AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 corridor of emotions. • ft. wanda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: corridor of emotions. • ft. wanda.   Mar 15 Mar - 21:28

Pietro & Wanda
J
e devais la voir. J'attendais dans Central Park. En fait je n'avais rien de spécial à délivrer aux habitants de New York, mais à elle... si. Je maîtrisais ma respiration, il n'était correct de me pointer ici après une absence non prononcée. Je ressentais l'immense besoin de lui faire comprendre que je serai là pour elle quoi qu'il arrive. Notre complicité me manquait, et je jetais la faute sur les Avengers, c'était bien facile de faire ça. Après tout, qu'avais-je à me reprocher ? Je n'ai pas détruit la Sokovie. Tout était réellement de la faute de Stark... Il avait tué nos parents en vendant ses armes, il avait crée un monstre qui a détruit notre pays natal... Et pour le tout, ils m'ont enlevé Wanda. Non il n'était clairement pas question que je reste avec eux.

C'est la raison pour laquelle j'ai été profondément frustré quand Wanda m'exprima son hésitation quant au fait que nous pouvions rester avec eux. Qu'est ce qu'ils nous avaient apporté ? Ils ne m'ont jamais permis de m'éveiller, au mieux de sauver certains habitants de la Sokovie, mais rien de cela ne serait arrivé s'ils n'avaient pas crée Ultron... A jouer avec des forces qu'ils ne maîtrisaient pas. Aujourd'hui, je devais atteindre ma sœur. J'avais eu la bonne idée de garder un téléphone portable pour lui envoyer un message dés lors que je suis arrivé à New York. Peu de personnes reconnaissaient mon visage, et de toute façon je ne suis pas un justicier qui marque les esprits. Tant que je n'use pas de mon pouvoir je ne serai pas perçu comme une menace vu qu'apparemment les dons sont à mettre au service d'une nation. Seulement voilà, les Etats-Unis ne sont pas ma nation. La mienne a été détruite.

Des familles passaient encore en cette soirée rafraîchissante. Des enfants se couraient après et je me demandais comment ils faisaient pour être aussi insouciants. Ils avaient besoin d'un avenir sûr. Et ce n'est pas ces tensions au sein même d'êtres surhumains qu'ils auront cela. Je ne pouvais contribuer à leur bien être mais je ne cesserai pas de poursuivre mes propres desseins. Je suivrai cette Confrérie, je la trouverai. Courir vite ne me permet pas de les trouver, il fallait que j'élargisse mon enquête et que je découvre cette tête pensante. Je me levais de mon banc, pensant qu'elle nourrissait une profonde rancune à mon égard au point de ne pas vouloir se pointer. Ce que je comprenais totalement d'ailleurs. Mais je suis partis à contre-cœur. Je ne pouvais plus faire face à des personnes qui m'ont tout pris, je ne pouvais plus faire semblant de jouer les justiciers... Car ce n'est pas ce que je suis.

Quand j'ai sauvé des vies en Sokovie, c'est uniquement pour empêcher la destruction du monde dans lequel je veux vivre. Regardant mon téléphone portable, aucune nouvelle depuis que j'avais donné l'heure et le lieu de rendez-vous à Wanda.  J'avais envie de faire le tour de la planète et jeter mon téléphone contre un arbre. Pour peu qu'il ne le traverse pas... Verrouillant l'appareil, je refermais mon blouson (habillé comme sur le gif) pour enfin me redresser. Mettant le téléphone dans ma poche, j'hésitais à partir de la ville à toute vitesse. Je devais certainement assumer les conséquences de mes actes. Un ballon roula jusqu'à mes pieds, le prenant je me suis accroupis auprès du jeune garçon qui est venu gentiment me le réclamer, poussant un petit soupire ponctué d'un bref sourire. Je finis par me relever à nouveau, quand mon regard crut la cerner. Fronçant légèrement les sourcils tout en plissant les yeux... Je la remarquais.

« Wanda. »

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: corridor of emotions. • ft. wanda.   Mer 16 Mar - 14:10


CORRIDOR OF EMOTIONS


Maximoff Twins

La destruction de New York avait été entraînée par un combat acharné des Avengers contre Ultron, Avengers que Pietro et Wanda avaient temporairement rejoints. Cependant, à la fin de cette confrontation, Steve Rogers leur avait proposé de rester au sein de l’équipe, de devenir membres à part entière des fameux Vengeurs. Wanda avait ressenti le besoin d’y réfléchir, mais elle savait bien que pour son frère, c’était un non définitif. La sorcière pensait cela dommage qu’il n’y pense même pas une seule seconde avant de répondre au tac au tac non.

Et lorsque sa cadette lui avait annoncé qu’elle devait peser le pour et le contre, il était tout simplement parti. Wanda était déçue de son attitude, car ils avaient toujours tout fait ensemble. Mais c’était sa vie, il faisait ce dont il avait envie. La brune ne pouvait rien faire pour le dissuader de faire telle ou telle chose, surtout que Pietro était d’un têtu qu’il était impossible de lui faire entendre raison. Puis elle reçut un sms de sa part. Fronçant les sourcils, la jeune femme contemplait le message que lui avait adressé son frère, message qui lui disait de se rendre à Central Park afin de le rencontrer.

Soufflant légèrement, elle enfila son éternelle veste écarlate avant de se mettre en chemin. Elle savait parfaitement que Pietro s’y trouvait déjà, sa rapidité le lui permettait. Wanda n’avait aucune idée de ce que son frère avait fait depuis qu’ils s’étaient quittés, ni les plans qu’il avait en tête. Mais il fallait qu’ils se voient, alors elle imaginait bien qu’ils discuteraient de tout cela. Elle pénétra dans l’immense et réputé parc de Manhattan alors que, mains dans les poches de sa veste, elle continua sa route, le regard dans le vague.

Les secondes et minutes passaient sans qu’elle ne s’en rende compte. Puis elle releva ses yeux et vit de loin la silhouette de son frère se dessiner. Alors elle s’avança vers lui, et il sembla la remarquer. « Wanda. » Elle s’arrêta juste en face de lui, n’osa faire aucun geste à part celui de l’observer. « Pietro. Ça fait longtemps. » Pour la sorcière, en effet, cela faisait un moment, perdant petit à petit la notion du temps au fil des semaines. « Comment vas-tu ? » Demanda-t-elle malgré tout. Il s’était peut-être passé de nombreuses choses pendant qu’il était parti, de son côté, comparé à Wanda où elle n’avait fait que passer son temps à réfléchir et rendre visite à Ruth.





Dernière édition par Wanda M. Maximoff le Sam 19 Mar - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: corridor of emotions. • ft. wanda.   Jeu 17 Mar - 15:23

Pietro & Wanda
L
a boule au ventre, je connaissais maintenant cette sensation de honte.es décombres se faisaient de plus en plus nombreux. J'ignorais encore pourquoi je repensais à ce moment précis, ce jour où Wanda et moi croyions que nous allions enfin réaliser notre vengeance. Notre famille allait avoir le dessus sur les Avengers, notre nom de famille allait les écraser. Cette chaleur insupportable se répandait dans New York, l'odeur de la chaire brûlée commençait à devenir putride. Tout était au ralenti, je me voyais porter Wanda en courant le long de la tour Stark qui s'effondrait bien rapidement.

J'avais de l'assurance, je savais que nous pouvions nous en sortir mais j'avais toujours en moi cette peur de mourir. C'était le rouage principal à ma motivation de courir, c'est ce qui me permettait de ne pas montrer que j'étais effrayé. Comme ça je pouvais appliquer de réels aspects de ma personnalité comme l'arrogance, la sur-protection, l'ambition, l'impatience... Au final je me suis vu sauté de la façade toujours avec mon joyau dans mes bras pour m'écraser sur le dos, la protégeant d'un choc plus violent. Dérapant sur quelques mètres, nous étions assez loin pour être les spectateurs de notre œuvre.

De nombreuses explosions émanèrent du monument qui était censé refléter l'espoir pour les humain, pour chaque peuple. C'était le rouage principal à ma motivation de courir, c'est ce qui me permettait de ne pas montrer que j'étais effrayé. Comme ça je pouvais appliquer de réels aspects de ma personnalité comme l'arrogance, la sur-protection, l'ambition, l'impatience... Au final je me suis vu sauté de la façade toujours avec mon joyau dans mes bras pour m'écraser sur le dos, la protégeant d'un choc plus violent. Dérapant sur quelques mètres, nous étions assez loin pour être les spectateurs de notre œuvre.

De nombreuses explosions émanèrent du monument qui était censé refléter l'espoir pour les humain, pour chaque peuple. Mais j'ai beau trouver cela honorable, j'ai toujours gardé en tête ce que je leur reprochais. Wanda elle, on aurait cru qu'elle avait décidé de leur pardonner... Mais il y a toujours eu cette sensation d'insatisfaction de mon compter. Je ne pouvais pas me contenter de pitoyables excuses, je m'en foutais des orateurs. Et aujourd'hui ces Avengers se retrouvent divisés par les conséquences de leurs actes... Et je voulais épargner à Wanda cette guerre.

Je ne voulais pas qu'elle perde la vie, je m'y refusais. Quand elle m'adressa la parole, j'ai eu le sentiment qu'une profonde rancune nourrissait ses propos. J'affichais une moue remplie par la culpabilité, elle était facile à cerner. Je n'osais pas faire un pas de plus pour la prendre dans mes bras. Je ne pouvais très certainement ne pas m'approprier ce luxe, alors je ne me prononçais pas jusqu'à ce qu'elle me demande comment j'allais. Baissant le regard quelques secondes, il était vrai que ça n'allait pas fort du tout... et que j'ai bien assimilé des informations sur nos origines. Mais une chose était sûre, il était hors de question que je lui mente.

« Ca ne va pas. Ca ne va pas du tout Wanda. Depuis que je suis partis, je ne ressens que des putains de regrets. Mais je ne voulais pas me voiler la face, ma décision était prise. Je ne leur dois rien... Seulement, je n'arrive pas à encaisser le fait d'être loin de ma soeur jumelle, j'ai besoin d'elle. »

Autant jouer la carte de la franchise. Je levais avec hésitation la main vers sa joue. Sentir la peau, la sensation de bien être. Penchant ma tête sur le côté, je libérais un fin soupire qui n'exprimais aucune satisfaction. De toute façon, il n'y avait aucune raison de l'être. Me pointer ici et m'excuser était bien trop facile de toute façon, elle pouvait ne pas me pardonner. Mais moi peu importe sa réaction, peu importe ses décisions... Je la protégerai toujours, même contre son gré. Je me devais de veiller sur elle comme elle m'a protégé de nombreuses fois.

« Tu peux m'en vouloir profondément. Mais avec ces divergences avec le gouvernement, je voulais te voir parce que je m'inquiétais pour ta vie. J'aurai aimé trouver un autre motif pour me manifester, mais à l'heure actuelle, j'ai aussi souffert de ma décision. »

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: corridor of emotions. • ft. wanda.   Sam 19 Mar - 18:07


CORRIDOR OF EMOTIONS


Maximoff Twins

New York City allait devenir un véritable champ de bataille d’ici peu. Wanda le savait, le sentait. Et elle y prendrait part, quoiqu’il arrive, elle se disait qu’elle n’en avait pas le choix. Au fil du temps, elle avait pris sa décision, et elle avait été de rejoindre les Avengers, ou plutôt de rester dans l’équipe et de devenir un membre à part entière. L’esprit d’équipe, c’était encore tout nouveau pour elle. La cadette des jumeaux n’avait eu qu’une seule compagnie tout au long de sa vie : celle de son frère. Puis il était parti lorsqu’elle lui avait fait part de ses inquiétudes, une attitude qui l’avait déçue. Mais Pietro faisait bien ce qu’il souhaitait après tout, ce n’était pas comme si Wanda ne s’était jamais doutés qu’un jour ils soient séparés ; et c’était un jour qu’elle avait toujours tant redouté. Jour qui était survenu il y a peu. Et depuis, elle s’était sentie plus seule que jamais.

Et Wanda voulait faire quelque chose, devenir quelque chose. Elle qui autrefois avait bossé pour HYDRA, qui n’avait fait que servir ses intentions … Le combat des Avengers qu’elle avait au départ temporairement rejoints contre Ultron lui avait fait ouvrir les yeux. Voir le peuple Sokovien, son peuple, en si mauvaise posture lui avait fait réaliser que le mal n’était pas le camp qui lui convenait. Même si elle ne doit rien aux humains, il fallait qu’elle se rappelle qu’elle était, elle aussi, humaine il y fut un temps. Et ce n’était pas parce-que elle avait désormais des pouvoirs qu’elle devait renier les siens. Et oui, l’envie de se dégonfler y était, plusieurs fois. Mais à chacune de ces fois, on lui a rouvert les yeux, on la remontée à bloc, et à chacune de ces fois elle s’est relevée et à continuer de se battre pour ses idéaux.

Et les Avengers dans tout ça ? Ils sont ces personnes qui l’ont poussée à croire, qui l’ont aidée à se relever. Les rejoindre était devenu, au fil du temps, la meilleure option. A ses yeux, faire partie de cette équipe était, non seulement un honneur, mais également une chance, une seconde chance après avoir fait le mal de cette fois-ci faire le bien. Ainsi alors elle avait sauté sur cette occasion en or et avait revêtit le costume de La Sorcière Rouge, combattant, avançant aux côtés de ses nouveaux compagnons qu’étaient les Avengers. Et Pietro dans tout ça ? La jeune femme n’avait eu aucune nouvelle de sa part depuis, jusqu’à ce beau jour où elle reçut un message de sa part lui demandant d’aller à Central Park. Et ce qu’elle fit.

Elle aurait très bien pu refuser de le voir, se tenir encore plus à l’écart de lui pour un acte qui finalement s’avère être une trahison. Une trahison de quoi ? Du fait que les jumeaux s’étaient promis de toujours rester ensemble. Mais Pietro, de son caractère impulsif et têtu, n’avait rien voulu savoir. Et il se sentait coupable, d’après ses dires, il savait qu’il n’avait pas forcément agit en bien. Afin de lancer la conversation, mais aussi curieuse, Wanda lui avait demandé comment il se portait, s’il allait bien depuis tout ce temps, un temps qui pour elle lui avait semblé bien long. Revoir son frère, se retrouver aussi proche de lui, lui faisait ressentir un vide désormais comblé par la présence de sa moitié. « Ça ne va pas. Ça ne va pas du tout Wanda. Depuis que je suis parti, je ne ressens que des putains de regrets. Mais je ne voulais pas me voiler la face, ma décision était prise. Je ne leur dois rien... Seulement, je n'arrive pas à encaisser le fait d'être loin de ma sœur jumelle, j'ai besoin d'elle. »

Ses paroles étaient lourdes. Wanda avait toujours préféré faire une croix sur ce manque depuis que son frère était parti, loin, Dieu savait où. Il lui arrivait parfois de penser qu’il avait pu être tué, tellement il pouvait parfois se comporter comme un véritable con. Et elle l’avait toujours pensé, toujours dit ; il fallait qu’il arrête de jouer les grands airs, auquel cas cela pourrait lui coûter la vie un jour ou l’autre. Mais de toute façon, quoique la brune ne dise, Pietro était bien trop têtu pour l’écouter. Il verra le jour où quelque chose de grave arrivera à cause de cela. « Tu peux m'en vouloir profondément. Mais avec ces divergences avec le gouvernement, je voulais te voir parce que je m'inquiétais pour ta vie. J'aurai aimé trouver un autre motif pour me manifester, mais à l'heure actuelle, j'ai aussi souffert de ma décision. »

Oui, la sorcière avait été déçue de la réaction de Pietro. Mais si elle lui en voulait ? Probablement un peu, et c’était normal. Elle n’avait pas voulu entendre parler de lui une seule fois en ces derniers moments et s’était presque résolue à oublier son jumeau, malgré ce vide que seule sa moitié pouvait combler. Elle sentit sa main effleurer sa joue, mais réticente, Wanda exprima un geste de refus en reculant son visage. « Alors pourquoi n’as-tu pas essayé de m’en parler ? J’étais complètement perdue, je ne savais pas quoi faire, rejoindre les Avengers était une option, pas une décision déjà prise d’avance. Oui, on aurait pu en parler, trouver une solution comme on l’a toujours fait. Mais non, tu es parti, loin, parce-que tu disais non aux Avengers et que tu ne voulais rien entendre d’autre. Tu sais comment je me suis sentie ? Abandonnée ! Abandonnée par l’unique personne en qui j’avais confiance. »



Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: corridor of emotions. • ft. wanda.   Sam 19 Mar - 19:13

Pietro & Wanda
E
lle représentait tant pour moi. Je me surprenais des fois à l'admirer même si je devais être celui qui manifestait le plus d'assurance. Mais au fond, elle cachait un grand cœur. Et tout cela renvoyait à un monde de sérénité. Au jour comme la nuit, alors que cette dernière est emplie d'une grande clarté. La moindre lumière sur son visage, la paix qui en émane sont des reflets de l'idéal auquel je pouvais aspirer tandis que la couleur primaire qu'elle s'était octroyée revenait à soulever la définitivement d'une sensuelle spiritualité. Ce caractère était de ce qui était de l'ordre de l'esprit rejoignait alors ce monde de spiritualité qui émanait de ma sœur jumelle.

Malheureusement, ce n'est pas ce que je vois sur son visage aujourd'hui. Ce que j'ai fait avait banni ce que j'admirais. Les trois piliers : force sagesse et beauté. Voilà ce qui composait ma partenaire, et par ma faute je les avais fragilisé. Ces caractéristiques dont je ne me laissais jamais de lui rappeler. Elle tenait évidemment une place importante dans la loge du symbolisme. Tout temple s'élève en prenant appui sur ces piliers, si l'un d'eux cède... tout l'édifice s'effondre. Je n'avais aucune raison de me vanter de cela. La force soutenait, la beauté ornait et la sagesse présidait le bon développement de son bien-être. Cette notion d'harmonie, je l'avais gâché. J'ignorais si je pouvais restaurer notre complicité mais le fait d'être venu ici ne me permettais pas d'obtenir totalement le pardon, voir pas du tout. J'avais joué avec des forces que je ne connaissais pas.

Il m'a été plus facile de détruire l'armada d'Ultron plutôt que de faire face à mes propres erreurs. Je méritais sans doute de prendre mon propre exil, m'éloigner le plus possible de ma plus grande honte et de l'assumer en silence... loin d'ici. Mais mon intérêt pour ma sœur jumelle n'a jamais eu de limites. Je la laissais exposer les faits, ses ressentis. C'était le passage obligé de toute façon. Je ne pouvais pas y échapper et je ne comptais pas y échapper. Je la regardais dans les yeux, et c'était insoutenable. Il fallait discerner toute cette colère, cette tristesse. Mon geste affectif avait été balayé, resserrant ce nœud au niveau de l'estomac. Ma main surplomba mon ventre, appuyant légèrement pour faire pression, la douleur se faisait bien présente. J'ai déjà pris des coups dans ma vie, mais fracturer ma relation avec Wanda est sûrement la pire chose à laquelle j'ai pu participer.

J'arquai un sourcil, je ne préférais pas m'imposer, m'affirmer pourtant... Je ne savais pas si j'étais en position de le faire. Il est vrai qu'elle a souffert, et j'en ai souffert aussi... Fallait-il préciser que ma réflexion avait déjà été forgée depuis un moment  ? J'agissais plus vite que n'importe qui sur cette Terre, mais cela ne me pardonnait en rien le fait d'avoir lâchement abandonné ma sœur. Abandonné ouais, c'est le terme qu'elle vient d'utiliser. Elle parlait de moi à l'imparfait, il était très facile de voir que le rapport de confiance de ne tenait plus. Je pouvais devenir un étranger à ses yeux du jour au lendemain. Poussant un lourd soupire qui débloqua ma respiration, je me suis mis à faire les cent pas en forme de petit cercle devant Wanda, me frottant le visage. Je ne pouvais pas effacer ce que j'avais fait, c'est clair.

« Quand l'obus a traversé le toit de notre maison, ous les deux, on est restés bloqués pendant deux jours à cause d'un autre obus qui pouvait péter d'un moment à l'autre. Je t'ai gardé dans mes bras pendant deux jours. J'ai réellement du mal à croire que j'ai pu te faire autant de mal quand je repense au fait qu'on s'est promis de veiller l'un sur l'autre... »

Je ne pouvais qu'exprimer la vérité et les regrets. Je pouvais amener à une solution quelconque, mais je ne trouvais pas. Mon esprit d'analyse se retrouvait perturber par toutes ces pensées qui se chevauchaient dans mon esprit. Je déglutissais à nouveau, reprenant ma respiration. Le corps tremblant légèrement, la voix pouvait s'imprégner de sanglots, mais il aurait été plus logique que cela transparaisse chez Wanda. Reprenant ma respirant malgré les yeux brillants qui se faisaient de plus en plus visibles... Je voulais garder mon calme. L'envie d'hurler, de me défiler, de frapper n'importe quoi... Tout cela se retrouvait attacher au lourd sac d'erreurs que je me trimbalais sur le dos. Je ne m'approchais pas de Wanda malgré la proximité qu'il y avait quand elle est venue et que je me suis approché. Les bras pendant dans le vide, je repris la parole sans aucune gestuelle pour accompagner mes mots. Dépité.

« Tu vas prendre part aux combats qui se préparent, j'en suis certain. Mais tu auras beau me détester, t'efforcer de m'oublier... Je vais rattraper mes erreurs. Tu pourras t'interposer autant de fois que tu le souhaites, ça ne changera rien. J'ai aussi souffert de cette décision, mais je réparerai ça, même si je dois payer le prix fort. »

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: corridor of emotions. • ft. wanda.   Mer 23 Mar - 18:49


CORRIDOR OF EMOTIONS


Maximoff Twins

Depuis toujours, Wanda n’avait pu compter que sur Pietro. En passant par le moment où les obus de Stark avaient détruit leur enfance, lorsqu’HYDRA les avait recrutés, lorsqu’ils leur ont adressé leurs nouveaux pouvoirs, les entraînements, les missions … Le bien, le mal, cela n’avait aucune importance à cette époque, la seule chose qui importait aux yeux de la cadette était la situation de son frère et la sienne. Puis les Avengers sont arrivés, au départ ce ne fut que la haine ressentie envers Stark qui les poussait à s’allier avec Ultron, puis de nombrables actes commis poussés par cette rage que les jumeaux ressentaient. Et Wanda avait commencé à réfléchir. Stark devait être la victime, elle voulait lui faire autant de mal que son frère et elle avaient soufferts auparavant. Mais les autres n’avaient pas à en payer le prix. Puis les véritables intentions d’Ultron se dévoilèrent, et Wanda le lâcha totalement pour s’allier aux Avengers ne serait-ce qu’un temps pour lutter contre l’armée de robots survenue en plein New York City, créant encore plus de victimes.

A la fin de ce combat qu’ils gagnèrent, Wanda avait fini par remettre l’option de repartir dans son coin en question. Son temps chez les Avengers, aussi court fut-il, avait eu le don de faire encore plus réfléchir la sorcière sur sa situation, et voilà qu’elle avait évoqué l’idée de rester dans l’équipe à Pietro. Et puis il était parti, sans se retourner. Entretemps, Wanda a mis bien du temps à se décider, totalement perdue. Elle rencontra nombreux soient-ils avant de prendre sa décision après une entrevue avec Steve Rogers. Elle s’entraîna et prévoyait de lutter avec eux, mais le gouvernement arriva avec sa nouvelle loi et l’équipe fut ainsi divisée en deux parties. Certains se recensèrent et furent envoyés pour forcer les autres à en faire de même. Wanda resta chez les fugitifs auprès du Captain, ne portant toujours pas Tony Stark dans son cœur, et les Avengers sous la tutelle de Rogers durent changer de QG afin de garder une planque secrète où ils pourraient se cacher lorsqu’il y en aurait besoin.

La vie n’était pas facile ces derniers temps, c’était vrai, et au fond Wanda n’avait d’autres choix que d’y participer. A cause d’un choix qu’elle avait fait, celui de rejoindre les Avengers. Et non, elle ne le regrettait pas, loin de là. Même si en temps normal elle se serait tenu à l’écart, l’idée de faire partie d’une équipe, idée qui l’effrayait au départ, la réjouit désormais et elle est dans l’optique que lutter aux côtés de ces Avengers Secrets est son rôle. Et rien ni personne, ni même Pietro, et sûrement pas après ce qu’il avait fait, ne pourrait changer cela. Quitte à mourir pour les Avengers, elle continuera de protéger les innocents et de lutter contre les sbires du gouvernement. « Quand l'obus a traversé le toit de notre maison, tous les deux, on est restés bloqués pendant deux jours à cause d'un autre obus qui pouvait péter d'un moment à l'autre. Je t'ai gardé dans mes bras pendant deux jours. J'ai réellement du mal à croire que j'ai pu te faire autant de mal quand je repense au fait qu'on s'est promis de veiller l'un sur l'autre... »

Pietro lui-même semblait reconnaître ses torts. Et dans un sens, cela pouvait être un début. Cependant, cela n’allait pas effacer ce qu’il avait fait envers elle, ce qu’elle avait ressenti lorsqu’il était parti, le fait d’être aussi perdue, la solitude, limite le désespoir. Il allait falloir plus que des excuses pour que Wanda ne lui pardonne. « Tu vas prendre part aux combats qui se préparent, j'en suis certain. Mais tu auras beau me détester, t'efforcer de m'oublier... Je vais rattraper mes erreurs. Tu pourras t'interposer autant de fois que tu le souhaites, ça ne changera rien. J'ai aussi souffert de cette décision, mais je réparerai ça, même si je dois payer le prix fort. » La sorcière lâcha un simple souffle, les bras croisés contre son corps commençant à ressentir la légère brise d’une mauvaise façon, laissant les secondes s’écouler dans le vide, sans ne rien dire. Que pouvait-elle ajouter à cela de toute façon ?

Il savait pertinemment qu’elle allait participer à cette guerre qui se préparait petit à petit dans l’ombre des habitants de la planète entière. Car oui, ce n’était pas que New York City mais le monde entier qui allait en subir les dégâts. Qui sait, peut-être que la loi allait être instaurée partout, parmi tous les différents et nombreux États de la planète. Déglutissant, elle se décida malgré tout à lui donner une réponse, afin d’affirmer ses propos au moins. « Oui, je vais y participer. Dans un sens, j’ai le choix comme je ne l’ai pas. Je me suis lancée chez les Avengers et j’en assume toute la responsabilité. Et le fait de faire partie de l’équipe, ou du moins ce qu’il en reste, prouve que je suis obligée de prendre part à cela, car c’est mon rôle … Mais tu ne peux pas comprendre. Les temps et les gens changent, Pietro, fais-toi à l’idée que c’est terminé, et que tu ne pourrais plus rien modifier. Ainsi va la vie, nous n’avons pas le choix. Tu fais ce que tu veux de ta vie comme je fais ce que je veux de la mienne, tu me l’as bien fait comprendre. Alors continuons sur cette lancée. Il est trop tard pour faire marche arrière. Je suis désolée. »



Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: corridor of emotions. • ft. wanda.   

Revenir en haut Aller en bas
 
corridor of emotions. • ft. wanda.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attend sagement sa bien aimée [PV Wanda]
» Trevor Slattery et Wanda maximoff
» Wanda est dans la place !
» Wanda Maximoff - Scarlet Witch
» Vient voir sa fille avec le coeur lourd (pv vivi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: