, il y avait encore une fois cette petite voix, cet instinct d'araignée qui lui soufflait qu'elle ferait mieux de se poser quelques instant pour observer. Elle ne put néanmoins retenir un soupir en entendant au loin une sirène : « - Sérieusement... New York est assez grand... Pourquoi il faut toujours que ce soit Manhattan ? »
 

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Jeu 4 Juin - 16:35


Benefit Travel.


INTRIGUE N°2 BIS



Ce moment tant attendu était enfin venu à point. Le monde allait bientôt s’écrouler sous la haine qu’avait garder les gens les plus cruels de la ville de New York pendant des années. Ce fut le rire sinistre qui résonnait de son téléphone qui réveillait la mutante encore endormie au milieu de son lit. Rire qu’elle reconnaissait bien, elle avait enregistré Pain une fois, ainsi elle s’assurait d’en faire un réveil matin assez efficace. Ouvrant les yeux sur ses rideaux encore fermés, mettant les pieds au sol, la mutante passait une main dans sa crinière en se répétant que c’était aujourd’hui. Pourquoi ce jour précis? Qui aurait pu répondre à cette question, l’importance était la stratégie employé pour faire le plus de dégâts possible, l’importance serait dans le nombre d’innocent qui perdrait la vie. Tendis que les héros se tourneraient vers la diversion de Manhattan, gracieuseté Fatalis, des plus petits groupes se dirigeraient vers les réfugiés sans protection. Winter était une des nombreuses personne qui devrait aller à un point de rencontre spécifique pour y tuer des gens. Le plus de victime, le mieux, ainsi ils pourraient anéantir pour de bon le moral des héros. Pain devait s’extasier ce matin devant le spectacle, la ville ne devait plus être en bon état, Lilium elle se contentait de se lever pour s’habiller. Un short court ainsi que sa camisole noir, une veste de cuir, des bottes hautes, voilà ce qui suffisait pour se rendre sur le champ de bataille. Avant de partir la mutante ouvrait ses rideaux de chambre sur le chaos de Manhattan, son loft ne serait possiblement pas épargné, mais qu’est-ce qu’elle en avait à faire rendu là? Elle allait certainement mourir avec tous les autres, si elle survivait elle pourrait aussi dire adieu à son appartement, tous ceux qui allaient dans la rue en ce jour allait finir sur une tête d’affiche.

Direction Brooklyn, plus précisément le pont ou tenterait de fuir une bonne partie de la population en panique, la voiture serait prise dans le trafic alors il était temps pour Lilium de marcher. Déjà elle voyait les résultat d’une bataille à l’aube, des voitures en feu, des complexes de logements anéantie, les débris éparpillés de pars tous les avenues. Un regard suffisait sur les quelques corps trainant pour savoir que la fête avait débuté depuis un bail, mais pas assez longtemps pour que tous les habitants puissent fuirent. L’armée n’était pas encore là, la police par contre tentait du mieux qu’ils le pouvaient de contrôler la foule en détresse tentant de passer le pont de Brooklyn. Des cries, de la panique, il ne manquait certainement pas d’action par ici. Encore aucun vilains à l’horizon, sauf Lilium, il semblerait que le point de rencontre n’ai pas été respecté. Enfin que pouvait-on s’attendre de la parole de quelques individus de la petite Italie qui disaient vouloir changer le monde. Tant pis, ce serait du solo pour l’Italienne, pas qu’elle ne soit pas habitué de toute façon.

Un visage de panique, un air désespéré, une pitié, c’est tout ce qui suffisait pour se faufiler dans la foule non sans poussé des new yorkais paniqué au passage. Vous savez comment fonctionne Lilium depuis le temps non? Si le toucher amplifie ses pouvoirs, elle ne le nécessite pas pour l’utiliser, alors elle se contente de se rendre aussi loin que possible dans le milieu d’innocents pleurant pour de l’aide. Cible facile, Winter s’en mordait les lèvres, Percy aurait pu l’envoyer combattre un héro non? Oui, elle manquait d’expérience en combat, mais cela ne faisait pas d’elle une novice pour autant! Ah puis, tant pis, au moins des humains allaient mourir aujourd’hui! S’arrêtant au beau milieu du chemin, entourée de gens, la faible lueur grise commençait à apparaître sur les doigts de la mutante avant de se disperser comme une brume lumineuse sur plus de dix mètres. Rapidement, ceux les plus près de l’italienne se recroquevillaient sur eux-mêmes en criant d’agonie, les plus éloignés fuyait la brume quitte à sauter en bas du pont. Les victimes de la mutante perdaient lentement la tête, tendis que des centaines de souvenirs envahissaient leurs têtes, c’était trop pour un humain normal.

Un policier paniqué pointait son arme dans la direction de la brune. «  ARRÊTE! ARRÊTE OU JE TIRE P*TAIN! » dit-il de sa voix tranché, de sa peur, tendis que la panique suait sur son front. « Tire… » dit simplement la mutante sans aucune émotion. Elle ne pourrait pas arrêter une balle, mais les dégâts seraient minime, ça c’est si il réussissait son tir car il tremblait des mains sans possibilité de se calmer. « J’AI BESOIN DE RENFORT, LE PONT DE BROOKLYN, ON A UN MONSTRE » criait-il dans son padget, comme si les policiers déjà débordés avec Manhattan, le bronx, le Queens et même Staten Island en avaient quelque chose à faire de Brooklyn. Un simple sourire s’étirait sur le visage de la mutante qui le voyait s’effondrer de peur, elle entendit un bruit d’arme qui se chargeait, mais cela ne venait pas du policier…c’était derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Ven 5 Juin - 3:47


 benefit travel


« Bonjour et bienvenue au cours de paralittératures. Je sais très bien que ce mot vous est fortement étrange, mais ne vous en fait pas. Je suis justement ici pour vous en parler. Alors, la paralittérature regroupe toutes les formes d'écrits qui se situent en marge de l'institution littéraire, autrement dit le corpus des textes dont le statut littéraire est rendu incertain par l'absence de reconnaissance sans être pour autant pleinement identifiable à un autre régime d'écriture (comme l'histoire et le journalisme). On emploie cette notion surtout pour désigner les différentes formes de littérature populaire, comme la littérature de colportage, le roman d'aventure, le roman policier, le roman de gare, la science-fiction et le roman à l'eau de rose. » Les ricanements des élèves quant aux derniers mots sortis de la bouche du prof ne firent que m’exaspérer un peu plus. Ouais, elle avait parlé du roman à l’eau de rose, et alors, hein? Qu’est-ce qu’il y avait de si mal à lire ce genre de truc. La paralittérature n’était pas une forme d’écrit que tout le monde aimait et qui, malheureusement, ne se retrouvait pas en milieu scolaire. Ainsi, j’étais extrêmement satisfaite d’avoir choisi ce cours. C’est pour cette raison que j’écoutais attentivement le prof, en essayant de faire fi des autres commentaires négatifs. La première heure du cours se déroula comme sur des roulettes, mais étrangement, en plein milieu de sa liste d’auteurs reconnus, je commençais à sentir mon cœur battre un peu trop vite. Mon voisin de table me demanda si tout allait bien. Je lui fis signe que oui, mais peu après mes mains devinrent moites avant que je ne les sente complètement endormies. Oh non, pas encore! Malheureusement, on dirait que c’était bien une vision, que j’allais avoir. La prof, éberluée devant mes mouvements sporadiques, s’approcha et c’est alors que je perdis tout contact avec la réalité. Je n’eus, comme dernier souvenir de ce moment en classe, que les cris de l’enseignante et de quelques élèves. Puis le noir.

Des cris d’hystéries. Des gens par terre, inconscients ou morts, qui sait. Du sang sur le trottoir. Des robots. La statue de la liberté. Le A des Avengers. C’est après toutes ces images vives que je me réveillais, dans l’infirmerie. Je sentis la présence de Tornade et Logan. Mais attendez … qu’est-ce que je foutais sur un lit? J’étais en classe, non? Ce fut par la suite que je compris. Je venais d’avoir une vision. Je me touchais le nez, mais ne sentis aucun sang. Ouf! Un souci de moins. Par contre, il y avait toujours les deux profs qui se posaient de sérieuses questions. « Comment te sens-tu, Ruth? » C’était Tornade qui avait parlé en premier. « Mieux. » Je n’avais pas tellement la tête à expliquer les choses. « Qu’est-ce que tu as vu? » Voilà l’essentiel de la conversation. Je lui décrivis alors ma vision. « Ce n’étaient que de courtes images, mais j’ai vu la Statue de la Liberté ainsi que le A des Avengers. Puis j’ai vu ce que je crois être comme une vision d’apocalypse, avec des cris, des gens morts et du sang. » Bien que je ne puisse voir, j’entendis la respiration de Tornade qui se fit plus effrénée. Elle me demanda alors : « et quoi d’autre? » Je luis répondis : « rien du tout. » Elle dit à Logan de préparer les élèves et les autres profs, car ils devraient sortir en ville pour une mission. Elle me demanda de rester coucher, mais je lui dis que j’étais capable de me débrouiller seule. Tornade argumenta au début, mais lorsqu’elle me vit debout, prête à l’action, elle n’eut d’autre choix que d’accepter. Je pris donc le chemin des vestiaires des x-men et mis mon costume. Je me rendis ensuite jusqu’au garage de l’institut et embarqua dans l’automobile avec Logan et trois autres élèves. Nous étions affectés à Manhattan, dont moi la tour des Avengers. Cela ne nous prit que quelques minutes, le fou à griffes conduisant bien trop vite. Une fois au cœur de la ville, Logan nous sépara selon plusieurs sections de la ville. Il me dit de me tenir dans un café pas trop loin de la tour des Avengers, et d’essayer de me projeter dans la tête des passants, question de repérer un quelconque danger. Obéissant sagement aux ordres du prof, je me plaçais près du café, parmi les touristes, entamant ma recherche mentale. Au début, tout allait bien, je ne repérais aucun danger. Simplement des gens avec leurs soucis bien à eux. Toutefois, lorsque mon esprit se promena plus près de la tour, j’entrais mentalement en contact avec … avec un mur, en fait. Il y avait quelqu’un ici, quelqu’un avec un don si fort que celui-ci me bloquait le chemin. Qui pourrait-ce bien être? Pas un X-Men, en tout cas. Je n’avais pas d’autre choix; il fallait que je trouve l’origine de cette barrière mentale. Je suivis donc, comme un chien à la recherche de son os, ce blocage avec une certaine nervosité. Qu’est-ce qui m’attendais ici?


FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Ven 5 Juin - 9:36





Benefit Travel


Intrigue n°2



C’était eux contre le monde entier. Aucune autre affiliation qu’eux-mêmes. C’était le prix à payer, mais bientôt viendra leur rédemption. Alors Wanda ne s’inquiétait pas, loin de là même. Elle était prête à foncer sans hésitation dans la bataille. Elle était au courant du potentiel qu’elle possédait, et rien que cette pensée lui était rassurante. Et savoir son frère à ses côtés l’encourageait encore plus à s’engager. Bientôt Stark périra, et de leurs mains. Cette idée qui la poursuivait depuis maintenant longtemps allait enfin voir le jour.

Elle prit une bouffée d’air qu’elle stocka un moment dans ses poumons avant de la relâcher. Elle rouvrit enfin les yeux tout en fixant un point invisible en face d’elle avant de lever le visage vers la Tour. C’était l’heure. Wanda était au courant que les Avengers n’étaient cependant pas présents ici, dans cette ville. Ce qui l’avait quelque peu déçue. Mais une chose était sûre : les jumeaux n’allaient pas se replier à cause de cette mauvaise nouvelle. Oh non, ils n’allaient pas rester inactifs et même profiter de l’occasion pour détruire son œuvre. Celle qui se trouvait sous leurs yeux en cet instant même. La rouge fronça les sourcils tandis qu’elle sentit l’étreinte de la main de son frère entourer la sienne. Elle distingua également sa voix malgré le bruit qui pouvait se trouver derrière leur dos. « T'es prête ? »

Ce ne fut qu’un simple hochement de tête en guise de réponse, et même pas un regard. Elle était bien trop concentrée pour lui attribuer l’attention qu’il méritait. Sans rien dire de plus, elle s’engouffra alors à l’intérieur, tout en tirant les portes afin que ces dernières cèdent le passage aux Maximoff. Elle s’arrêta ensuite là, jetant des coups d’œil autour d’elle. Cette Tour était immense, c’était clair. Ils pourraient appliquer le même plan qu’à la base, en Sokovie, mais entrer dans la demeure des Avengers était une opportunité à saisir. Discrètement, elle releva légèrement le visage vers le plafond alors qu’elle pouvait discerner plusieurs présences en haut de la Tour. Elle ne savait qu’elle était précisément, mais d’autres étaient ici.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Ven 5 Juin - 21:39


Intrigue n°2 Bis
Un petit séjour à l'Institut Xavier. Logan avait accepté d'aider Tornade, de donner quelques cours, disons qu'il se mettait dans la tête qu'ainsi, il avait un semblant de vie sociale. Mais il l'avait encore vu, le fantôme de Jean, traverser le couloir, lui dire de la suivre, le mener tout droit vers la chambre qu'il squattait, le lit qu'ils avaient partagé. Et sur ce lit-même elle gisait, ensanglantée, lui montrait les plaies béantes qu'il avait occasionné sur son abdomen. Puis il fermait les yeux, secouait la tête, pestait que de toutes façons, ses griffes n'étaient plus des lames. Et tant pis si on l'entendait râler depuis le couloir, les mômes pouvaient bien se moquer, ils verraient quand ils auraient son vécu, pourvu que leur âme les quitte avant...
Ce matin-là, après un coup de fil à Yukio qui résidait à New-York et restait toujours indécise à l'idée de rejoindre les X-Men, il avait entraîné quelques élèves, certains se montraient vaillants, d'autres têtus à toujours vouloir se servir de leurs pouvoirs : il était dur de leur faire comprendre que le sérum courait toujours dans la nature, qu'ils devraient savoir se défendre pour ne pas être capturés et conduits dans des laboratoires s'ils se trouvaient dépourvus de leurs dons. Ils étaient agaçants, les mots du griffu devenaient blessants et encore une fois, la leçon se terminait par deux-trois gamins en larmes.
Pas manqué, Tornade lui disait de le rejoindre dans l'ancien bureau du Professeur Xavier, elle allait encore l'engueuler, et il allait encore la fermer car elle était sans doutes ce qui se rapprochait le plus d'une meilleure amie. Mais non. Ils furent interrompus par l'irruption d'un prof, le rat de bibliothèque que Logan l’appelait. Une élève avait fait un malaise, il fallait aller voir ça. Et le griffu suivait la foudroyante, il restait en retrait pour laisser son amie parler à Ruth. La jeune mutante avait eu des visions d'horreur à Manhattan... Il tiquait : au téléphone, Yukio lui avait confié avoir vu des inconnus mourir en nombre, il ne l'avait pas prise au sérieux : elle l'avait vu mourir lui, et il était toujours là. Alors peut-être que pour une fois, son pouvoir avait réellement fonctionné. Et Tornade semblait faire confiance à la jeunette : ils fonçaient déjà se préparer, mettre le bon vieux costume, Logan rentrait encore dedans, ça le rassurait, mais quand aux autres : quelle était leur expérience du terrain ? L'élite n'était -presque- plus, ni ce crétin de Cyclope, ni Xavier pour jouer les rabat-joie, ni Jean... C'était étrange de porter la combinaison sans être à leurs côtés, à la place il se retrouvait au volant avec trois jeunots, dont Ruth qui avait insisté pour venir, bien.

Conscient de l'urgence, il mettait les gaz, avait tendance à oublier qu'il était peut-être le seul à qui un accident de voiture ne poserait aucun soucis. Puis il déposait d'abord la demoiselle, ils avaient convenu avec Tornade de la laisser en retrait, le temps qu'elle se remette. Il finissait donc sa tournée, déposait Malcolm, un mutant capable de voir à travers les murs, au pied d'un centre commercial face à la tour Stark : il lui serait facile d'accéder au sommet du bâtiment pour observer la tour. Ils durent tout de même l'escorter avec les deux autres, un rigolo avait pensé pouvoir les braquer, d'autres avaient suivi, ils avaient du s'assurer que l'accès au toit était condamné pour que le jeune mutant y soit sauf et leur communique les infos par l'oreillette. Restaient les deux derniers, qu'il conduisait vers l'axe routier principal menant à la tour, leur laissant la voiture qui ne lui appartenait pas de toutes façons : ils se débrouilleraient pour bloquer l'accès à un maximum de monde en attendant les renforts qui avaient apparemment choisi un escargot comme chauffeur.
Un appel de Tornade lui signifia qu'elle était de son côté en position, responsable de l'équipe qui se chargeait de la Statue de la Liberté. Lui n'avait plus vraiment envie de la voir cette foutue statue, trop de souvenirs pour sa petite tête d'amnésique. Il se contentait donc de se diriger vers la tour Stark, cigare au bec, fixant le gros « A » avec un lourd scepticisme. Bijou d'ornement pour fillettes en collants se disait-il. Puis d'un petit geste, il activa le microphone relié à son oreillette, pour contacter son équipe.

« Malcolm, Ruth, vous avez du nouveau pour nous ?
- J'ai deux individus qui viennent d'entrer dans la tour. Du monde à l'étage, ils y étaient déjà, probablement des civils.
- Génial, pourquoi faire simple ? Et toi Ruth ? … Ruth !? »

Oh merde, et voilà, on la mettait bien au calme pour qu'elle prenne sa pause café, mais non, voilà qu'elle arrivait, alors qu'ils n'étaient qu'à une vingtaine de mètres de l'entrée. Non mais quelle abrutie ! Logan fonça droit vers elle pour lui bloquer le chemin, l'air furieux.

« Tu sais que tu compromets la mission ? On aurait du t'envoyer sur le toit avec Malcolm ! Bon sang c'est pas possible. Vas te cacher... Ou reste derrière moi, en fait. »

Effectivement, des affrontements éclataient plus loin, d'autre étaient là pour gérer la situation, mais Logan ne pouvait prendre le risque de laisser la demoiselle seule. Il pourrait peut-être mieux la protéger et se détourna donc d'elle pour avancer jusqu'à l'entrée de la tour. Ses griffes ne sortaient pas encore, il restait sur le qui-vive. Malcolm indiquait que rien ne se passait pour le moment dans la tour, mais deux artistes se trouvaient à l’intérieur, encore au rez-de-chaussée, pas loin devant eux, alors qu'un ascenseur descendait les étages. Les deux en bas, c'était ceux dont ils avaient été informés de l'entrée. Il était temps de prendre connaissance de leurs intentions : entrer dans le QG des Avengers en pleine heure de panique à New-York, sans avoir l'air effrayé, c'était suspect. Alors le griffu sortait son zippo, gros briquet très bruyant, pour rallumer son cigare et cracher la fumée dans leur direction, même s'ils étaient trop éloignés pour être embaumés de la puanteur du havane.

« Hey les tourtereaux, c'est propriété privée ici. »
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 10:24



❝ INTRIGUE

   ♡ didn't see that coming ?

Le chaos se construisait petit à petit. Les délits s'enchainaient et l'importance de chacun augmentait de façon crescendo. Le silence et le calme de Wanda en disait long sur nos intentions mais moi... Je ne pouvais pas m'empêcher de parler. Même en partageant le même dessein, il n'y avait aucune chance pour que je la ramène moins. Mais loin de là l'idée de passer pour un  casse-couille... Mais nous étions si proches. Je me doutais que le tout n'allait pas se faire sans problèmes.

Je sentais qu'on allait avoir de la compagnie, des personnes qui allaient être des putains d'entraves à notre but. Mais il va sans dire que Wanda et moi saurons les écarter bien assez rapidement. Car nous passerons notre message quoi qu'il en coûte. Après tout, il a détruit notre maison et volé notre famille. Nous pouvions faire pareil. Si New York voir l'humanité était comme sa famille, il n'y a pas de mal à ce qu'on les fasse caresser une lame bien aiguisée. Quoi qu'il en soit, elle décida d'entrer dans le bâtiment que l'on convoitait. Je la suivais, lui libérant sa main pour la laisser en totale indépendance.  

Nous allions nous en sortir, c'était ce que je me répétais à chaque fois. J'espérais bien entendu que l'on ne rencontre pas d'adversaires trop imposants mais j'avais confiance en mes capacités et Wanda en les siennes. A vrai dire, il fallait se méfier plus de Wanda. Moi ? J'étais rapide. Rapide dans le sens où une tempête pourrait se déclencher si j'exerçais toutes mes capacités, que ma force de frappe dépasse l'entendement humain suite à l'élan.

Plus rapide qu'une balle tirée à bout portant. Je n'avais aucune raison de m'inquiéter finalement. Je sentais que quelque chose clochait tout en haut de la tour et le plus chiant dans tout ça c'est qu'on nous a apostrophé. Ils étaient deux. Quelle plaie, ça commençait déjà et si on se dépêchait pas ils allaient grimper en nombre. Me retournant alors, je jaugeais la gueule de la personne qui nous sous-entendait le fait que nous devions partir. Un léger petit sourire s'inscrivait le long de mes lèvres.

« Excuse-nous Big Daddy, on a des trucs à faire. »

En moins d'une seconde, cela suffit à me déplacer jusque Wanda, la prendre dans mes bras et courir le plus loin possible. Du moins dans la mesure où mes pas nous guidaient jusqu'au sommet de la tour que l'on a rejoint en moins de cinq secondes alors que dans les faits il fallait plusieurs minutes. J'espère ne pas lui avoir laissé un goût trop amer dans la bouche quant au fait que nous ne soyons plus face à lui. On l'avait semé pour un moment et je ne lui conseillais pas de monter pour nous rejoindre. Et en arrivant il y avait deux autres personnes, deux civiles sans doute.

« Bon le vieux et l'autre fille devraient mettre un petit moment à arriver. Cela nous laissera largement le temps de faire passer un message à cet enfoiré de Stark. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Pietro F. Maximoff le Lun 8 Juin - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 12:00

Benefit Travel

«intrigue bis»

Partout des sirènes commençaient à retentir, le chaos s’immisçait dans tout New York et Silk commençait à trouver un peu étrange ce soudain engouement pour le crime. Tout semblait trop intense, plus que d'habitude. Néanmoins elle n'avait pas le temps de se poser trop de question. L'une des deux silhouettes avança vers la tour Stark et une sorte de présentement étreint le cœur de la jeune fille. D'autant plus lorsqu'ils entrèrent dans la tour alors qu'une autre silhouette s'étaient imposé. « - Qu'est-ce qu'ils fabriquent ? » Plongeant dans le vide elle tissa une toile et s'approcha de la tour. Il fallait trouver une entrée. Une fenêtre ouverte, n'importe quoi, un truc qui lui permettrait d'entrer. Dans tout les cas elle voulait savoir pourquoi ces deux là étaient entrée là dedans. Si ça se trouve c'étaient simplement des civils qui cherchaient de l'aide ?

Bon, dans tout les cas je risque de rien trouver dans les étages inférieurs... Utilisant la toiles, elle se hissa vers les étages supérieur. Jetant un coup d’œil de temps en temps à l'intérieur, rien ne semblaient avoir changer cependant en même temps elle doutait fortement que quelqu'un puisse aller aussi vote en prenant des escaliers ou des ascenseur que elle en utilisant les toiles et l'extérieur. Après tout la voie des aires était souvent plus rapide. Malheureusement tout semblaient clos ici. Tissant plus vite elle finit par se poser sur le toit de la tour et jeta un coup d’œil à l'intérieur et... Quoi ?! Deux personnes semblait déjà au sommet et, elle n'était pas sûr vu la distance à laquelle elle les avaient observer, mais il lui semblait que c'était le couple d'en bas. Aussi rapidement ? Plus qu'elle ? Mais comment ?

D'un rapide coup d’œil elle aperçut une porte qui semblait encore ouverte. Bon... Pourvu que les propriétaire des lieux lui pardonne son intrusion. Elle entra. « - Je peux vous aider peut être ?  » Elle restait un peu méfiante, mais après tout aucune raison d'agresser deux personnes... même si elles semblaient plutôt suspecte. « - Vous avez conscience que vous n'avez rien à faire ici au moins? » Elle non plus d'ailleurs... Enfin à par s'assurer que deux inconnus ne participent pas eux aussi au chaos ambiant. Elle ne connaissait rien d'eux à part qu'ils étaient rapide, extrêmement rapide... Trop pour que ce soit naturelle, trop pour qu'elle ne ressente pas une certaine méfiance. C'est peut être pour ça qu'elle fit un léger mouvement pour être prête à bondir ou à tisser une toile. Une légère tension commençait à l'habiter et elle ne put s'empêcher de songer qu'elle aurait bien apprécier de l'aide. « - Allez, sortez de là, c'est déjà assez le bordel en bas et je serais sûrement plus utiles en dehors de cette tours... » On sait jamais ? On pouvait toujours espérer tomber sur des gens extrêmement compréhensif qui se dirait que... finalement ils avaient autre chose à faire que de créer de nouveau ennuis et qu'ils seraient sûrement mieux chez eux à siroter un thé chaud devant un série barricader chez eux.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 12:41



❝ INTRIGUE

   ♡ didn't see that coming ?

Je ne connaissais pas ces deux femmes. Et il est vrai qu'il aurait été plus utile pour nous de savoir à qui nous avions affaire. Mais tout résidant de la tour Stark, surtout dans cette partie de la tour... Avaient forcément un lien avec Stark. De proche ou de loin, je suis assez au courant pour savoir que la notion de patriotisme protecteur est un pilier fondamental en Amérique. De ce fait il est clair et net que ces deux personnes allaient forcément un peu subir. Le tout était d'attirer les Avengers. Il n'était pas raisonnable de leur part de s'être absentés alors que l'on a fait tout un chemin pour venir jusqu'à eux. Détruire leur maison me semblait le plus correcte...

Et peu importe le nombre de blessés ou de victime, je ne compte plus celles qui ont été occis en Sokovie par les armes de Stark. Il allait au moins ouvrir les yeux vis-à-vis du fait que son passé à beau être derrière lui, on y échappe pas. Le passé est aussi rapide que moi. Il finit toujours par ressurgir. Un silence relativement pesant commença à s'installer et je n'aimais pas trop ça. Je voulais prendre le temps de savourer notre vengeance. Wanda avait autant le droit que moi de prendre les rennes de l'affaire, mais si ça se trouve elle voulait exercer notre vendetta en s'enlisant dans un silence des plus persévérants. Et elle en avait le droit. J'étais le plus hautain, le plus énergique, je n'avais pas l'étoffe d'un "Super-Héros", ni d'un "Super-Vilain".

Je me battais pour les intérêts qui unissaient ma sœur à moi et rien d'autre. Je n'avais aucune appartenance à part les intérêts de la famille Maximoff. Quand bien même je ne me suis jamais demandé quelle vie on aurait eu avec nos parents biologiques, celle que j'ai eu avec les Maximoff ont forgé un Pietro peut-être énergique et sur-vitaminé... Mais surtout un Pietro ambitieux et qui ne lâchera pas l'affaire quoi qu'il arrive. C'est alors que je fis un pas en avant vers les dames alors qu'une voix m'interrompit dans mon action, une autre voix de femme et elle semblait plutôt décidée à nous faire dégager de l'immeuble.

Ce n'est pas parce que nous sommes montés en quelques secondes à peine que nous étions des menaces. Et de toute façon il était hors de question que nous redescendions dans l'immédiat. Je ne lui adressais pas la parole, je la jaugeai en tentant de discerner ce qu'elle serait capable de nous faire. Mais elle semblait aussi ignorer ce dont nous étions capable et c'était un avantage. Le fait est que moi, je ne paraissais pas méfiant car j'étais loin de l'être. Croisant doucement les bras, je regardais Wanda pendant que la "justicière" nous adressa quelques mots. Souriant à Wanda, je lui transmettais mes intentions par ce simple geste. Décroisant les bras je regardais la jeune femme en question qui s'était invitée.

« En effet, tu seras sûrement plus utile dehors. »

Sur ces paroles, j'avais dû disparaitre de son champs de vision. Slalomant à droite et à gauche à cause du mobilier de Stark, je faisais attention à ne pas faire tomber d'objet pouvant ainsi trahir ma position. De ma fenêtre tout semblait au ralenti tandis que je me suis faufilé derrière son dos pour l'attraper par les épaules et la jeter en arrière. Lui faisant traverser la fenêtre, j'ignorais si elle allait trouver le moyen de remonter mais si elle revenait je ferai preuve de moins de clémence à son égard, tout s'était alors écoulé en moins de deux secondes. De quoi refroidir certains esprits . Revenant au niveau de Wanda tout aussi rapidement je regardais les deux personnes dont nous avions eu guère le temps de se présenter et d'échanger quelques mots.

« Vous avez compris que s'enfuir et inutile. Et ma soeur est de loin la dernière personne que vous voudriez décevoir alors ne tentez rien de stupide. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Pietro F. Maximoff le Lun 8 Juin - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 15:12





Benefit Travel


Intrigue n°2


QUEENS. « Allez-y les gars, amusez-vous ! » Son éternelle batte cognait pour la énième fois son épaule alors qu’un large sourire malsain se dessinait sur ses lèvres. Ses bras s’écartèrent, sa main libre s’ouvra alors qu’elle laissa les dizaines d’hommes à son service partir en courant et beuglant. Pain avait tellement tenu à rajouter son grain de sel dans l’histoire. Elle se souvenait des paroles de Winter alors que cette dernière lui avait demandé quand est-ce qu’ils rentreront en action, et Percy lui avait répondu que ce serait pour très bientôt. Elle avait vu juste. Elle maintenait son sourire alors que ses sourcils se froncèrent. « Maintenant, très chère Marcia. » Savoir à quoi pensait la blonde était tout bonnement impossible. Nul autre personne à part elle-même pouvait prédire la moindre de ses actions, nul autre personne à part elle-même était au courant du but qu’il poursuivait.

En cette journée, son objectif était de prendre le total contrôle de la ville. Et elle était loin d’être seule dans cette aventure. Oh non, ce ne sont là pas des allusions envers ces hommes de main qu’elle venait d’envoyer partout dans New York City afin qu’ils prennent le contrôle des magasins, des appartements, des musées, tout endroit qu’ils pouvaient envahir. Elle était bien évidemment au courant que les forces de l’ordre essaieraient de déjouer son plan, bien que plan était beaucoup dire puisque rien n’avait été réellement prévu à l’avance. Mais il y avait une chose qui séparait bien et mal. Les personnes comme ces hommes ou l’équipe de Percy n’avaient aucune pitié et n’hésitaient pas à enlever la vie d’un être humain. Alors que ces gens comme les policiers ou ces soi-disant héros avait beaucoup de peine à faire le moindre de mal à quelqu’un, toujours dans leurs esprits d’espoir et de pardon.

Pain ne se faisait pas le moindre souci quant au déroulement de cette petite escapade. De dernière minute, elle avait réfléchi à la façon de procéder afin que New York leur appartienne enfin. La veille, elle avait pris soin de parler en tête à tête avec Ghoul, membre cannibale de l’équipe. Percy lui avait donné la permission de faire tout ce qu’elle le souhaitait, alors qu’elle était lâchée en pleine nature. Elle ne payait pas cher de la peau de ces humains. Pain avait également envoyé Red Breast prendre le contrôle de la Tour Stark. En cet instant même où elle réfléchissait, tandis que ses yeux scrutaient la ville qui se faisait mettre à feu et à sang, Percy les savait en route afin d’accomplir leur mission. Il ne manquait plus que Winter. La blonde sauta du débris sur lequel elle s’était posé, alors qu’elle commençait à sautiller tout en laissant ses couettes de couleurs différentes se balancer joyeusement dans les airs. De temps à autre, elle croisa ses propres hommes. Elle en sermonnait parfois quelques-uns même ou remarquait que lui ou bien l’autre là-bas devaient être les plus fiables.
BROOKLYN. Quel beau désastre ! Percy semblait ravie à cette idée. « Be careful … Winter is coming ! » Chantonna la blondinette alors qu’elle sautillait comme un enfant jouait à la marelle, arrivant au plus loin de celle-ci, dessinée dans la tête de Pain, qui sauta finalement à pieds joints. Elle laissa tomber sa batte au passage, plaqua ses mains contre sa taille.


Dernière édition par Percy Hawkins le Sam 20 Juin - 14:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 15:57



❝ INTRIGUE

   ♡ red breast

Il a suffit d'une petite pichenette pour provoquer un désordre digne du chaos. New York revivait le même traumatisme qu'avant. A la première différence qu'il n'y avait pas les Avengers pour venir en aide à la ville et panser ses blessures. Dommage, j'aurai voulu un peu de challenge mais parmis toutes les personnalités qui défendaient la ville... J'espérais trouver mon lot de consolation. Je devais prendre le contrôle de la Tour Avengers, Percy me faisait assez confiance pour assiéger cette tour et en faire ce que je voulais. Concrètement, j'avais l'habitude d'être itinérant alors la savoir détruite ne pouvait que me réjouir.

Mais quoi qu'il en soit j'avais pour le moment élu domicile sur un toit. J'étais vêtu de ma tenue de Red Breast. Mon casque rouge en titane, ma tenue pare-balle recouverte d'un filtre d'acier modulable me permettant de me mouvoir correctement ainsi que ma veste. A ma taille les poches pour ranger mes deux armes à feu fétiches. Deux Colt .45 aux balles perforantes. Un grappin et deux couteaux de combats. Je n'imaginais pas plus. Mais sur ce toit j'avais bien entendu le sniper dont je n'allais pas tarder à me servir. New York allait bénéficier d'un soutien aérien, et j'allais me charger de rendre la défense de la ville compliquée. Un hélicoptère quant à lui sembla vouloir évacuer des civils par le toit d'un autre building.

D'où j'étais, je pouvais viser la tête du pilote. Prenant une lente respiration, voilà que je pressai la gâchette sans le moindre remord alors que je pus apercevoir une flaque de sang éclabousser instantanément la vitre du pilote qui laissa l'hélipcotère dans une confusion certaine. Ce dernier s'écrasant sur le sol et happa des piétons paniqués dans une explosion non loin de la tour Stark qui était sur l'avenue. Rechargeant aussitôt, je regardais autour de la tour. Des êtres spéciaux ? Il y en a qui se sont assez vite taillés au sommet... Putain.

J'allais devoir me charger des deux. Laissant tomber le sniper je sortis un de mes colt et je regardais le nombre de building qui me restaiet à franchir avant la tour Stark. Plus beaucoup. Je commençais à courir, d'acrobaties en acrobaties je comptais bien  sauter de plusieurs mètres. Mon corps saura s'adapter à un impact aussi superficiel que celui que j'apprêtais à faire. Sautant alors, c'est dans un unique saut périlleux que j'atteris accroupis. Le béton éclatant à mon atterrissage, j'étais à quelques mètres de la tour, levant mon arme vers les deux êtres... J'ouvrais le feu.

« Bonne nuit ! »


Spoiler:
 


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 17:44


Benefit Travel


Intrigue n°2 bis : Queens


/! ÂME SENSIBLE S'ABSTENIR /!:
 

Après toute cette chair avalée, la faim persistait. Le massacre continuait. La population de New-York diminuait sérieusement, et le Queens commençait à fatiguer Lu’. Néanmoins, c’était étrangement calme, jusqu’à l’arrivée des flics. Le bruit strident de la sirène agaçait Ghoul, qui régla donc vite ce problème. Elle fut étonnée du petit nombre de policiers. Mais bon, elle faisait avec les moyens du bord. Arrivée au dernier, la faim augmenta, ainsi que le désir ardent de tout déchirer. Luna lança le flic dans les airs avant qu’il n’atterrisse sur le capot d’une voiture. Ghoul le rejoignit et lui bloqua toute issue de secours. Paniqué, l’homme hurlait et gesticulait dans tous les sens, se débattant comme un papillon enroulé dans une toile d’araignée. Lu’ pris un malin plaisir à griffer la voiture ; et l’horrible grincement semblait insupporter le policier. Elle arrêta au bout de quelques minutes, et laissa sa main se balader sur une cuisse du flic. Elle ricana doucement avant de saisir l’arme qui était cachée dans la poche gauche du pantalon de l’homme. Ghoul pouvait s’amuser avec lui plus longtemps, elle pouvait s’occuper de sa victime comme avec les autres, mais l’envie de le tuer avec son propre flingue la démangeait. Aveuglée par son petit jeu, elle sentit du sang couler que trop tard. Du sang, du sang coulait le long de son bras. Son sang. L’énervement grandit en elle et elle tua rapidement le policier, n’éprouvant plus d’amusement. Elle se retourna furieusement et descendit de la voiture. Luna chercha un court instant la personne ayant osé lui tirer dessus, puis il lui suffit simplement de baisser les yeux. Une autre flic, une jolie flic rousse, à terre, quasi exsangue, se battait contre la mort. Ghoul retint un vilain rire moqueur en observant la scène. « Toi. » La douleur semblait se volatiliser petit à petit, et, toujours avec l’arme à la main, Luna la pointa vers la policière. Celle-ci essayait avec peine de relever son propre flingue : sans succès. Une mare de sang jaillit lorsque la rousse reçut une balle dans le crâne, ce qui rendit admirablement magnifique aux yeux de Ghoul. C’était terminé. Il n’y avait plus personne ici. Le reste des citoyens du Queens devaient s’être dirigés bien loin d’ici. Luna soupira, arracha un bras de la rousse et réfléchit à sa prochaine proie : le Bronx.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 19:31


Benefit Travel


Brooklynn; Bucky vs Winter


Le Chaos règne sur la ville comme il règne sur mon cœur et mon esprit. James du haut de son immeuble désaffecté observe les gens s'enfuirent en tous sens. Il lui semble avoir déjà été témoin de pareilles manifestations de peur et de terreur. Un flash lui revient : Moscou. A Moscou il s'est déjà retrouvé en plein milieu d'une foule qui courait à contre-sens. Ou peut-être était-ce lui qui remontait le courant des gens à l'envers ? Bref, à présent il voit New-York s'embraser et les civiles apeurés courir en tous sens comme les fous qu'ils sont au plus profond de leur être. Il voit là le véritable visage de Brooklyn dirait-on.

Il sait que les affrontements vont être importants, alors tout en gardant son calme habituellement glacial, il enfile ses apparats de mercenaire, il détache ses cheveux et enfile son masque complet pour ne risquer aucune reconnaissance faciale. Même s'il se doute bien que si le SHIELD était présent dans les rues ou dans les airs, ils le repaireraient de toutes manières. Mais là n'est pas le soucis. Depuis son perchoir, il regarde à travers la lunette de son fusil m4a1 et scrute les passants. Il voit des espèces de loubards profiter de la situation pour vandaliser une vitrine, il laisse passer, puis il voit une femme en mauvaise posture dans une allée non loin de la cohue mais le bruit empêche quiconque d'entendre ses cris silencieux. Alors sans réfléchir, il tire. Bucky tire avec une mortelle précision et la cervelle de l'agresseur vient repeindre le mur et tacheter le visage de la belle qui s'échappe en courant et en scrutant le ciel. Puis il continue sa besogne jusqu'à repérer une jeune femme dans la foule. Cette silhouette assurée, qui se déplace à contre-courant avec ce regard meurtrier doit être avec ceux qui s'amusent à désordonner les rues. Pourquoi s'en souci-t-il ? Pourquoi de son propre chef décide-t-il de sauver des gens ? D'aider cette masse populaire sans intérêt ? Il ne le sait pas, ses mouvements sont instinctifs et il laisse agir ses muscles. Il garde un moment sa lunette et son pointeur sur le visage de la belle et il essaie de lire quelque chose sur ses traits. Il voudrait voir une once de peur, ou de crainte peut-être... Mais il ne voit que fourberie, plaisir et amusement. Elle aime ce qu'elle voit, ce qu'elle fait. Il lui serait facile de tirer et de mettre un terme à ses activités, mais il ne peut s'y résoudre ? Pourquoi ? Lorsqu'il la voit, il se sent faible... Un peu comme lorsqu'il a croisé cette Sentinelle qui a tout chamboulé dans son esprit. Alors il va devoir aller à sa rencontre.

Le temps qu'il descende par l'échelle de secours et qu'il saute de plus de cinq mètres de haut, la demoiselle s'est éloignée de là et elle aux prises avec des agents de police qui semblent ne pas bien gérer la situation. Alors qu'ils la tiennent en joug, Bucky décide lui-même de s'ajouter à la petite fête. Il se retrouve dans le dos de la demoiselle et tout en pointant son arme derrière sa tête, toujours masqué il lui dit tout haut : « Mademoiselle, ce que ces agents essaient de vous dire c'est qu'il vaut mieux vous rendre avant d'avoir affaire à moi... Alors soyez bien gentille, mettez les mains au dessus de la tête et attendez patiemment qu'ils viennent vous enfiler les plus jolis bracelets du monde. D'accord ? » Cynisme, ironie... Il aime ses petites répliques cinglantes et drôles. Enfin, ça le fait rire lui et c'est déjà pas mal. Il sait qu'elle ne va pas apprécier. Il sait qu'elle ne va pas obtempérer. Il le sait parce que ça ne se passe jamais de la façon la plus simple avec ces gens là. Il se tient à deux pas derrière elle et la distance est suffisante pour éviter un coup direct sans qu'elle ne se déplace. Il se tient également prêt à esquiver au cas où un mauvais coup partirait inopinément.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 6 Juin - 20:21

Benefit Travel

«intrigue bis»

Qu'est-ce que … What ?! A gauche lui avait hurler son sens... L'ennuie c'est qu'elle était déjà entrain de faire une sacrée chute du sommet de la tour. Elle n'avait tout simplement rien comprit à ce qui se passait... Ce qu'elle comprenait, en revanche, c'est qu'il fallait réagir vite si elle ne voulait pas purement et simplement faire la connaissance du sol qui n'était plus qu'à quelques mètres. Du bout de ses doigts une toile sortit et vint s'accrocher à la tour. Il était temps, un mètre et elle se mangeait le sol. Un coup de feu retentit au même instant, Silk vit alors une silhouette basculer. Elle lâcha la toiles et se rattrapa souplement sur le sol, sans reprendre son souffle elle fonça vers l'entrée de la tour Stark pour y voir les deux personne s'y étant engouffré. Sa course formait un rapide slalom pour éviter que le tireur ne la prenne elle aussi pour cible. Ce n'est qu'une fois derrière les murs qu'elle se risqua un coup d'oeil et ne put retenir un juron : «  - Lui aussi ? Ils se sont donné rendez-vous ma parole! » Celui qui s'avançait, flingue à la main, n'était autre que l'homme qu'elle avait empêcher de tué il y avait quelques temps de ça. Celui qui avait motiver sa vocation d'héroïne.

Rapidement elle regarda les deux autres protagoniste qui avait trouvez refuge au rez-de-chaussée. « - Tout va bien ici? » Il s'agissait d'un homme barbus à l'air ronchon et d'une jeune femme dont du sang s'échappait d'une plaie. L'asiatique fronça les sourcils et fit un petit saut pour se placer à la hauteur de la demoiselle. « - Attendez, je vais voir si je peux faire quelque chose. » Précautionneusement elle entoura la blessure d'une couche de toiles. « - Je ne sais pas si vous pourrez marcher, mais ça arrêtera le sang. » Elle observa la tenue de l'homme. De toute évidence il n'était pas un civil. Tant mieux. « - Il y en a deux là haut qui m'ont l'air assez louche, le mec est... rapide... ultra rapide ou alors il se téléporte. La fille je sais pas. » Elle glissa un œil vers l'extérieur où l'assassin avançait toujours. « - Il m'a balancé hors de la tour... Et le cinglé qui tire là je le connais, c'est un enfoiré qui assassine de sang froid et il est plutôt coriace. » Elle ne pensait pas le recroiser un jour.

Silk observait le haut de la tour. Par l'extérieur elle aurait sûrement put remonter rapidement, mais avec ce tireur d'élite elle était presque sûr de ce prendre une balle en pleine tête avant d'avoir atteint le sommet. « - Fais chier ! Ils se sont tous passer le mot ou quoi ? Et où sont les autres ? On est les seuls à être sortit ? »  Elle enrageait, se sentant au pied du mur et coincée dans un rez de chaussé à attendre qu'un fou leur tire dessus ou à se refaire éjecter par un Speedy Gonzales sous amphétamines...  Pourvu que Ben soit dans une meilleure situation que moi... Elle n'avait put empêcher ses pensées d'aller un moment vers le jeune homme, si il lui arrivait quelque chose et qu'elle n'était pas là pour lui venir en aide elle se sentait incapable de se le pardonner... Elle devrait lui proposer de former un duo après cette journée de dingue. « - Vous avez un plan pour gérer les deux affreux là haut et celui qui nous arrive dessus ? Ça va vite devenir tendu... » Au même moment, et comme si l'on avait deviné sa phrase une voix sortie des haut parleur de la tour, emplissant chaque étage. On aurait crut celle de Doctor Who. « - Coucou mes p'tit gremlins, ici Hacked. Tout ça pour vous dire que c'est pas très gentil de profiter de l'absence des proprio pour envahir une maison et que, comme je suis de bonne humeur aujourd'hui, je vais m'empresser d'activer la sécurité de la tour. Amusez-vous bien ! ♥ » Cindy se tourna vers ses deux compagnons d'infortunes « - Ca règle un problème... » Restait plus qu'à mettre un terme au second.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Dim 7 Juin - 2:40


 benefit travel
Quand je me projette dans les pensées des gens, il m’arrive bien trop souvent de perdre contact avec le monde autour de moi. Ainsi, puisque j’analysais méticuleusement chaque passant, je n’entendis pas Logan dans mon oreille. Bah quoi? C’était ma vraie première mission, et que d’avoir ce bidule me déconcentrait au début. J’étais bien contente de voir que j’avais réussi à faire fit du bruit de statique. Le problème, c’est que j’étais entrée en transe total avec ce ‘mur’ et commençais à en suivre la source. Je ne me rendis compte de mon délire que trop tard, lorsque Logan se mit à me crier dessus et à me bloquer le chemin. Tu sais que tu compromets la mission ? On aurait du t'envoyer sur le toit avec Malcolm ! Bon sang c'est pas possible. Vas te cacher... Ou reste derrière moi, en fait. Eh oh, il me prenait pour qui? Je n’étais pas stupide, j’allais très probablement rompre ce lien avant de m’approcher de cette personne. Mais bon, je n’avais pas trop envie d’argumenter. Je me mis donc derrière lui et le suivit jusqu’au rez-de-chaussée de la tour des Avengers. Là, on s’arrêta, et monsieur alluma son cigare. J’en reçu la fumée, et je toussais un peu. Beurk! Il ne pouvait pas faire attention? Il s’adressa ensuite à … à des tourtereaux? Devais-je en déduire qu’ils étaient deux? Mais deux gars, deux filles, un gars et une fille? On était au 21e siècle, après tout. Je ne posais toutefois pas de question, ce n’était pas le moment. En fait, je n’avais surtout pas le goût qu’il commence à me crier dessus.

Peu après que Logan ne parle, un des deux jeunes gens lui répondit d’un simple « Excuse-nous Big Daddy, on a des trucs à faire. » S’ensuivit un bruit étrange, comme si du vent soufflait en plein milieu de la tour. Comment? Grrr, parfois ça m’enrageait de ne rien y voir. Au moins, j’aurais su ce que j’avais à faire. Si j’aurais été en mission avec n’importe qui d’autre, j’aurais demandé à quelqu’un de m’incruster dans ta tête et voir à travers ses yeux. Avec le fou à griffe à mes côtés, je n’osais même pas lui proposer l’idée. Toutefois, ce que je compris de la situation, c’est que la personne érigeant son mur mental n’était plus près de nous. J’étais tellement perdue dans mes pensées que je n’entendis des coups de feu que lorsqu’il était trop tard. En effet, je sentis une douleur si intense à ma jambe droite que je perdis pied. Je lâchais un juron (oui, je jure lorsqu’il le faut) et n’eus le temps que tendre les mains pour ne pas complètement tomber par terre. Et maintenant, qu’est-ce qu’on allait faire, hein? Deux inconnus qui pénètrent la tour, un tireur derrière … qu’est-ce qu’il nous restait? Quelqu’un qui tombe du ciel, peut-être? Eh bien, on dirait qu’aujourd’hui, j’avais droit au traitement de luxe, car sans crier gare, une jeune fille atterri sur le sol. Elle entra à la course, question de se mettre à l’abri du tireur, probablement, puis s’adressa à nous. Elle s’enquit d’abord de notre situation, puis pansa mes blessures avec … de la toile? Il faudra que ça tienne le coup, parce que je ne voulais surtout pas quitter avant d’être sûre que les gens soient en sécurité. La jeune femme, après s’être assurée que j’allais bien, nous informa de des deux personnes suspectes que Logan avait vu, nous décrit le pouvoir du gars, mais elle ne savait pas le pouvoir de la fille. C’est alors que je parlais. « Elle doit avoir des pouvoirs psychiques bien plus développés que les miens. J’essaie de me projeter dans sa tête, et toujours rien. La dernière personne à avoir réussi une telle chose c’était Jean … » Je me sentais mal d’avoir parlé de la mutante, car je savais que Logan l’aimait beaucoup. Mais il fallait qu’il sache à qui on avait à faire. L’inconnue continua, nous indiquant qu’elle connaissait le tireur. Savait-elle ses points faibles, au moins, question de gagner du temps? Probablement pas.

Je me mis à penser à ce qu’on pourrait faire. Je ne pouvais visiblement pas sortir de la tour, faute d’être accueillis par l’homme qui m’avait tiré dessus. La tour était la seule option pour moi. De toute manière, je serais un fardeau plus qu’autre chose. La femme interrompit mes réflexions en revendiquant l’absence d’autres héros pour nous aider. Bah ouais, elle avait raison! On ne pouvait pas sauver la ville en entier sans un peu d’aide.  J’allais lui exposer mes idées lorsqu’une fois off me coupa. Coucou mes p'tit gremlins, ici Hacked. Tout ça pour vous dire que c'est pas très gentil de profiter de l'absence des proprio pour envahir une maison et que, comme je suis de bonne humeur aujourd'hui, je vais m'empresser d'activer la sécurité de la tour. Amusez-vous bien ! Bon, au moins une bonne nouvelle dans tout ce désastre! Je pris les devants lorsque cette dite voix termina son petit discours. « La ville en entier est attaquée de toutes parts. Du peu que j’ai pu voir, dans la tête des gens, beaucoup de violence, et ce, un peu partout. Vu mon état, je ne peux pas vraiment sortir d’ici. Par contre, je peux, si vous le voulez, garder contact en établissant une connexion télépathique entre nous trois. » Je me préparais à faire quelque chose qui allait me coûter bien de l’énergie, mais je savais qu’avec la sécurité d’activer, je serais plus à l’abri ici qu’à tout autre endroit.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Lun 8 Juin - 14:41


Benefit Travel

Big Daddy ? Non mais pour qui il se prenait, ce gamin ? Logan allait l'interpeller à sa manière, sauf que... Disons que s'il y avait une définition en image pour « se prendre un vent », eh bien c'était ça. Les deux jeunes venaient de se volatiliser en moins de temps qu'il n'en faut pour cligner des yeux. Impressionnant, des mutants ? Il faudrait mener l'enquête, alors que Malcolm leur annonçait dans l'oreillette que ces deux jeunes venaient de réapparaître tout en haut de la tour, en compagnie des personnes déjà présentes au sommet de l'immeuble. Bien. Ascenseur ?
Même pas le temps d'y songer. Des coups de feu retentissaient après qu'un homme ait surgi en fracassant le bitume à sa réception, il sortait pas d'un conte de fée lui. Instinctivement, Logan se jetait en devant de Ruth pour la protéger, malheureusement, c'était trop tard, la demoiselle venait de prendre une balle dans la jambe. Aveugle est estropiée : on tenait le jackpot en matière de malchance. Et pour couronner le tout, voilà qu'une demoiselle tombait du ciel, tissait une toile pour ne pas s'écraser lamentablement. Eh ben c'est la journée nationale des tordus ? Z'auraient pu m'envoyer en joli carton d'invitation au moins... Logan aurait levé les yeux au ciel et applaudit s'il en avait eu le temps, mais il avait... Comment dire ? Beaucoup trop à faire à présent ?
Le griffu rattrapait donc Ruth avant qu'elle ne tombe à la renverse alors qu'une balle s'extirpait toute seule comme une grande de son abdomen. Son dos massif les protégeraient des autre coups de feu le temps qu'ils soient à couvert, derrière un mur. La tisseuse de toile les y rejoignait, pourvu qu'elle soit de leur côté.

Wolverine adressait une regard froid à l'asiatique : tant qu'elle n'aurait pas montré patte blanche, aucune confiance ne pourrait lui être accordée. Il ne répondait pas lorsqu'elle demandait si tout allait bien. Se tint prêt à l'attaquer lorsqu'elle s'avançait jusqu'à Ruth, mais à son grand étonnement, l'inconnue pansait la plaie de la mutant d'une... Toile d'araignée. Voilà qui était intéressant, un geste qui portait à croire qu'elle était de leur côté, mais Logan ne lui sourirait pas pour autant : le temps pressait et l'hurluberlu à pistolets ne tarderait pas à venir troubler la petite fête. Elle donnait cependant un complément d'information sur le jeune qui leur avait faussé compagnie plus tôt. Très rapide ou téléportation ?

« On avait remarqué. »

Ruth ajoutait son commentaire quant aux pouvoirs de la fille, disant qu'elle aussi bénéficiait de pouvoirs mentaux, et qu'ils étaient puissants. Mais le nom qu'elle prononçait en comparaison, celui de Jean, il arrachait une moue douloureuse à l'immortel. Il n'aimait pas entendre ce nom, il revoyait ses lames à travers le corps de la belle. Et presque instinctivement, ses griffes sortaient maintenant, la colère à l'intérieur, il allait la déverser sur le tireur, pour l'instant silencieux.
Surtout que la femme-araignée leur confirmait l'hostilité aussi bien des deux jeunes à l'étage que du furieux dehors. Le choix d'adversaire était facile : les deux d'en haut, on s'en occuperait plus tard, Ruth était en sale état et il ne fallait pas qu'elle s'amuser à défier la fille pour le moment. Pas sans les renforts : elle resterait ici à l'abri bien sage pendant que lui se chargerait dudit « assassin de sang froid ». En parlant de renforts, l'asiatique soulevait un point important : à quoi rimait cette réunion de cinglés ? Les X-Men et l'araignée étaient-ils les seuls à protéger la ville qui semblait envahie comme le signalait Tornade par l'oreillette, alors qu'elle était en plein vol vers la Statue de la Liberté.

« J'en ai bien l'impression. Il y en a partout en ville, des affrontements. Nos alliés sont sur le coup mais j'ai l'impression qu'on est débordés. »

Elle demandait donc s'ils avaient un plan... Mais fut interrompue par une voix qui semblait résonner dans tout le bâtiment pour leur indiquer que la sécurité de la tour allait être activée. Youpi, la paire d'artistes en haut allait être contenue, plus qu'à faire des trous dans l'assassin dehors, à défaut de ne plus pouvoir en faire des rondelles. Maintenant, restait à établir un plan pour le reste de la ville. Et Ruth faisait preuve de génie en proposant de rester sagement cachée pour le guider à travers un lien spirituel. Il se chargerait seul du tireur. La tisseuse de toile, elle, irait se rendre utile ailleurs, car les X-Men ne pouvaient être partout. Il regardait donc tour à tour les deux jeunes femmes même s'il savait que Ruth ne pouvait le voir, elle l'entendait : cette fois, son visage inspirait davantage la confiance.

« C'est parfait Ruth. Quant à vous, euh avec vos toiles, vous avez l'air de pouvoir vous déplacer rapidement. Je me charge du type là bas, allez en ville là où on aura besoin de vous... Et faites attention. Moi c'est Logan. »

Le vieil ours daignait même se présenter pour preuve de confiance. Il attendait qu'elle acquiesce et se mette en chemin pour s'occuper de Ruth, l'aider à s'installer complètement à couvert et jeter un œil sur sa jambe blessée avant de poser les mains sur son épaule.

« Reste ici, ne te fait pas remarquer pour ne pas être considérée comme hostile par la sécurité. Économise ton énergie, hurle si tu as besoin de moi. »

Logan se redresse et se détourne de la mutante. Une dernière bouffée sur son cigare qu'il finit par jeter plus loin. Il avance droit vers l'adversaire, fait une roulade et se met à courir pour éviter les balles. Ils doivent se battre dehors pour éviter que Ruth n'entre dans sa ligne de mire. Il se prend une balle dans l'épaule mais ne s'arrête pas : il charge l'homme, toutes griffes dehors. Son but : le plaquer au sol, l'empaler.
Une autre balle. Déjà quelques trous dans sa bonne vieille combinaison de X-Men : heureusement pour l'abruti d'en face, il ne portait pas son perfecto favori, sinon ça aurait été un carnage. Dans sa tête, il revoyait Jean, il se battait pour elle,  pour la cause qu'elle avait toujours soutenu. En espérant que Ruth n'accède pas à ses songes, c'était son jardin privé à lui. Il arrivait face à l'homme, il ne stoppait pas, il brandissait ses larges poings pour frapper.

« T'aurais pas du trouer mon costume... »


FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Lun 8 Juin - 15:24





Benefit Travel


Intrigue n°2


« Coucou mes p'tit gremlins, ici Hacked. Tout ça pour vous dire que c'est pas très gentil de profiter de l'absence des proprio pour envahir une maison et que, comme je suis de bonne humeur aujourd'hui, je vais m'empresser d'activer la sécurité de la tour. Amusez-vous bien ! » Wanda souffla, agacée. Ils allaient leur mettre des bâtons dans les roues encore longtemps ? Déjà, à peine avaient-ils pénétré la Tour, qu’un grincheux barbu avait fait son entrée, les invitant à quitter la Tour. Deuxièmement une télépathe, génial. Bien que cette dernière n’ait des pouvoirs aussi développés que Wanda, elle avait essayé d’entrer dans la tête de la brune, une chose qui avait déplu à la sorcière qui lui avait bloqué le passage. C’était habituellement elle qui pénétrait les esprits des autres, et non l’inverse.

Ensuite, une justicière leur avait barré la route, bien que cela ait été court puisqu’elle s’était pris la fenêtre de plein fouet grâce aux dons de Pietro. Wanda retourna le visage vers les deux autres personnes, croisant au passage le regard de son frère alors que celui-ci leur adressa quelques mots. « Vous avez compris que s'enfuir et inutile. Et ma sœur est de loin la dernière personne que vous voudriez décevoir alors ne tentez rien de stupide. » Il n’avait aucune idée à quel point il avait raison. Vint enfin l’annonce de la sécurité de la tour activée.

L’expression de Wanda changeait du tout au tout après cette nouvelle. Dans les grands mots, elle perdait son calme et bouillait désormais de colère, celle qu’elle cachait au plus profond d’elle depuis déjà bien longtemps. Une colère qu’elle ne connaissait que trop bien mais qu’elle s’était efforcée de laisser tut. Les sourcils froncés, les yeux plissés et le regard bien noir. Elle avait attendu le jour de leur vengeance avec tellement d’impatience. Stark ne se trouvait présent alors il fallait faire autrement. Et voilà que leur plan allait finalement tomber à l’eau. Désormais elle était contrariée. Et il était clair qu’elle n’allait plus agir avec pitié.

Et voilà désormais qu’elle ressentait à nouveau les pouvoirs psychiques de la mutante, en bas de la Tour. Un sourire en coin s’incrusta sur le visage de Wanda alors qu’elle se retourna, délaissant tout ce qui se trouvait autour d’elle en ce moment-même, ne faisait même pas attention aux armures susceptibles de leur foncer dessus dans très peu de temps. Elle était désormais totalement déconnectée de la réalité, alors que son regard devint écarlate. « Alors comme ça tu veux établir une connexion avec les deux autres hein … ? » En effet, elle sentait bien que le pouvoir de la télépathe rejoignait le vieux et la justicière qui était passée par la fenêtre plus tôt. Wanda allait empêcher cette connexion ; cette fille n’aurait jamais dû jouer avec elle. Avec plus fort qu’elle. La sorcière referma ses paupières afin de se concentrer. Quelques secondes ensuite, elle avait réussi à bloquer à la mutante l’utilisation de ses propres pouvoirs alors qu’un sourire malsain s’incrustait sur les lèvres de Wanda.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Lun 8 Juin - 16:28



❝ INTRIGUE

   ♡ red breast

Un mutant ? Il avait visiblement décidé de faire le bouclier humain. Je connaissais peu de personnes capables de réaliser de telles prouesses. Je parle bien entendu de rester debout après quelques balles tirées. Je pensais bien entendu à Wade, et j'étais surpris de ne pas encore l'avoir vu au milieu de ce chaos. La ville se faisit lécher de plein fouet par les flammes, par les décombres. Cette idée fit traverser un sourire derrière mon casque de Red Breast. Réajustant ma tenue en cuir, c'est là qu'une invité surprise se manifesta. A vrai dire, vu son arrivée il était clair qu'elle n'avait pas trop prévue de venir ici. Le vent chaud relevait ma veste.

Je restais immobile, finissant par me rappeler qu'il s'agissait de Silk. Cette héroine qui avait fait naitre cet instinct de chasse. Quelle chance... Elle allait rester ici ? Je ne dis pas non, j'ai huit pattes à lui arracher pour m'avoir faire rater un contrat. Mais leur avait-elle communiqué mon don ? Ou s'était-elle renseignée dessus ? J'espère qu'ils savaient à quoi ils avaient affaire. Mon corps s'est adapté au niveau d'un Asgardienne. Au cours de ma vie j'ai rencontré les dangers les plus diversifiés. Mon don d'évolution réactive a toujours trouvé un moyen de me sauver, adoptant des propriétés qui m'étaient inconnues mais suffisantes pour me garder en vie.

Une balle dans la tête, ma peau est devenue plus dure que l'acier. Juste de quoi faire ricocher la balle. Un coup de batte ? Je devenais plus résistant que cette armée. Je me souviens en Chine, un obus m'a explosé à la gueule. J'ai survécu, j'ai juste fini à poil. J'en attendais beaucoup de mon futur adversaire qui avait finit par montrer le bout de son nez. Il avait pas l'air très commode, mais on allait bien voir ce qu'il vaut. Des griffes ? Bizarre comme animal. En tout cas, son caractère était collé à sa gueule. Utilisant mon deuxième colt, j'ouvrais le feu à nouveau sur lui en reculant de quelques pas.

Je vidais presque mon chargeur  pour ensuite prendre l'initiative de courir. Il était presque derrière moi. Je sortais de la tour en me tournant de moitié pour le voir et vider totalement mon arme vers lui. Il est coriace l'ourson. Me retournant je lâchais mes armes, il me fallait le tester dans le milieu urbain. Il tenait le rythme, on va voir s'il va s'adapter à ça. Je voyais une voiture droit devant moi, la portière droit devant moi. Des civils dedans. Ils tentaient visiblement de fuir cet enfer. J'allais les aider dans ce cas. Continuant ma course effreinée, nous étions non loin de l'entrée de la tour. Sautant alors sur le capot, je glissais dessus et je fis glisser une grenade sur le sol quand j'ai atteri.

Cette grenade explosa deux trois secondes. De ma fabrication, le temps était très limité. La voiture succéda l'explosion en décollant. Et mon coeur se retrouva projeté en avant, le souffle de l'explosion m'ayant projeté contre une caisse d'un camion que j'ai enfoncé. Mon dos s'était renforcé, m'évitant alors des dégâts. Me redressant doucement, je dépoussiérait mes affaires, regardant mon oeuvre... J'ignorais s'il avait été touché, brûlé ou expulsé comme moi. Quoi qu'il en soit, je gardais une main sur le manche de mon couteau attaché à ma sangle.

« Quel feu d'artifice vicieux... »



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Lun 8 Juin - 17:00


Benefit Travel.


INTRIGUE N°2 BIS




Le policier tremblait de plus belle en visant l’italienne, obnubilé par ce qu’il pensait être une monstruosité dans le corps d’une jeune femme si frêle, il n’arrivait plus à fonctionner normalement. Il se demandait ce qui se passerait réellement une fois qu’il aurait tiré, est-ce qu’elle allait simplement s’effondrer ou se relever pour devenir une créature de dix mètre de haut? C’était peut-être une partie de son plan, qu’il lui tire dessus, puis elle aurait ce qu’elle désirait avant de détruire ce qui restait d’innocent pleurant sur le pont pour s’enfuir. Les quelques victimes encore sur place se tortillaient de douleur au sol en implorant la pitié de la mutante. Elle ne leur donnait ni un, ni aucun regard, les laissant se perdre dans la folie qui s’intégrait en eux doucement. Les pleurs commençaient à se taire, puis ce fut le silence, il ne restait que le policier paniqué qui perdait son regard sur les large sourire qui venaient de se tracer sur les visages des gens au sol. Ils était cinglés, c’était fini pour eux, ils n’étaient plus que des cause perdu. Alors qu’il allait tirer il aperçu l’homme dans son armure noir pointer l’Italienne, restant pour le moins prudent, il gardait son arme en direction de la mutante.

« Ce n’est pas comme si j’avais à craindre d’une page blanche… » prononçait la voix sans aucune émotion de l’italienne alors qu’elle se retournait pour faire face à son nouvel assaillant. « J’ai déjà testé les bracelets de métal…pas mon genre, mes poignets tournaient au rouge par manque de circulation, ils devraient inventer un modèle uniquement pour moi.  » dit-elle en s’inventant un sourire, en faussant une voix presque cynique, mais le mensonge n’avait jamais été son fort. En ces moments de haine elle ne ressentait plus rien du tout, c’était ainsi sa seule solution pour tuer sans ressentir de remord, reprendre le courant de ses émotions était très compliqué. Du coin de l’œil elle aperçu les couettes de couleur au loin, Pain était venu la rejoindre, le plan devait donc continuer. La mutante se mordit la lèvre, devait-elle se fier à son instinct et le laisser vivre ou faire la bonne part des choses en l’achevant comme tous ceux qui se mettraient dans le chemin de Boss? « Écoute tu es chou, mais j’ai autre chose à faire que d’admirer ton visage, qui au passage est bien mieux sans ce masque qui cache toute la beauté de la tristesse de tes traits. Arrange toi avec quelqu’un d’autre page blanche… »

Reculant d’un pas, Winter devait vraiment rejoindre Boss, mais comment le faire alors qu’elle était tenu en joug par non seulement des policiers, mais un mercenaire? C’est là que Red Breast aurait été utile, qui sait ce qu’il foutait et où? Pain avait ses raisons de disperser l’escouade, mais sur le coup Winter devait s’avouer dépassé par le nombre d’ennemi. « BOUGE PLUS! » criait le policier derrière elle en la tenant toujours dans sa mire. «  Tu t’arrête là et tu cesse quoi que tu fasse à ces gens… » désespéré, c’était la pire idée qu’il peut avoir que d’implorer Winter, elle abaissant les yeux vers ses victimes d’une froideur à en donner froid dans le dos. Huit personnes, femmes, enfants, hommes, policier…Huit personnes étaient au sol avec un sourire démentiel au visage, attendant des ordres de la pars de Pain pour agir, ils étaient passif, écoutant, tranquille.

« Eux? » dit-elle avant de relever son regard vers la page blanche, mais s’adressant tout de même au policier derrière elle. « Ils sont désormais des page blanches avec l’incapacité d’écrire leur histoire…ils sont foutu, même moi je ne peux pas réparer ça… » Redonnant un regard vers Boss, elle se demandait sérieusement ce qui allait suivre et comment tout cela allait finir.

Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Lun 8 Juin - 18:02



❝ INTRIGUE

   ♡ didn't see that coming ?

J'suis pas super fan des surprises. Et l'intervention de cette voix m'avait assez gonflé. Cette grognasse nous mettait des bâtons dans les roues et l'envie de l'encastrer dans un mur vitesse grand v se fit ressentir dans mon être. Mais j'allais retenir cette pulsion et la libérer sur ce qu'elle appelait: des défenses. Finalement, il n'avait pas tout déployé en Sokovie pour contenir la population. Les civiles ne semblaient pas pouvoir partir, mais quoi qu'il en soit... La situation allait se compliquer et je ne promettais pas de pouvoir les garder. Et tant pis si elles se barrent, dans tous les cas nous allions être confrontés aux Avengers tôt ou tard. Autant se rendre à l'évidence, nos actions seront impardonnables pour Stark, mais nous serons là pour lui rappeler ce que ses créations ont fait dans le monde.

Ce que ses armes ont fait à notre famille. Nous lui ôterons tous les arguments que l'on peut, et quand il reconnaitra ses torts. On finira ce pourquoi nous nous sommes donnés tant de mal. Wanda semblait se concentrer sur quelque chose dont l'importance semblait la tenir à coeur.  Je voyais bien là un torrent qui ne demandait qu'à s'exprimer avec violence. L'absence de Stark traduisait facilement ses intentions et je pensais bien qu'elle était occupée avec son don de télépathie. Nos pouvoirs sont à la limite du divin, qui espérait rivaliser avec ma jumelle très franchement ? Il était naïf de penser ne serait-ce qu'une seule seconde que l'on pouvait égaler Wanda.

Sa phrase m'avait conforté dans l'idée que quelqu'un essayait de s'en prendre à elle. Et puis voilà qu'une demie douzaine de robots firent leur apparition. Je regardais Wanda, et l'Iron-Legion. Grinçant des dents je me suis mis devant ma soeur. Six contre un. Je n'allais pas les laisser, ils ne devaient pas effleurer  Wanda et pour ça j'allais me donner à mon maximum. Finit la vitesse Mach 5... J'allais évaluer de façon crescendo l'étendue de mon don. Ca tombe bien, le monde semblait être trop lent à mon goût. Me craquant la nuque, j'esquissais un petit sourire narquois. Mon air hautain se transposait très bien. Plissant légèrement les jambes, une première machine activa ses réactions et fonça sur moi.

Trop lent, je me retrouvais déjà derrière elle, à quelques millimètres, et l'android éclata en morceau. Me secouant légèrement le poing, il fallait vraiment que je pense à frapper avec l'épaule en mode bélier. Les cinq autre machines finirent par s'activer et mettre les gaz. Bien, je regardais Wanda puis réutilisa mon don pour en attraper une par la jambe et tirer d'un coup dessus pour la jeter sur une autre. Je n'ai pas attendu  pour récupérer la jambe du robot pour frapper excessivement vite sur lui et son compète au sol jusqu'à les briser tous les deux. Plus que trois.Au même moment je lâchais la jambe, souriant de satisfaction mais  un des robots me décocha une droite en plein visage.

Me faisant décoller du sol, et percutant alors le mur. Je me suis redressé aussitôt. Il m'a niqué la machoire l'enfoiré... Saignant légèrement de la lèvre inférieur, je crachais par terre un peu de sang pour finalement me remettre en position. Leurs mains déployaient des armes à feu et voilà qu'ils ouvrirent littéralement l'assaut. Comprenant que nous n'allions pas optempérer. Ils ne visaient pas Wanda mais juste moi, esquivant aisément les balles, j'attrapais le bras d'un des Iron-Legion pour l'orienter vers ses camarades, les détruisant aussitôt.

Et puis j'ai redressé son bras vers son visage pour qu'il se fasse sauter la tête. Le lâchant, voilà que j'ai pu reprendre mon souffle. Je suis allez bien au-delà de ce que j'ai l'habitude de faire mais putain... ça fait un bien fou de se défouler. Regardant autour de moi, les deux femmes étaient parties. Putain ça craint, j'ai même pas fait gaffe. Elles doivent encore être dans la tour. Regardant ma soeur jumelle, elle semblait toujours aussi concentrée. On avait plus le temps, il fallait passer à la phase finale de notre plan.

« Wanda, j'ignore qui tente de te parasiter mais tu sais que personne ne peut t'égaler. Pourris la de l'intérieure et détruisons cet immeuble... Sinon on va avoir de la compagnie et j'ignore si d'autres robots vont suivre. On va montrer aux Avengers qu'on est pas des enfants de cœur. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mar 9 Juin - 11:39

Benefit Travel

«intrigue bis»

Sous son foulard Silk se mordit la lèvre... Chier pas possible d'avoir une journée comme ça ! Elle venait de trouver deux alliés mais ceux là lui apprenait juste que l'ensemble de la ville était en train de tourner au cauchemar. « - Pourvu qu'on arrive à les contenir... » Enfin... C'était agréable de constater que certains ne tentait pas de la tuer non plus. Un bref instant elle se dit que c'était peut être la meilleure chose à espérer d'un tel jour... Et ce n'était franchement pas une bonne nouvelle.  La demoiselle ne tarda pas à sous entendre que la fille là haut avait probablement des pouvoirs psychique... De mieux en mieux, on avait bien besoin de ça ! Mentalement Cin tenta de se remémorer ce qu'elle savait de la situation : des petites frappes semaient partout les chaos, deux types louches étaient à l'étage de la tour Stark en compagnie de ce qui lui avait semblé être des civils youpie..., un tireur d'élite complètement froid les canardait, apparemment d'autre professionnel du crimes s'en donnait à cœur joie dans la ville, les Avengers ne donnait aucun signe de vie et les alliés de ses nouveaux compagnons étaient débordé. Cindy leva la tête et regarda les ciel. Il faisait beau, le temps était agréable, pas trop chaud, pas trop froid... « - A plusieurs détails prêt, c'est une belle journée non ? Je veux dire, il aurait put pleuvoir... » son ton était un charmant mélange d'ironie, de blase et d’agacement.

Malgré tout le petit trio s'organisait. Tâchant de trouver un moyen de se rendre utile partout. La jeune fille blesser proposa de nouer un lien psychique entre eux, ce qui était loin de déranger Cin... Du point de vue où, au moins, elle saurait de quoi il en retournait ici. L'homme... Logan, proposa de s'occuper du tireur et lui indiqua qu'elle serait sûrement la plus efficace pour aller voir plus loin en ville. Pas faux. « - Ça marche pour moi. J'vais voir du côté du Bronx si j'y suis. » Elle s'approcha de la porte prête à sortir. Il fallait trouver le bon timing. « - Au fait... moi c'est Silk. Et l'autre dehors étant une vieille connaissance, je serais ravie que tu lui transmette le bonjour de ma part. » Elle était à peine dehors que Logan sortait aussi pour s'occuper de leur principal ennui. Elle espérait juste qu'il réussirait à tenir tête au tireur. Elle ne s'était jamais réellement renseigner sur lui, tout ce qu'elle savait c'est qu'il était terriblement coriace et qu'elle avait lutter comme pas possible pour empêcher l’exécution. Une fois certaine qu'elle ne risquait pas d'être prise pour cible, elle lança une toile et recommença son chemin entre les building. Autours de la tour Stark plusieurs silhouette s'étaient massées devant, des armures... Bon, en espérant que cela occupe suffisamment les deux affreux.

Machinalement, Silk sortit son téléphone d'une main et chercha le numéro de Ben. Pas de réponse... Logique ? Sûrement, il devait lui aussi être débordé. Inquiétant ? Oui, elle aurait tout donné pour savoir qu'il s'en sortait de son côté. Finalement elle ouvrit un sms et tapa pendant qu'elle se balançait vers un autre immeuble : Je pars du côté du Bronx. Deux affreux à la tour Stark, un autre en bas. Deux personnes tentent de gérer la situation. Les armures sont sortie. J'espère que ça va de ton côté. Si on s'en sort, je t'initie aux Gremlins et aux sushis. Elle n'avait put s'empêcher de conclure avec une note d'optimisme... et puis la voix des hauts parleurs lui avait subitement envie de regarder à nouveaux ces films... et d'un autre côté elle espérait aussi qu'un autre héros ne se trouvent pas à un endroit où la situation étaient à peu prêt sous contrôle et où il ne serait pas très utile... Il fallait des bras partout en même temps et c'était particulièrement horrible. Alors qu'elle s'apprêtait à ranger son portable, ce dernier lui échappa et partit s'écraser sur le sol, vu la hauteur il était certainement briser en mille morceaux. Chier ! Chier ! Chier!  Elle venait de gagner le gros lot... Joie, bonheur et chaton... Tiens... Si elle s'en sortait elle irait dans une animalerie s'en prendre un, de chaton. Une créature mignonne pleine de poils et avec des grands yeux... Mince est-ce que les autres entendaient ses pensées ? D'ailleurs... Comment était-elle censé savoir quand est-ce que ce lien télépathique serait en marche ? Bon... On la préviendrait certainement, non ? C'était peut être long à faire ces trucs là...

Ca y est elle arrivait au Bronx et... et Manhattan lui avait semblé assez calme en fait. Contrairement à tout ce qu'on lui avait signalé. Les gens semblaient s'être cloîtrés dans des bâtiments, quelques  personnes et voitures tentaient bien de prendre la direction du ferry ou de l'extérieur de New York... mais elle avait la net impression que les différents combats de héros, invasions extra-terrestre et autre tentative de contrôle/destruction du monde avait finit par donner quelques réflexe à la population... Ou peut être que la situation était moins catastrophique qu'elle ne l'avait pensé ? Cette idées lui fut néanmoins très vitre retiré. Le Bronx était dans un état pré-apocalyptique. Des gens hurlaient, courraient, les bâtiment ne brûlaient pas encore mais elle avait l'étrange sensation que ce n'était plus qu'une question de temps. Atterrissant souplement au milieux de la foule, elle réussit à attraper quelques passant. « - Rentrez vous cachez dans n'importe quels bâtiments, ne sortez pas et n'ouvrez pas. On est entrain de s'organiser, ne vous inquiétez pas. » Elle avait tenté de se paraître rassurante et plus sûr d'elle qu'elle ne l'était en réalité... En fait elle n'avait aucune idée de ce que faisait le reste du monde et ça inquiétait, ça l'inquiétait terriblement. C'est alors qu'elle la vit. Une femme... ou en tout cas... ça y ressemblait. Si on faisait abstraction des griffes et des crocs... Un vrais vampire de film d'horreur et vu comment la population fuyait devant elle, c'est clairement ce qu'elle devait être. Sans réfléchir, Cin tira une nouvelle toile pour s'élever et se reposer dans son dos. Puis, un nouveau filament de soie lui échappa et vint s'accrocher fermement au bras de l'être : « - J'sais pas ce que tu as prévue Draculetta, mais on arrête tout de suite les conneries ! » Puis, sans rien dire de plus elle se positionna, mains le long du corps, prête à recourir à son baji.

© Chieuze




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mar 9 Juin - 20:03





Benefit Travel


Intrigue n°2



Le temps leur était désormais compté. Il fallait détruire cette Tour à tout prix, et vite. Déjà plusieurs armures arrivaient. Wanda, toujours en transe, agissait grâce à ses pouvoirs sur ceux de la télépathe d’en bas. Vengeance personnelle, dira-t-on. Il était clair que cette femme faisait désormais partie de sa liste rouge. Un jour elle réussira à la nuire, un jour. Mais pas aujourd’hui. Elle avait déjà saccagé la connexion qu’elle avait voulu établir avec le griffu et la justicière. Elle allait veiller à ce qu’elle ne puisse utiliser ses pouvoirs le plus longtemps possible. La voix de son frère parvint jusqu’à ses oreilles, confirmant alors le peu de temps qu’il leur restait avant qu’ils ne soient à nouveau attaquer. Et qui sait cette fois-ci le nombre d’armures qu’il y aura, malgré leurs pouvoirs ils ne pouvaient se permettre de se blesser. Non, pas maintenant.

« Wanda, j'ignore qui tente de te parasiter mais tu sais que personne ne peut t'égaler. Pourris la de l'intérieure et détruisons cet immeuble... Sinon on va avoir de la compagnie et j'ignore si d'autres robots vont suivre. On va montrer aux Avengers qu'on est pas des enfants de cœur. » Les yeux de la rouge se rouvrirent suite à ces paroles alors qu’un sourire en coin restait scotché à ses lèvres. Oh ça oui, elle allait lui en faire voir de toutes les couleurs. Dans un dernier élan de concentration, Wanda prit alors soin de lui donner le pire mal de crâne qu’il était possible d’avoir, quelque chose de déstabilisant, elle ne serait même pas capable de tenir sur ses deux jambes pendant un moment. Elle ne savait exactement combien de temps cela allait durer mais elle espérait que celui-ci soit assez large afin de lui donner la meilleure correction possible.

Les deux civiles qui se trouvaient là quelques minutes auparavant s’étaient éclipsées. Alors que les jumeaux leur avaient réservé un autre sort. Tant pis. Plus rien ne les retenait ici désormais, et la seule chose qu’il leur restait à faire était de détruire la Tour. Ou plutôt la seule chose qu’il restait à faire à Wanda était de détruire ses fondements, comme cela ce building s’écroulera totalement et elle ne payait pas cher des gens qui se trouvaient à proximité, qui risquaient de se faire ensevelir par les décombres. Wanda lâcha enfin la télépathe après avoir pris soin de s’occuper d’elle et maintenant elle tournait le visage en direction de son frère. Elle hocha la tête pour approuver ses  dires. Et maintenant, elle allait devoir se concentrer à nouveau afin de mettre en poussière cet immeuble. Comme à la base, en Sokovie. Elle faisait donc totalement confiance à Pietro quant à la porte de sortie. Les yeux fermés et enfin les auras écarlates de ses pouvoirs enveloppèrent ses fins doigts qui commencèrent à manipuler dans le vide, comme si elle contrôlait une marionnette invisible. Ce ne fut qu’une question de secondes avant qu’elle ne referme complètement ses doigts contre ses paumes alors qu’autour d’elle, elle le sentait, elle l’entendait, tout s’effondrait.
Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.
» INTRIGUE N°2 ← Benefit Travel.
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives-
Sauter vers: