AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Merci de privilégier les prédéfinis Marvel (surtout les PVS) !
Nous manquons de mutants, de vilains et de civils ! N'hésitez pas !


N'hésitez pas à venir voter pour nous aux top-sites toutes les deux heures !
Et également à remonter notre sujet PRD !


MERCI DE PRIVILÉGIER LE GROUPE DU GOUVERNEMENT ET DES CIVILS !!

Autrement, nous nous verrons contraints de fermer certains groupes.
Merci de votre compréhension.


Partagez | 
 

 INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2






avatar



∆ CRÉDITS : jackass (avatar) + tumblr (gifs)
∆ CÉLÉBRITÉ : stanley martin lieber
∆ DOLLARS : 8594
∆ SCHYZO ? : everyone !
∆ ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt douze ans
∆ NOM DE CODE : stan lee
∆ STATUT CIVIL : marié à joanie lee
∆ RACE : humain
∆ JOB : gérant d'un stand de comics en plein manhattan
∆ COULEUR RP : #ffffff





Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 3 Juin - 15:26

Rappel du premier message :

Intrigue n°2


Benefit Travel


L’opération de la nouvelle formation des Avengers et de leur expédition en Sokovie était censée rester secrète. Malheureusement l’information semble avoir fuité, et est passée d’oreilles en oreilles, une chose qui n’échappa pas aux supers-vilains malheureusement. Profitant de l’absence de la plupart des super-héros partis  à l’autre bout de la Terre, ils vont dévoiler leurs visages afin de semer le chaos et répandre leurs sombres desseins parmi New York City. Si c’est pour agresser des petites vieilles ou bien même prendre le contrôle de l’Institut Xavier, ils vont en tout cas se lever et prendre le contrôle de la situation. Peut-être que certains civils vont se lever à leur tour pour essayer de protéger les innocents qui seraient susceptibles d’être en grave danger et surtout incapables de sauver leur propre vie. Se lever pour défendre le peuple des 400 coups des supers-vilains. Peut-être que les mutants qui se sont cachés dans l’ombre tout ce temps vont se révéler ; à savoir maintenant s’ils prendront parti des bons ou des méchants.

________________________________________________________

Merci de lire les informations. Vous pouvez faire agir les personnages qui ne sont pas pris sur le forum mais dont la présence est nécessaire à l'intrigue. Soyez originaux pour faire entrer vos personnages en action. L'intrigue débute lorsque le premier vilain commence à faire le con (ça dépend ensuite lequel d'entre vous débutera). Il est possible que Stan Lee intervienne de temps en temps dans l'intrigue, parfois pour renverser la situation, mettre des obstacles, ou faire entrer en jeu d'autres personnages ! Stan Lee sera aussi l'incarnation de tous les PNJ. (= Personnages Non Joués)
Les groupes qui peuvent intervenir sont tous les vilains, les mutants et tous les civils (donc ceux qui se sont présentés lors de la première intrigue restent à NYC pour des raisons évidentes.) puis également les supers-héros qui n'auraient pas posté lors de la première intrigue. Il suffit de trouver la bonne façon de faire entrer en jeu votre personnage. Nous insistons, ayez de l'imagination ! Et faites de votre mieux pour faire avancer l'intrigue. Il n'y a pas de but pour cette intrigue bis, hormis que la ville soit rendue en mauvais état.

N'hésitez pas à contacter le staff si vous avez la moindre question ! Nous vous souhaitons un bon jeu. ♥
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mar 9 Juin - 23:11


Benefit Travel


Le tireur tentait de lui échapper alors qu'il chargeait à pleine vitesse, menant leur course face à une voiture pleine de civils par dessus laquelle l'inconnu sautait. Le lâche, Logan allait devoir mettre du cœur à l'ouvrage pour lui passer le bonjour comme l'avait demandé la dénommée Silk. Drôle de nom. Pas étonnant pour une fille aussi bavarde. Elles avaient toujours des nom bizarres.
Donc, la voiture. Il va sans dire que Wolverine bondissait dessus en prenant soin de ne pas planter ses griffes dans la toiture, histoire d'éviter d'avoir d'autre morts accidentelles sur la conscience. Puis, alors qu'il faisait un pas sur le toit pour passer de l'autre côté, la voiture décollait sous le coup d'une explosion. Le griffu se trouvait propulsé en hauteur. Merde, les civils, c'était pas fair-play. Il était très en colère maintenant et durant son vol-plané, sa griffe se plantait dans une portière décollée : il ne savait pas encore ce qu'il allait en faire, mais c'était déjà ça de gagné.

La déflagration finissait enfin de souffler, il retombait à terre, de l'autre côté. Très vite son regard se dirigeait vers le camion abîmé : son adversaire s'en décollait sans sembler souffrir après la collision. Génial, un autre super-résistant, ça allait être amusant. La question était de savoir si ses griffes auraient plus de chances qu'une explosion. Pour le savoir il fallait utiliser une diversion. Logan s'approchait donc à grande vitesse pour balancer la portière contre le tireur, attirer son attention sur autre chose.
Par chance, il s'y connaissait en mécanique et se détournait de sa proie pour aller planter ses griffes dans l'acier du camion, là où se trouvait le réservoir. Il n'avait plus de lames en adamantium et si son squelette pouvait soutenir le choc, la douleur dans les os qui sortaient de sa main fut violente, au point d'en pousser un hurlement avant d'éjecter son bras en arrière. Sa main libre sortait son fidèle briquet alors qu'il s'éloignait du flot d'essence qui s'écoulait à présent. Un regard nostalgique se portait sur le petit objet métallique : *Je t'aimais bien, toi. Euh je te parle pas à toi Ruth... Ruth ?*

« Ruth tu me reçois? »

L'oreillette fonctionnait toujours se disait Logan, puisque la jeune mutante ne répondait pas à ses pensées. Quelque chose clochait, pourquoi la télépathie ne marchait-elle pas ? Les pouvoirs télépathiques de la fille qui se trouvait au sommet de la tour étaient-ils liés ? Pourvu qu'elle réponde à l'oreillette. Mais pour le moment, il devait se concentrer sur l'ennemi, celui-là même qui avait voulu jouer en premier à tout faire péter. Il allait être servi : un fois suffisamment éloigné, Logan balançait le zippo allumé vers le flot d'essence, traçant aussitôt sa route le plus loin possible.
Mais le souffle de l'explosion fut plus puissant cette fois : il était expulsé bien plus loin que prévu. Il sentait la peau de son dos se reconstituer lentement, il allait finir à poil s'ils continuaient à tout faire péter : le haut tombait déjà. La douleur : il était habitué, il la gérait, il l'avait apprivoisé d'autant plus depuis qu'il s'était presque retrouvé squelette à nu, face à Jean, mais aussi depuis qu'on avait tenté de lui faire perdre son immortalité à l'aide d'un parasite. La mort ne lui faisait pas peur, la douleur n'était que fantaisie. Mais ce bourdonnement dans ses oreilles, celui qui lui rappelait la bombe atomique, ou les bribes de souvenirs qu'il en avait... Ils étaient présents, ils ne le quittaient plus. Cela durait trop longtemps et, comme attiré par son instinct, il se redressait en direction de la tour Stark. L'adversaire était oublié. Ce bourdonnement, ce n'étaient pas ses oreilles suite à l'explosion : ça venait de la tour. Quelque chose clochait. Le bâtiment entier semblait devenir instable, Logan devait contacter Tornade, mais son oreillette avait été détruite par l'explosion.
Plus le temps. Tant pis pour le tireur fou. Wolverine s'élançait de toute sa vitesse vers l'intérieur de la tour. Vers Ruth, dont il prit l'oreillette après avoir constaté qu'elle n'était pas davantage blessée. La raison pour laquelle le lien télépathique avait été rompu ? Pour l'instant ça n'avait aucune importance.

« TORNADE ! Ramène toi ici immédiatement ! La tour Stark est en train de trembler, on a besoin d'un coup de vent pour la stabiliser le temps d'évacuer, MAINTENANT !
Ruth, débrief, il se passe quoi ? Le lien psy ? Et tu avais raison. Si c'est elle qui fait ça, on a autant à craindre... Que pour Jean.
 »

Sans un mot de plus, il soulevait Ruth pour la sortir d'ici, protégeant le dos de la demoiselle avec ses larges bras, au cas où le fou furieux resurgisse. Logan avait appelé par l'oreillette l'un des deux autres X-Men présents pour bloquer l'avenue qui menait à la tour, qui accourait. Il lui confiait Ruth en s'assurant que personne ne leur tire dessus à tous les deux, les laissant s'éloigner en leur recommandant d'aller le plus loin possible.
Il se retournait vers l'immense building : des fissures se formaient de part en part, s'élargissaient. Sa moue se décomposait, agacé : il avait la flemme, mais pas le choix, Malcolm lui indiquait la présence de civils à l'intérieur, même les deux jeunes fous qu'il n'aiderait certainement pas. Al-Quaida next génération ? Qu'ils crèvent. Mais les autres... Et puis merde. Pas le choix. Logan entrait de nouveau dans la tour, sentait la terre trembler sous ses pieds. L'ascenseur ! Un voyant clignotait rouge : dysfonctionnement. Il faudrait qu'il songe à se faire une manucure, refaire les griffes en adamantium, parce que planter six os à travers la porte fermée de l'élévateur, forcer l'ouverture, c'était extrêmement douloureux, son visage devenait rouge écarlate. Un lustre chutait à côté de lui. De la poussière. Qui bientôt serait remplacée par des pierres. La porte cédait enfin. Il levait la tête pour voir le bas de la cabine quelques mètres plus haut. Elle tremblait, tout comme le reste du building. Tant pis, il escaladait, manquait d'être expulsé vers le vide lorsqu'une secousse plus violente que les autres se faisait sentir, suivie par un étrange bourdonnement, puis une voix dans l'oreillette qu'il avait prise à Ruth. Tornade !
Une pression lourde s'installait, comme lorsque l'on se retrouvait dans l'oeil du cyclone. Logan ne le savait pas, mais les vents violents se déchaînaient uniquement sur les étages pour permettre aux rescapés de sortir par le rez-de-chaussée en maintenant la tour à peu près stable. Ororo finissait par le lui indiquer : il n'avait que quelques minutes pour aider à l'évacuation. Un coup de griffe sur la trappe inférieure de la cabine : il grimpait à l'intérieur et adressait un grand sourire aux individus présents.

« Les autographes c'est après la sortie. »

Tornade était claire : elle ne pourrait plus retenir l'immeuble très longtemps. Logan ouvrait donc la porte intérieure de la cabine qui donnait pour l'instant sur un mur. Puis il redescendait par la trappe et la refermait avant que quiconque la retienne. Il descendait plus bas, au niveau de l'entrée du rez-de-chaussée, juste en dessous : il fallait bien que quelque chose empêche la cabine de tomber au sous-sol lorsque les câbles lâcheraient. Et il agrippait ses bras sur le palier : son squelette tiendrait le choc, freinerait la chute au bon moment.
Une nouvelle secousse violente. L’ascenseur chutait. Ses bras se trouvèrent coincés entre le bas de la cabine et l'entrée, lui en dessous. Il entendait des voix appeler le « monsieur ». Il leur répondait de fuir au plus vite, les insultait, attendait de ne plus entendre leurs voix pour s'assurer qu'ils étaient saufs. Il disait à Tornade qu'il ne pouvait pas en sauver plus, qu'elle pouvait lâcher. Mais Malcolm le voyait, hurlait dans l'oreillette pour qu'Ororo maintienne encore le vent, le temps que Wolverine s'extraie.

« Ferme les yeux Malcolm, ça va aller. Tornade, essaye de contenir les gravats autour quand ça va tomber.
- Logan...
- Préparez les tractopelles. »

L'ordre était clair, Tornade devait concentrer le reste de ses forces pour éviter que le éboulements rasent le reste du quartier. Logan, lui, poussait de toutes ses forces vers le haut, la cabine allégée, mais ses bras meurtris. Il faufilait l'épaule droite. Il ne pouvait rien faire de plus, à bout de force. Mais la voix de Malcolm lui sautait aux oreilles, indiquait à Tornade de souffler à un endroit précis. L'espoir renaissait. Il ne savait pas si sa vieille amie avait réussi à viser juste, si Ruth avait établi la connexion entre Malcolm, Wolverie et Ororo ou si lui-même avait eu une dernière montée d'énergie, mais il finissait par sentir la cabine se soulever, juste le temps nécessaire pour se ruer sur le palier, rouler à terre, fatigué.
Il était là, allongé au sol, voyait les pierres chuter, de part en part. Il avait l'impression de voir Jean au milieu du Chaos, exercer son art, le punir pour son crime. « Tu mourrais pour eux ? » La réponse était hélas toujours la même. Il avait frôlé la mort au Japon, y avait renoncé. Non, il n'allait pas mourir. Mais alors qu'il tentait de se relever, un bloc de ciment tombait, face à lui. Renvoyé au sol par l'onde de choc, il fermait les yeux.

« OK, Jean, t'as gagné !
- Logan ! Jean est MORTE ! »

C'est pas faux. L'immortel se relevait lentement, titubait, tenait à peine debout alors que la terre tremblait sous ses pieds. Il allait au moins essayer. Il voyait la sortie au loin, floue, il cherchait à l’atteindre...
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 10 Juin - 3:18


 benefit travel
Nous voilà donc prêt à passer à l’action! Avant que quiconque ne quitte la tour, je fis bien attention de créer un lien télépathique, question qu’on puisse toujours se tenir au courant de l’avancement des choses. Logan établit les derniers détails de la mission, puis me déposa dans un recoin et me conseilla de ne pas me faire remarquer par la sécurité, mais aussi d’économiser mon énergie. Je souris, poliment, avant de lui dire un simple : « Vas-y ». J’entendis alors son cigare tombé avant qu’il ne parte vers son adversaire, à l’extérieur de la tour. Me voilà, seule, avec pour seul ami, le silence. J’avais, en fait, besoin de cette impression de tranquillité pour mieux contrôler la connexion. C’est bien l’un des derniers conseils que le professeur m’avait donné, et il m’avait enseigné cela en me forçant à me concentrer sur le son de la pluie qui tombe. En visitant le bruit de chaque petite gouttelette qui percutait le sol, je pouvais faire le vide dans mon esprit et ne rester concentrer que sur moi-même. Puisqu’il y avait une absence flagrante, ces derniers jours, de pluie à New-York, je puisais dans les sons les plus infimes, tel le battement de mon cœur, qui, en ce moment, se faisait de plus en plus rapide. C’est comme si, inconsciemment, je savais que ça se terminerait mal, que ma présence dans cette tour.

Sans vraiment utiliser la liaison pour communiquer, j’en profitais pour suivre le progrès de chacun, un peu partout. Je vis bien des atrocités à travers des yeux de Tornade, par exemple. Des gens, complètement innocents, tués horriblement. Il fallait que ces … ces monstres paient pour leurs crimes. Je me surpris à faire un poing avec ma main droite, tellement mon sang bouillait de haine. À cause de toutes les images qui me venaient en tête, j’oubliais bien vite la présence des deux jeunes gens ainsi que des robots qui, heureusement, ne venaient pas m’attaquer. Cela me coûtait très cher, car, sans vraiment comprendre comment, ces visions disparurent aussi subitement que lorsqu’on débranche un appareil. Quoi? Qui? Serait-ce … la fille au-dessus, celle qui m’avait bloqué mentalement? Probablement. Et pour qui elle se prenait, hein? J’étais toujours aveugle, mais je voyais noir, maintenant. Elle allait me le payer. Peut-être pas aujourd’hui, vu l’état lamentable dans lequel j’étais, mais j’aurais droit à ma revanche. Je fulminais donc, seule, dans mon petit coin, et, la rage prenant le dessus, je me surpris à me lever alors que j’étais blessée à la jambe. Si le professeur avait été ici, il m’aurait sûrement reproché mon manque de contrôle. Mais j’en avais assez. Assez de me faire marcher sur les pieds. J’avais vécu une vie de merde, oui, vous avez bien entendu. Entre un père qui m’abandonne parce qu’à ses yeux, je suis un monstre, alors que je suis simplement aveugle, et un frère qui essaie de me tuer à la tronçonneuse parce que, pour lui, je suis la coupable de tous les maux dans la famille, je voulais maintenant m’établir en tant que mutante plus qu’exaspérer d’être traitée comme une enfant. Bordel, j’avais réussi à prendre le contrôle sur un pouvoir qui allait presque m’engloutir, ce n’est pas une fanfreluche qui allait me faire un coup pareil. D’un pas décidé, je me préparais à monter les marches lorsque, tout à coup, j’entendis des sifflements dans mes oreilles. Je me disais que ce n’était rien, que je devais continuer, mais cette fois-ci, ce fut plutôt un mal de tête si fort que j’en tombais à la renverse. « AAAAAAAAAAAAAAAAH! » criais-je si fort que le son percuta les murs du rez-de-chaussée, faisant écho. Qu’est-ce qu’il se passait? Est-ce que c’était encore la mutante qui me faisait ça? Sans doute. Pourtant, je n’avais rien fait pour l’attaquer … m’enfin, peut-être qu’elle n’aimait pas qu’on essaie de l’épier. Sur cette dernière pensée, du sang commença à couler de mon nez, et je m’évanouis.

Je ne saurais vous dire combien de temps je restais ainsi. Toutefois, lorsque j’entendis de l’oreillette, l’appel de Logan, je repris doucement contact avec mon environnement. C’est alors que je commençais à sentir de drôles de vibrations émanant du sol sur lequel j’étais encore couchée. Heein? Un tremblement de terre? Aucune idée, mais par pur instinct, je me traînais vers la porte d’entrée du bâtiment. Malheureusement, je constatais que les pouvoirs de la femme m’ayant attaqué étaient bien plus dévastateurs. Je n’avais aucune force … je … je n’arrivais pas à garder ma concentration plus de quelques secondes. Mon sauveur dans cette situation plus que désastreuse? Logan, car sans vraiment comprendre comment, il arriva de nulle part, me prit l’oreillette et se mit à parler à Tornade. Je n’entendis pas tout de la conversation, mais le mot ‘évacuer’ et je savais que ce n’était pas bon signe. Je perçus ensuite mon nom et quelques bribes, mais rien de vraiment tangible. Les bras de Logan m’entourèrent et bientôt, je sentis l’air frais de l’extérieur me caresser la peau. On était sorti de la tour, mais étrangement, je pressentais un danger imminent. Je sentis, par la suite, la présence d’une autre énergie, un autre mutant. Celui-ci me prit dans ses bras et accouru. Il voulait probablement me mettre à l’abri. Quelques secondes plus tard, je me retrouvais par terre. J’entendis alors la voix d’Elixir, un ami à l’institut qui avait le don de guérir mais également de rétablir les capacités mutantes. Bientôt, le maux de tête qui m’avait assommé disparu et je pus, malgré ma blessure, me lever et marcher un peu. Je fus toutefois retenu par deux autres mutants. Ils me dirent de me reposer, qu’il fallait que je garde mon calme, que de m’énerver pouvait aggraver les choses. Moi, je ne voulais qu’une chose; comprendre ce qu’il se passait. On aurait dit que la fin du monde arrivait et je ne pouvais qu’assister. Pourvu que Tornade et Logan puissent aider les civils à l’intérieur et l’extérieur de la tour, parce que sinon, tout ce travail n’aura servi à rien.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 10 Juin - 8:08


Benefit Travel


Brooklynn; Bucky vs Winter


On l'ignore... On ignore sa menace... On laisse passer ses dires comme s'ils n'étaient que pure fable ou fantaisie... Mais vous êtes folle ma chère ? Qui serait assez malade pour faire comme si le canon de cette m4a1 qui vous frôle l'arrière du crâne n'était pas vraiment là ? Eh bien semble-t-il que cette petite brune l'est. Toute son attention est tournée vers ce pauvre agent de police et les gens autour commencent à ce tordre d'un fou rire malsain agrippant leur tête au sol. * Mais quelle folie est-ce là ? * Pense notre soldat.

Ni une ni deux, il va pour asséner un coup de crosse derrière la tête de la belle afin de la mettre à terre, mais c'est à ce moment qu'une autre femme se pointe et vient interférer dans ses mouvements. La belle blonde bloque son coude avec une simplicité folle, elle aussi arbore un sourire béat, comme si tout le monde était fou par ici. Est-il le seul à posséder toute sa tête ? Enfin... « toute » sa tête... Plus vraiment. Mais ceci grâce à de multiples lavages de cerveaux. Et lui n'est pas fou, il a simplement oublié qui il était. Alors qu'il est aux prises avec sa nouvelle partenaire, Bucky décide de s'extirper de sa zone d'influence et fait un saut en arrière calculé tout en lâchant une salve de balles pour éviter qu'elle ne suive son déplacement. Les projectiles ricochent au sol et n’atteignent personne, mais ce n'est pas son but premier de toute façon. Une fois retombé sur ses appuis, cette fois il tire une balle qui a pour cible la brune cette fois-ci. Elle est de dos, et à bonne distance, il est impossible qu'elle n'esquive ce coup. Il ne veut pas la tuer, pas tout de suite, alors son tir ne fera que toucher un point neutre dans son dos. Mais ça, personne ne peut s'en rendre compte à part lui-même. Mais allez comprendre cette solidarité maladive, même entre pourritures vous avez besoin de vous couvrir les fesses... Instinctivement sans doute, la nouvelle assaillante de James se jette devant lui pour couvrir le tir qu'il vient de réaliser et reçoit le projectile mortel en plein ventre. Sa balle perforante traverse de part en part la belle et vient se ficher dans un mur, déviée par les entrailles et les os brisés de la miss. D'un simple tir de semonce, il vient de mettre à terre l'une de ses opposante. Il ne la connaît pas, il n'a d'ailleurs pas envie de la faire. Il reprend immédiatement sa posture et s'apprête à tirer de nouveau alors que plusieurs loubards commencent à se ruer sur la femme ensanglantée. A-t-il touché une personne importante à yeux ? Ces raclures ont-ils des valeurs après tout ? Malgré le carnage qu'ils opèrent, ils prennent le temps de venir s'inquiéter pour leur « amie » ? Incompréhensible comportement. James évite de justesse un coup qui lui est porté de dos, un craquement lui a mit la puce à l'oreille. Il baisse la tête in-extremis et dans un mouvement de pivot, il envoie voler son pied dans la figure de ce lâche qui voulait l'avoir en traître.

En garde, la crosse de son arme bien ancrée contre son épaule, il attend la riposte du petit groupe qui se forme devant lui autour du corps de la blonde au sol.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 10 Juin - 14:51



❝ INTRIGUE

   ♡ didn't see that coming ?

Je ressentais ce pouvoir qui circulait en elle. Il était loin d'être à prendre à la légère. Le flux de colère alimentait ses motivations comme ça alimentait mon endurance. Je restais sur place, étant complice des évènements qui allaient se produire... Je ne regrettais rien. Les poings serrés, je réfléchissais néanmoins à une sortie de secours et il est vrai que mon idée était un peu hardcore. Je pouvais être extrêmement rapide, mais descendre une tour à plusieurs chemins, et passer par la partie que Wanda allait commencer à détruire... Ca sonnait comme nous condamner. Alors d'un air assez pressé aussi bien dans mon expression du visage et ma gestuelle, je me dirigeais vers la fenêtre que j'avais brisé en lançant l'autre justicière.

New York était assiégé... Je ne savais pas si je pouvais qualifier cela de beau, mais cela ne me regardait pas. Je finis par baisser le regard vers un immeuble un peu plus bas. Ce dernier était assez haut, loin du sol mais au niveau de notre étage... Son toit pouvait être atteint. Mais il y avait d'innombrables chances pour subir une mauvaise réception. Mais mieux vaut quelques égratinures que de mourir ici. Et d'un coup je sentis un tremblement qui me déséquilibra. Les fondements... L'oeuvre de Stark, le monument qui rassurait tant de gens... Nous allions envoyer un message de désespoir et faire comprendre aux Avengers que nous sommes les lames du passé.

Revenant auprès de Wanda en me dépêchant dans mes pas, sans user de mon don, je mis ma main sur sa joue et déposa un baiser sur sa tempe.  Je finis par la porter comme je l'ai porté pour monter ici.  Prenant ma respiration, je tenais fermement ma soeur pour ensuite prendre un appui certain. La regardant dans les yeux, je sentis que la tour s'effondrait sûrement, de toute façon... Ce n'était qu'une question de temps. On ne pouvait qu'allonger la durée de vie du bâtiment que pour quelques secondes voir minutes. Et voilà que j'utilisais mon don pour passer par la fenêtre brisée. Mais je n'ai pas sauté. Je courais le plus vite possible sur les vitres de la tour, qui explosaient à mon passage. Serrant les dents, je tentais de descendre le plus bas possible pour ensuite nous propulser sur le toit de l'immeuble.

Quand je sentis mes pieds décoller de l'immeuble à cause de son angle penché, j'ai pesté. En sautant on allait faire une chute d'au moins sept à six mètres. Je  n'avais pas le choix, on allait tomber de haut sinon. Je me suis immédiatement propulsé dans les airs, pestant, je n'étais pas rassuré. Le toit... on allait l'atteindre. Me tournant sur le dos pour éviter que Wanda ne prenne trop de dégât, c'est moi qui ait servi d'amortis sur le sol. Qu'elle le veuille ou non, je ne voulais pas qu'elle soit blessé. Je subis le premier choc, lâchant un cri de douleur. La douleur me fit lâcher Wanda et voilà que nous roulions sur le toit pour s'arrêter au beau milieu de celui-ci. On était en terrain hostile, j'ai eu du mal à me redresser à cause de mon dos et puis je suis partis la voir.


« Bravo ma belle... Tu as réussi. La tour va se casser la gueule, et ces ordures vont pointer le bout de leur nez. Et quand ils se mettront à notre recherche, on saura les accueillir. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mer 10 Juin - 19:42


  INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.
Quelle me***. Et "malheureusement", la chose était (presque) à prendre au premier degré puisque je pataugeait dans l'eau stagnante des égouts qui, aussi malodorante et souillée de diverses choses que je ne tenais aucunement à nommer, léchait le kevlar de mes bottes tout en entravant légèrement ma progression à travers ce réseau puant courant sous l'école.

L'on pourrait penser que vue la paranoïa naturelle d'une organisation telle que le SHIELD et de par l'importance de tous ces enfants, il serait plus qu'impossible de s'introduire dans un tel complexe en passant par les égouts pour rejoindre la chaufferie mais il s'agissait pourtant là d'une solution comme une autre pour nous introduire dans l'école. Je disais "Nous" car entendre les exclamations ou protestations étouffées de dégoût des autres agents présents et eux aussi forcés de subir les désagréments d'une progression dans un tel lieu était une bien piètre consolation à mes yeux.

- Dégueulasse..., râla Mara. Celle que je considérais comme le plus proche d'une meilleure amie - ce qu'elle était - affichait une expression de pure dégoût sur son visage, celui-ci pourtant à moitié dissimulé par une casquette noire comme si celle-ci pouvait constituer une protection suffisante contre l'odeur. Il n'y avait vraiment aucun autre moyen de s'introduire au sein de l'école ?

L
e silence radio avait certes été imposé, des fois que les Fatalibots de Fatalis aient réussi à pirater les communications pour espionner ces dernières, mais cela ne semblait pas déranger ma coéquipière qui me parlait pourtant à voix basse, son arme fermement serrée entre ses mains et pointée droit devant elle. Tout comme la mienne à vrai dire, puisque nous ouvrions toutes les deux la marche de notre petit groupe d'intervention composé de cinq agents. Pourquoi seulement cinq ?Car tous les autres se trouvaient purement et simplement en prise avec les Fatalibots.

- Crois-moi, tu n'es pas la seule à avoir envie de sortir de là mais l'un de ses tunnels passent justement derrière l'un des murs de la chaufferie. C'est par là qu'on pénétrera pour tenter de rejoindre le gymnase.

- A vos ordres Madame.

U
n petit sourire étira mes lèvres, avant de disparaître lorsque l'un des agents derrière nous deux nous indiqua que nous étions arrivés devant le mur qui nous intérêssait. Bien. Placer une petite portion de C4 sur le mur ?S'éloigner suffisamment pour éviter d'être pris dans l'explosion du mur ?Pénétrer ensuite dans la chaufferie de l'école ?Il s'agissait là de la partie la plus facile du plan. Le plus difficile allait en effet commencer.

- Bien, procédons comme suit: Jackson, Carter et Vale, vous êtes chargés d'aller fouiller les étages. Soyez prudents et vérifiez qu'aucun enfant n'ai réussi à se cacher des Fatalibots, et dans cette éventualité, assurez-vous de pouvoir évacuer les enfants en toute sécurité. Quand à nous deux, nous nous chargerons au mieux du gymnase. Si vous ne trouvez aucun enfant, rejoignez-nous dès que possible.

L
es rôles attribués, notre petit groupe se sépara, le trio disparaissant bientôt dans les étages pendant que Mara et moi commençions notre fouille du rez-de-chaussée. Malheureusement, nos recherches fûrent infructueuses: salles de cours, placards ou toilettes, aucun enfant n'avait réussi à se cacher. Tout à mes prudentes fouilles du rez-de-chaussée, je restais attentive aux bruits d'affrontements qui me parvenaient. Des bruits d'armes automatiques ou d'ICER, appartenant au SHIELD ainsi qu'aux Fatalibots. Les enfants, il fallait que je me concentre sur les enfants. En un instant, tout éclata pourtant autour de moi: j'entendis Mara criait pour m'avertir et son arme cracher une rafale de balles, que je vis rebondir sans faire aucun dégâts sur l'espèce d'armure du Fatalibot qui venait de faire irruption. Pour se précipiter vers moi qui était la plus proche de lui, me percutant avec une telle force qui me souleva de terre et m'envoya contre l'un des murs où mon bras droit craqua. Très certainement brisé, mais la douleur ne me parvint pas. Ne m'atteignit pas, et n'éteignit pas mes facultés de réflexion. Bouger, il fallait que je bouges. Sinon j'étais morte. Bouger, MAINTENANT.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Jeu 11 Juin - 12:42



INTRIGUE N°2 BIS← Benefit Travel.


• Deadpool• Narratrice

♫ Ooooh ooh, this my shit, this my shit, I heard that you were talking shit, And you didn't think that I would hear it ♫

A
ssis sur le parapet du pont, je chantonnais pour moi-même tout en dessinant sur un vieux carnet à dessin trouvé dans un coin de mon appartement. Ou racketté à un ado boutonneux dans Central Park, je m'en rappelais plus. Ça revenait au même de toutes manières. Au même car cela me permettait de totalement laisser libre court au talent certain pour le dessin qui était le mien.

- Talent, talent...On a le même de talent je te signales...et je ne sais absolument pas dessiner. Surtout pour ce genre de dessins qui se trouve être très...Tu sais quoi, je pourrais donner un adjectif pour qualifier ce dessin mais tu pourrais très mal le prendre.

- Mon dessin est très poétique voyons !

B
on d'accord, "ou pas !" diraient certains. Mais quoi, c'était cool de dessiner des robots géants !Et ce qui était encore plus cool, c'était de pouvoir dessiner des robots géants montés sur des putains de licornes dorées pétant des arcs-en-ciel multicolores par le cul et fumant des joints tout en affrontant des monstres tout aussi géants !De ce fait, mon dessin était plus que magnifique, représentant une licorne comme précédemment décrite en train d'empaler un Kaijū par le fondement pendant que le robot géant sur son dos agitait des éventails pour fêter sa victoire !Tout à mon dessin et à ma chanson que je chantais en boucle, je bougeais trop au point de perdre mon équilibre. Oh oh, fût la seule chose sensée que mon cerveau daigna penser pendant que le sol se rapprochait très rapidement. Et une crèpe de Deadpool une, à moitié éclaté sur une voiture dont le pare-choc explosa sous le choc.

Aîe...J'avais mal, très mal. Mais pas autant que le gars au volant, immobile avec le visage criblé d'éclats de verre, l'un de ses yeux crevé par l'un d'entre eux. C'était dégueulasse mais ça ne m'empêchait pas d'essayer de poker le globe occulaire crevé. A moitié écrasé sur la voiture, car aucun de ces crevards d'automobilistes passant à côté de la voiture accidentée ne semblait décidé à appeler les secours, je me tordis le cou (chose qui n'était pas difficile puisque la chute m'avait à moitié décapité) pour mieux écouter les informations passant actuellement à la radio. Tiens, on parlait de la Tour de Stark. Apparemment, c'était la merde là-bas. Bien. ... ATTENDEZ QUOI ??C'ÉTAIT LA MERDE A LA TOUR STARK ET PERSONNE M'APPELAIT POUR LA FÊTE !!??

- C'EST QUOI CETTE PUTAIN D'INJUSTICE ??!!

J
e me relevais brusquement tout en rattrapant ma tête au passage et partit en courant tout en attendant que celle-ci daigne se recoller d'elle-même. Des têtes allaient tomber une fois que je serais arrivé à la Tour Stark, et pas uniquement la mienne, c'était sûr !Sauf que courir, c'était pas très rapide, aussi invoquais-je Bessie, ma fantastique vache vampire-j'ai-tellement-la-classe-avec-ma-cape-rouge-et-noire. Tellement classe et bientôt toute collante. N'allez pas vous imaginer des choses bande de pervers, je m'employais juste à prendre le temps de la badigeonner de crème solaire indice 3000 (quoi, c'était une vache vampire !Elle craignait le soleil, je me devais de lui épargner de finir en tas de cendres fermier !)

- HUH BESSIE, ALLONS BOTTER DES CULS !!

A
vec un "moooooow" ultra-convaincu et un magnifique mouvement de cape et d'épée, ma Bessie s'envola. Droit vers la Tour Stark. En effet, la situation n'était réellement pas brillante, la fête semblant commencée depuis belle lurette. Ce que je voyais se dérouler sous mes yeux me semblait très cool, mais cela n'allait pas protéger quiconque de la colère de Deadpool.

- ÉCOUTEZ-MOI BIEN BANDE D'INGRATS, VOUS AVEZ DIX SECONDES POUR ME DÉSIGNER LE COUPABLE DE MA NON-INVITATION A CETTE FÊTE !!

U
ne fois Bessie au sol, je dégainais un sabre et un flingue pour décapiter/flinguer deux mecs au hasard pour faire bonne mesure. Niveau entrée fracassante, j'assurais.

HJ △ A vous de jouer les gars pour tenter de convaincre DP de vous aider...ou pas
PS: Je n'ai pas fumé la moquette pour Bessie la vache vampire, elle existe vraiment XD

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Sam 20 Juin - 14:55





Benefit Travel


Intrigue n°2


Percy venait de se sacrifier. Si ça n’avait pas été elle, ça aurait été Winter. Et Percy ne voulait pas que Winter soit touchée. Selon elle, la petite était remplie de potentiel et aurait préféré qu’elle reste assez longtemps en vie pour l’exploiter entièrement. En la brune, Pain voyait une fille. Une fille qu’elle n’avait jamais eue, qu’elle n’aurait jamais dans tous les cas, même si elle était restée en vie. Pain avait préféré perdre la vie à sa place, s’en était fini pour elle. Dans tous les cas, la blondasse était condamnée depuis sa naissance déjà. Elle s’était assez amusée en ce bas monde, il était pour elle de partir et de laisser la jeune génération, traduite par Winter, reprendre le flambeau.

Pain attribuait la douleur, elle n’en recevait pas. C’était bien la première fois qu’elle sentait son propre sang couler, la première fois qu’elle sentait un tel impact lui briser complètement le bustier. Si elle avait mal ? Disons qu’au départ oui. Son corps retomba lourdement sur le sol. Elle resta quelques secondes ainsi sans réagir avant de rouvrir ses paupières et observer les visages de ses hommes de main se réunir autour d’elle. Bien qu’elle soit mourante, Percy semblait contrariée par la réaction de ces illettrés et ne tarda pas à en faire la réflexion. « Bande d’idiots … Attrapez-le. » Murmura-t-elle faiblement et avec une bonne difficulté.

Plissant les yeux et fronçant les sourcils, de sa main droite vint attraper l’oreille de celui qui était le plus près afin d’approcher son visage du sien. Elle reprit d’une voix particulièrement rauque. La voix qu’elle présentait habituellement était modifiée, fausse. Une sorte de masque qui protégeait sa véritable nature. Cette voix enfantine faisait partie de son costume. Mais il semblerait que ce dernier soit tombé, et de son propre chef. Grognant méchamment, elle répéta d’un regard qui inspirait toujours la terreur, bien que rongé par la souffrance qu’elle éprouvait. « Attrapez-le ! Je ne le répéterais pas une troisième fois. Ne le laissez pas toucher Marcia ! »

Quelque peu hésitants quand même, certains se redressèrent et l’autre attendit que Pain lui lâche l’oreille pour rejoindre ses camarades tout en se relevant à son tour. Les visages tournés vers l’homme qui avait tué leur boss, Pain en profita pour se tirer tant bien que mal plus loin. Elle ne savait exactement ce que Winter faisait en cet instant, mais elle espérait une seule et unique chose : l’apercevoir une dernière fois et saine et sauve avant de rendre l’âme. Rampant, elle posa le dos contre l’une des surfaces solides du pont, les mains rejointes à l’endroit où elle était blessée. Elle le sentait bien, que la douleur s’effaça petit à petit. Les yeux entrouverts, elle tourna la tête et discerna une ombre, cachée de la vue de tous les autres. Un sourire malsain vint se poser sur ses lèvres alors qu’elle se sentait toujours partir, alors qu’elle se laissait aller. Ses yeux remontèrent vers le visage de Winter qu’elle vit pour la dernière fois et ferma ensuite ses paupières. « Tu me feras toujours rire … » Murmura-t-elle dans un dernier souffle, alors que la silhouette s’éclipsa.
Revenir en haut Aller en bas







Invité

Invité








MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Mar 23 Juin - 3:11


Benefit Travel.


INTRIGUE N°2 BIS




«  NON! PERCY, NON! » Ce fut un choc. Comment outre pouvait-on décrire cette émotion qui traversait le corps de Marcia lui donnant la chair de poule?  

«  Pitié, non, DE L'AIDE! QUELQU'UN! PITIÉ!» Un choc, oui, c’est exactement ce qui la ramenait brutalement vers la réalité.

«  Je t'en supplie, s'il te plaît, dis moi que tout va bien aller...» S’il lui était facile d’oublier, quoi que seulement sur un court instant, ses sentiments en devenant de glace ce qui allait suivre lui fit vivre tout ce qu’elle niait d’une tel force qu’elle n’aurait pu elle-même mesurer l’impacte sur sa vie.

«  Non, ce n'est pas possible, pas toi... » Impacte, choc, peu importe le terme que vous désirez emprunter le résultat était le même. La seconde que la balle se logeait dans Percy, la seconde que ce qui aurait dû être un projectile destiné à l’Italienne se retrouva dans son boss elle ressentie exactement ce qu’elle refoulait.

«  Pain... »  La peur s’éprit d’elle avec une brutalité effroyable. Ses lèvres tremblaient, son corps lui restait immobile alors qu’elle voyait sa patronne, son amie, son guide succomber tranquillement à la blessure. Ce qui se passait autour n’avait plus aucune importance, Marcia n’en avait rien à foutre des quelques policier paniqué ou des autres hommes de Pain qui se demandaient ce qu’ils devaient faire maintenant. Pour elle à cet instant il n’y avait rien d’autre que son boss, comme si tout ce qui entourait les deux femmes venait de disparaître s’évadant dans une brume épaisse, ne laissant qu’un ironique spectacle avec les deux femmes comme comédienne et témoins de cette même scène. Un pas vers elle, plus elle s’approchait plus elle réalisait ce qui allait suivre, Pain allait mourir.

«  Non » murmurait l’Italienne. « Pas comme ça…tu ne peux pas m’abandonner, tu ne peux pas me laisser seule, pas toi. » continuait-elle de sa voix brisée, torturée, alors qu’elle se souvenait ce que cela faisait de perdre tout ce qu’on avait en ce bas monde. Pain succombait, elle se mettait a terre, elle tombait peu à peu vers la mort. Le visage de Marcia s’étirait d’une douleur immense, dans une colère et une peine qui faisait désormais couler ses larmes à flot. Tombant sur ses genoux, elle rampait presque vers son boss, s’approchant tranquillement de son amie mourante. « J’ai trop perdu de gens pour te perdre… » commençait-elle très doucement en baissant ses yeux vers le sang qui coulait sur le sol. «  Percy, il n’y a pas si longtemps tu m’a promis qu’on serait toujours ensemble, tu m’as promis de m’aider à atteindre mon but avec toi…alors si tu pars…si tu pars tout cela s’effondre. » murmurait-elle en apposant doucement sa main sur le visage si pâle de sa boss qui étirait doucement un sourire malsain sur ses lèvres. Le visage de Marcia restait de glace, alors qu’elle levait ses yeux pour rencontrer son regard, tendis qu’encore coulait des flots de souffrance sur ses joues. « Je ne te permets pas de te libérer de tes fonctions…J’ai besoin de toi et le monde à besoin de toi… » doucement un sourire vint aussi prendre place sur le visage de l’Italienne, même s’il était doux, quelque chose n’augurait rien de bon derrière celui-ci.  Les doigts de la mutante vinrent de nouveau s’éclairer d’une lueur grise qui entrait dans la tête de Percy alors que celle-ci commençait à s’estomper. Cette brume ce fit de plus en plus intensive jusqu’à atteindre un argenté brillant qui semblait cette fois sortir de la blonde pour entrer dans la main de l’Italienne. « Et ils disent que seul le phœnix renaît de ses cendres, ils vont être surpris, han Percy... » Dit-elle en se relevant et laissant le corps gisant de la blonde. Un dernier regard, un dernier sourire, elle était immortalisé avec son merveilleux visage d'ange. Cette pensée fit presque oublier le drame à Marcia. Ce qu'elle a l'air sage, se dit-elle avant de reprendre conscience du paysage l'entourant.

Se retournant elle vit les derniers des hommes de main de Pain s’enfuir du soldat de l’hiver.  Ils n’avaient plus rien pour quoi se battre sans Pain, ils n’avaient certainement pas envie de mourir pour une simple mutante, pas maintenant que boss n’était plus de ce monde. Anéantie, Marcia relevait les yeux vers le meurtrier, elle semblait enfin se rendre compte du monde qui les entouraient pour la première fois ce soir. « Tu as tué une innocente… » dit-elle en fixant celui qui risquait d’encore la menacer de son arme. « J’espère que tu es fier de toi. Et ça s'appelle un héro...» continuait-elle de sa voix toujours aussi brisée et colérique alors qu’elle se déplaçait sur le pont pour s’approcher tranquillement de la mince bande de trottoir qui la séparait d’un plongeon simple vers la rivière en dessous.

Revenir en haut Aller en bas






avatar



∆ CRÉDITS : jackass (avatar) + tumblr (gifs)
∆ CÉLÉBRITÉ : stanley martin lieber
∆ DOLLARS : 8594
∆ SCHYZO ? : everyone !
∆ ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt douze ans
∆ NOM DE CODE : stan lee
∆ STATUT CIVIL : marié à joanie lee
∆ RACE : humain
∆ JOB : gérant d'un stand de comics en plein manhattan
∆ COULEUR RP : #ffffff





Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   Lun 29 Juin - 18:56

Intrigue n°2


Benefit Travel


L’absence des Vengeurs a été l’occasion pour les vilains de se lâcher. Les héros restés ont vite été dépassés par les événements. La Tour Stark a été totalement détruite par les jumeaux Maximoff, mais heureusement pour eux Nick Fury, Maria Hill, Jane Foster et Pepper Potts ont réussi à fuir avant d’être enterrés par les décombres. Ce ne fut malheureusement pas la chance de nombreux X-Men qui se trouvent sûrement et actuellement sous les débris de la Tour. En dehors de ce rayon, les criminels ont envahi New York et en ont fait baver aux héros. De multiples confrontations ont explosées aux quatre coins de la ville. Wolverine contre Red Breast, Silk contre Ghoul qui envoya la jolie araignée à l’hôpital, Lilium contre le Soldat de l’Hiver interrompus par la mort de Pain. Doomsday retrouvée prisonnière dans une école à cause de Fatalibots. Puis il y également Deadpool au beau milieu de ce bordel. Qui clamait ne pas avoir été « invité à la fête », et puis qui s’est pris un vent royal.

Il est donc clair que la ville est dans un sale état, d’autres vilains lambdas qui ont pris soin de détruire tout ce qu’ils pouvaient détruire. En ruines, est le terme exact même. Les citoyens ont été plus ou moins évacués, ou plutôt ont fuis malgré la police qui essayait de les gérer. Certains autres ont simplement étés lamentablement dévorés par la femme monstre qu’est Ghoul avant de croiser le chemin de Silk. Il est clair que New York ne se remettra pas aussi facilement de cet événement que l’invasion des chitauris. Tant que les renforts n’arriveront pas chez les héros, soit ces derniers laisseront les vilains prendre le contrôle de la ville soit ils se battront, une guerre éclatée dont le perdant semble être malgré eux les justiciers de la ville.

________________________________________________________

CETTE PARTIE DE L'INTRIGUE EST ACHEVÉE.
Si vous aviez prévu des combats en lien mais que vous n'aviez pas eu le temps de les faire avant la fin de cette partie de l'intrigue, vous pouvez toujours créer les sujets jusqu'à ce que l'autre partie de l'intrigue se termine.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas







Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» INTRIGUE N°2 BIS ← Benefit Travel.
» INTRIGUE N°2 ← Benefit Travel.
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGE OF HEROES ::  :: Archives-
Sauter vers: