AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 Nous sommes déjà liés par le sang ~ Damon&Marcia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 







Invité

Invité








MessageSujet: Nous sommes déjà liés par le sang ~ Damon&Marcia   Ven 8 Avr - 3:33

J'hésite encore. Est-ce normal?

Elle marchait à pas rapide, probablement consciente d'être traquée, mais trop apeurée pour regarder derrière elle pour le confirmer. Cela aurait été inutile de toute façon puisque le terrain était son terrain de chasse idéal. La nuit était particulièrement obscure avec ses étoiles cachées pour les nuages et les lumières mortes, des fragments de leurs cadavres de vitre reflétant parfois sur le sol lorsqu'une survivante se décidait à scintiller. Ses talons et sa respiration couvraient le bruit des animaux sauvages resté dans les parages, ceux-ci ayant aussi senti le mauvais présage bien qu'aucun être vivant ne pouvait entendre se déplacer le prédateur léger comme le vent. Son avancée était lente, son esprit étant trop loin du piège pour être pleinement efficace, mais sa volonté était assez forte pour que la filature puisse se faire. Elle avait un jour était au mauvais endroit avec les mauvaises intentions. Un habit de jeune femme innocente n'allait pas effacer le crime qu'elle avait porté avec son sarrau. Il voulait fondre sur elle, lui arracher toute résistance et voler les réponses de son corps fragilisé, mais cette forme n'avait aucune voix et sa violence n'était pas possible sans la force de sa véritable présence. Puis, le claquement des pas arrêta sans que le démon ne cesse sa poursuite. La femme se retourna, une arme mortelle au poing et de la peur de ses yeux qu'elle tentait de camouflées en bravade colérique.

-zeigt Ihnen

Cela serait stupide. Elle avait une arme et son transfert prendrait du temps. Il faudrait attendre le sommet de sa paranoïa ou la fin de sa méfiance. La visée de l'arme transperça son poursuivant de façon aveugle, la noirceur de son corps étant trop subtile pour que son regard se bloque véritablement sur lui. La traversée fut finie et atteint la chair de sa future victime. Son être se glissa sur la peau pour s'y coller, désirant s'y installer comme un parasite. Il la suivrait jusque dans sa place la plus sécuritaire pour mieux l'anéantir dans un acte véritable et sanglant. Elle reprit sa marche méfiante de sa sécurité, mais aussi de son état mental. Il ne lui restait qu'à garder le focus et ne pas penser aux palpitations dans ses tempes, à la moiteur de son propre corps trop vieux, aux véritables sons de son environnement, à la faim qui lui tiraillait le vendre sous l'effort et....


...sa concentration faiblit. Toute la tension dans ses muscles se relâcha, laissant le garçon épuisé et frustré de son échec qui avait glissé de sous son ombre. Il était trop éloigné pour parvenir à faire quoi que ce soit. Être témoin d'un tel endroit avait déjà été une réussite, mais l'absence de réponse grugeait sur ses nerfs. Les voix dans sa tête ne l'aidaient en rien, l'accusant d'être lent et de les garder prisonniers de façon volontaire alors qu'ils respectaient leur part de l'alliance. Plus confus et désorienter qu'avant sa tentative, Damon se laissa tomba sur le dos, le matelas de son lit arrêtant efficacement sa chute. Le semi-mutant fixa le mur, concentrant son regard pour guider son attention sur la réalité de cet endroit et non plus celle du lieu où son esprit c'était aventurer. D'un côté, il se sentait un peu coupable d'avoir encore tenté de s'agripper à son passé alors qu'à moins d'un cri de distance il y avait Marcia qui lui offrait un futur dans lequel elle voulait véritablement de lui. Damon ne comprenait pas exactement encore l'objectif de la femme qui avait un projet de chaos pour le monde sans pourtant vouloir de ses capacités meurtrières pour permettre ce but plus rapidement. Elle voulait officialiser aujourd'hui même la preuve d'un nouveau lien familial pour eux et l'enfant voulait sincèrement de cet acte de confiance entre leurs deux cœurs. Pourtant, plus d'une voix dans sa tête décidait de jeter une ombre sur cette naïveté émotionnelle et le faisant encore douter. Peut-être était-ce aussi normal dans une telle situation. C'était sans doute cela le plus déroutant, avoir une réaction ordinaire.

Cela avait de bonnes possibilités de fonctionner. Le garçon avait effectivement été inquiet pour le bien-être de la Luciani et voulait tuer la personne qui lui avait fait du mal. Son corps s'était enveloppé de ses ombres dans l'instinct d'y accéder le plus tôt possible, mais elle avait refusé de lui donner l'endroit. Il avait amélioré ses capacités depuis leur première rencontre et pris du mieux, mais cela ne suffisait pas. Il semblait qu'ils avaient tous deux fait ressurgir une nature protectrice en l'autre, bien que lui n'était pas familier avec ce sentiment. Il aurait enfin un nom. Il aurait aussi une mère. Il lui resterait plus tard à lui parler de sa soeur qu'il cherchait encore aussi loin qu'il pouvait. Aujourd'hui, il aurait librement une famille.

-Heute ... du wirst es nicht bereuen ?

Après cette question de doute, le gamin souffla pour tenter d'effacer son épuisement et se rendit à la cuisine où il entendait déjà le bruit d'une tierce personne. Son regard se dirigea immédiatement sur les ecchymoses qui trahissaient une lutte qu'il aurait dû venger.  Malheureusement, entre eux elle était la seule avec la capacité d'accéder à la mémoire désirer et il la respectait assez pour ne pas user de ses pouvoirs contre elle, même si c'était pour la suivre à son insu.

-Tu vas le regretter, t'en es consciente?

L'adoption ou la protection, la question était ouverte à la suggestion. Aussi rassurant que l'idée était d'avoir une vraie identité juridique, l'expérience qu'il était ne pouvait pas s'empêcher de se demander si c'était une ruse, la méfiance innée qui lui avait apporté tant d'ennui, mais aussi la liberté ne pouvait pas arrêter de ressurgir à chaque instant de doute de son existence. Cela devait être normal de se questionner même s'il devrait être plus croyant. Si sa vie avait pu être faite artificiellement, alors pourquoi ne pas aussi créer une famille avec des étrangers.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: Nous sommes déjà liés par le sang ~ Damon&Marcia   Ven 8 Avr - 4:22

it's gonna be alright
Il n’avait que ce mot à la bouche, matin, midi, soir, même pendant qu’il dormait. J’allais finir par croire que c’était lui qui regrettait les dernières deux années qu’on avaient vécus ensemble, ou même cet attachement que j’avais développer pour lui, comme il n’avait que ce mot à la bouche il ne fit que me faire sourciller. La douleur m’envahissait dans ce simple geste, c’était si facile d’oublier que je m’étais prise une armoire en plein visage pendant l’ouragan de Buchanan. Voilà qui m’avait dompté tout de même sur mes envies de sauver la veuve et l’orphelin, je n’étais définitivement pas la tête de l’emploi, encore plus présentement. J’apposais doucement mes lèvres sur mon café, les yeux rivés sur le petit qui des cet après-midi allait officiellement devenir mon fils et donc entrer dans la course pour l’héritage des Luciani. Bien que mes intentions étaient pur, sauver le petit prisonnier de son corps d’adulte, lui donner une famille et de l’amour pour ce qui me restait à offrir du moins, l’adoption n’était pas que blanc ou noir. Si Damon ignorait pour le moment qu’il allait bientôt faire office de poids sur mes cousins, devenant l’héritier primordiale du butin en étant mon fils, je n’avais crainte qu’il allait très bien s’en sortir contre les deux idiots qui me servaient de cousins.

« Si tu continue à me le répéter, je vais effectivement regretter ne pas avoir acheter la suce finalement. » dis-je pour rigoler en lui lançant une bouteille d’eau. Un matin sobre, voilà qui était rare, je n’avais pas bu une seule goutte d’alcool en deux semaines. Je m’étais préparée malgré mes faiblesses physiques des derniers jours pour ce moment très précis. Le juge nous attendait dans moins d’une heure au palais de justice pour décider s’il acceptait ou pas la demande d’adoption. Les faux papiers que j’avais acheté étaient impeccable, même des vrais étaient moins en forme que ceux là, il ne manquait que le coup de marteau du juge pour officialiser légalement le nouveau nom de Damon. « Va écouter tes dessins animés, ça va te calmer les nerfs avant qu’on parte. » continuais-je pour l’énerver un peu dans ma bonne humeur. Je me levais finalement de ma chaise, le pas toujours aussi lent, mon bassin avait prit un coup de trop. Une vieille dame ayant tombé de douze étage dans l’escalier était plus en forme que moi pour l’instant, faut dire que elle son escalier ne l’avait pas remonter pour la repousser aussitôt en bas. Ce serait intéressant, même tout le maquillage que je détenais ne pourrait cacher mes blessures, le juge allait certainement mettre mon apparence dans ses raisons pour laquelle je ne devrais pas être mère. Aller, je voyais le côté positif, j’avais eu le fils parfait tout en restant vierge. Dans le fond j’étais la sainte Marie et Damon était le messie…J’en recrachais presque mon café par le nez tellement je m’étais faite rire. Il ne fallait pas exagérer, moi une sainte, j’avais du matériel pour devenir humoriste là.

« Je t’ai acheté des vêtements pour la rencontre avec le juge, ce n’est sûrement pas ton genre, mais il faut ce qu’il faut pour impressionner la loi. . » Oh je vous entend, en quoi cette situation totalement normale et banale vient ce mélanger à notre univers. Voyez vous étant des criminels non-recensés, nous devions agir comme monsieur et madame Smith, le parfait voisin normal qui n’a rien à se reprocher dans la vie. Tant qu’on était pas à découvert on pourrait continuer nos activités banales comme violer la petite voisine ou faire un génocide au Texas, un lundi typique quoi. « Je vais me changer tout de suite, le temps que je monte et descende les marches ont va être en retard. » Je riais de moi-même, apaisant la situation du même coup, Damon n’avait pas besoin de recevoir mes craintes. Il avait justement besoin d’un environnement calme, normal, un truc familier. Je le traînais déjà aux réunions de l’escouade des vilains dans le programme du ‘’ emmener votre enfant au boulot’’, il en voyait assez ainsi, il méritait enfin d’avoir son oasis de paix et soit si celle-ci se trouvait avec moi.

« Nerveux? » soufflais-je en montant les marches doucement, sentant ma hanche craquer sous mon poids. « Moi oui, aujourd'hui j'ai un rendez-vous à l'aveugle et je suis sûr d'y rencontrer l'amour de ma vie. Mon fils. »


(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous sommes déjà liés par le sang ~ Damon&Marcia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives :: Anciens RP-
Sauter vers: